Bien que concurrents, Intel et ARM s'associent pour plancher sur l'Internet des Objets

Johan Gautreau Contributeur
16 octobre 2018 à 12h41
0
IoT

Intel et ARM, les éternels rivaux, comptent s'associer pour faciliter la conception des objets connectés sur un marché en plein boom.

Les objets connectés sont en pleine expansion ces dernières années. Du simple capteur de mouvement à la plus complexe des enceintes connectées, le marché ne cesse de croître. Les analystes prévoient ainsi qu'à l'horizon 2020, il n'y aura pas moins de 24 milliards d'objets connectés à Internet.

L'IoT, paradis de la faille de sécurité


Cet immense vivier technologique présente néanmoins une grosse faiblesse : il est souvent mal sécurisé. La faute en revient à un manque de communication entre les constructeurs, aucun standard n'étant vraiment défini au niveau mondial.

Lors de la conception, les micro-puces sont préchargées avec des identifiants réseaux pas toujours sécurisés. De plus, ces composants bénéficient rarement de mises à jour, laissant la porte ouverte aux pirates qui découvriront un jour ou l'autre une faille de sécurité critique permettant d'infecter des milliers d'usagers, particuliers ou professionnels.

Il semble cependant que les nombreuses failles de sécurité repérées ces dernières années commencent à faire réfléchir les fabricants.

Une plateforme standardisée pour la sécurité IoT


Intel et ARM ont ainsi décidé de mettre en commun leur savoir-faire dans le domaine des semi-conducteurs pour améliorer la conception des appareils destinés au marché de l'IoT. Là où les fournisseurs de micro-puces comme NXP, Atmel ou Renesas s'appuient sur une majorité de puces ARM, Intel est le leader dans le domaine du big data, équipant la plupart des fermes de serveurs du monde.

Selon les termes du partenariat qui vient d'être signé entre les deux géants, ARM s'engage à utiliser les normes de sécurité d'Intel pour la création de ses futures puces. Plus spécifiquement, c'est la plateforme de gestion Pelion IoT d'ARM qui va dorénavant s'appuyer sur le service SDO - Secure Device Onboard - d'Intel. Les constructeurs tiers pourront ainsi gérer les puces ARM ou Intel à partir d'une seule et même plateforme : Pelion IoT.

L'objectif est de mettre fin aux problèmes de sécurité tout en simplifiant les procédures de création et d'intégration des puces destinées à l'Internet des objets. Les entreprises avec peu d'expérience en développement IoT sont ainsi visées, ce qui leur permettra d'accroître leur potentiel.

ARM se veut optimiste, prévoyant l'utilisation de 100 milliards d'objets connectés équipés de ses puces dans les cinq prochaines années.

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top