Intel pourrait produire ses premiers CPU en 10 nm d'ici avril 2019

Pierre Crochart Contributeur
05 octobre 2018 à 20h28
0
Intel-Processor-840x500.jpg

D'après un analyste financier, Intel serait en mesure de livrer ses puces en 10 nm d'ici le mois d'avril 2019. Le fondeur serait ainsi en avance... sur son retard.

Citant une note publiée par BlueFin Research Partners, Bloomberg se dit confiant sur les délais annoncés par Intel concernant la production massive de puces en 10 nm. D'après les analystes, les efforts fournis par Intel lui permettraient même d'entamer la production massive de ses puces d'ici avril 2019.

Des annonces qui rassurent le marché


Des nouvelles rassurantes, notamment pour les investisseurs. Suite à la publication de la note de BlueFin, l'action d'Intel a pris 5,2 points, et a fait chuter AMD de 8,6%.

L'équipe rouge profite pourtant d'un alignement des astres qui lui permet de gagner d'importantes parts de marché sur le marché des CPU grand public.

En effet, si Intel est à la peine en ce qui concerne la conception de ses puces en 10 nm, la firme tombe également sous le coup d'une pénurie de ses processeurs gravés en 14 nm. Les prix flambent, et les consommateurs se tournent logiquement vers un AMD au rapport qualité-prix excellent ces dernières années.

La marque présentera par ailleurs ses premiers processeurs en 7 nm à l'occasion de la cérémonie d'ouverture du CES de Las Vegas, le 9 janvier prochain.

Pensez-vous qu'Intel arrivera à tenir ses délais ?

13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top