25 km/h, minimum 12 ans, le Code de la route intègre les trottinettes électriques

25 octobre 2019 à 12h05
0
Dott Trottinettes

Le code la route s'adapte aux nouveaux usages et prend désormais en compte les trottinettes électriques. Voici ce qu'il faut retenir.

Ce vendredi 25 octobre 2019, a été publié au Journal Officiel un nouveau décret encadrant l'utilisation des trottinettes électriques. Le texte, qui modifie de fait le code de la route, entre en vigueur dès ce samedi 26 octobre.

Vitesse limitée et trottoirs interdits

La vitesse maximale des trottinettes électriques est officiellement fixée à 25 km/h. C'était déjà le cas dans certaines villes, mais cela s'appliquait plus aux appareils en libre-service, de type Lime, qu'aux véhicules personnels. Dorénavant, le simple fait de conduire un véhicule capable de dépasser ce seuil est passible de 1 500 euros d'amende (3 000 euros en cas de récidive), même si le conducteur n'est pas pris sur le fait. Les constructeurs vont donc devoir trouver des solutions pour brider leurs modèles plus rapides.

Autre règle, elle aussi appliquée depuis plusieurs mois dans bon nombre de grandes villes, la circulation sur les trottoirs est interdite. Les utilisateurs de trottinette électrique devront rester sur les pistes cyclables quand elles sont présentes. Rouler sur le trottoir pourra être toléré dans des cas exceptionnels, mais seulement si les véhicules « respectent l'allure du pas et n'occasionnent pas de gêne pour les piétons ». Le stationnement sur les trottoirs est quant à lui permis tant que cela ne gêne pas les piétons. Chaque municipalité peut ensuite prendre ses propres mesures. On sait qu'à Paris, par exemple, le stationnement en free-floating sur les trottoirs ne sera pas permis.

Le texte prévoit également de bannir certains comportements dangereux. Il ne sera plus possible de circuler à plusieurs sur une trottinette électrique. Également, « pousser ou tracter une charge ou un véhicule » et « se faire remorquer par un véhicule » seront des pratiques interdites. On note aussi l'instauration d'un âge minimum pour monter sur ce type d'engin, fixé à 12 ans.

La sécurité avant tout

De nombreux incidents impliquant des trottinettes électriques ont déjà été rapportés. Un jeune homme est d'ailleurs décédé en France il y a quelques mois. C'est donc tout logiquement que la nouvelle législation insiste sur la sécurité. Tout d'abord, les véhicules doivent être équipés de feux de position à l'avant et à l'arrière. Ils doivent aussi embarquer un système de freinage ainsi qu'un avertisseur sonore. Rien de bien original ici, c'est exactement comme pour les vélos.

Enfin, les utilisateurs vont devoir porter un équipement spécifique hors-agglomération pour être identifié plus facilement dans les conditions de basse luminosité, notamment la nuit mais aussi le jour quand la visibilité est faible. Dans ce cas, un gilet de haute visibilité ou du matériel rétro-réfléchissant deviennent obligatoire, comme le port du casque.

Une nouvelle réglementation entrera en vigueur le 1er juillet 2020. Elle concernera les aspects technologiques des trottinettes.

Source : Le Monde
Modifié le 25/10/2019 à 12h05
57
32
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top