Stellantis s'engage à arrêter la production de véhicules thermiques en Europe d'ici 4 ans

02 mars 2022 à 10h40
26
Stellantis
© Stellantis

Le récent groupe multinational Stellantis, regroupant les marques Alfa Romeo, Peugeot, Citroën, Dodge, Jeep, Fiat, Opel ou encore Chrysler, a annoncé son grand plan pour 2030. Il vise, à partir de 2026, à arrêter totalement la production de véhicules thermiques et à vendre 100 % de véhicules électriques en Europe.

Le groupe, qui a déjà pris du retard par rapport à ses concurrents, arrivera-t-il à tenir ses objectifs, poussés par les normes européennes ?

L'électrique peut rapporter gros

Le P.-D.G. du groupe, Carlos Tavares, s'est exprimé auprès de la presse et des investisseurs hier pour dévoiler le plan 2030 du groupe. Objectif principal : atteindre les 300 milliards d'euros de chiffre d'affaires à la fin de la décennie grâce notamment aux ventes de véhicules de luxe, mais aussi en opérant une grande transition vers les véhicules électriques principalement en Europe.

À partir de 2026, le groupe souhaite que les véhicules électriques constituent 100 % de ses ventes en Europe, et 50 % aux États-Unis. Cela passera notamment par la production de 75 véhicules totalement électriques (sur 100 véhicules sortis) avec un objectif de 5 millions de ventes annuelles à partir de 2030. Le groupe souhaite aussi réduire son empreinte carbone de 50 % d'ici à 2030 et atteindre la neutralité en 2038.

Si au mois de décembre 2021 le P.-D.G. tenait un discours assez différent, disant s'inquiéter d'une transition électrique trop rapide pouvant affecter négativement les marges des constructeurs, ce grand plan 2030 (revu à la hausse après une première présentation en 2021) semble indiquer que le point de vue a changé, sûrement dû aux très nombreuses normes européennes en la matière.

Source : Insideevs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
19
Edvis
Hérésie, utopie! combien de nouvelles centrales nucléaires faudra-t-il construire pour assumer cette demande en électricité si demain tout le parc thermique se transforme en tout électrique? Combien de bornes faudra-t-il implanter de partout ?<br /> money money money, monde absurde!
MattS32
Tout ça, en termes de coût, ce n’est rien à côté de ce que vont coûter les conséquences du réchauffement climatique supplémentaire induit par l’absence de transition énergétique… Et sans même parler du réchauffement, le coût annuel estimé de la pollution atmosphérique liée à l’automobile est estimé à 60-100 milliards d’euros par an au niveau européen…<br /> Et puis mieux vaut migrer maintenant et faire les investissements qu’il faut plutôt que de se retrouver face à un mur le jour où il n’y aura plus de pétrole…
Proutie66
« La production », ou la « vente »?<br /> Non parce que, si c’est pour que 90% des ventes (thermique ) de leur usines proviennent de production hors europe, bon, c’est gentil, mais à la limite…
MattS32
Proutie66:<br /> « La production », ou la « vente »?<br /> La réponse un peu au-delà du titre : « et à vendre 100 % de véhicules électriques en Europe »
Nmut
Fais les calculs par toi même et regarde la production française. Tu verras que le « problème » n’en est pas vraiment un, et encore moins une hérésie.<br /> Il reste le gros problème des stations de charge, mais je ne m’inquiète pas. Vu les marges sur chaque station, les pétroliers ne vont pas réfléchir longtemps avant de transformer leurs « stations essence » en « stations électriques » (« money money money » comme tu le dis)!<br /> Par contre pour les constructeurs automobiles, je te rappelle que les VE ne sont pas un bon plan, il n’y a plus la grosse manne sur les pièces détachées et l’entretien. Ca fout en l’air le business modèle actuel des généralistes (marges sur les véhicules très faibles / grosses marges pièces et entretien sur la durée).
Proutie66
Non.<br /> C’est pas clair ainsi.<br /> « s’éngager à arrêter la production », et « viser à », l’impact des mots n’a rien à voir.
TAURUS31
utopie d’un monde qui n’existera pas.Rêve d’une minorité qui se voilent la face et pense que le probleme peut être réglé par une simple évolution sans toucher au fond tu probleme.<br /> Le probleme est et restera l’expansion de notre espèce.<br /> Tu pourras modifier tout les paramètres que tu veux,tant que nous nous continuerons a croitre ,il faudra plus de nourritures (plus de terre cultivable),plus de moyen de déplacement,plus d’eau.<br /> La nature a mis en place un systeme de régulation pour palier a ce probleme et l’homme l’a réduit a néant en ce qui le concerne ; la sélection naturelle.<br /> Alors tu auras beau avoir plein de belles paroles,il n’en restera pas moins,qu’au final ça reste des mathématiques et de la pure logique et ce n’est pas en modifiant d’insignifiantes variables que tu changera le résultat de l’équation.<br /> La seule chose que tu auras, c’est l’impression d’avoir fait quelque chose,qui au final,se résumera a rien.
Bidouille
Les têtes pensantes ont-ils déjà fait une simulation d’un chassé croisé de début aout avec 100% de voitures électriques. Etant donné le temps de recharge moyen de ces chers véhicules et de leur autonomie moyenne, cela risque d’être très comique.
pagnelli
Quand on voit l’envolée des prix du pétrole 120 dollars bientôt 150 et demain 200 dollars avec une dépendance totale au pays extérieurs … personnellement je préfère quelques EPR et une autonomie en France. le top serait de construire à côté d epr des stations de fabrication d’hydrogène comme ça la nuit quand nous utilisons moins d’électricité elle peut être utilisé à fabriquer de l’hydrogène propre sans CO2. Et au passage avec de l’hydrogène propre fabriqué à base d’électricité nucléaire on élimine les problèmes de batterie et de métaux rares
Vttiste
Un équivalent de monospace, grande voiture familiale pour mettre 3 enfants ou plus, en version électrique ca devient du delire intersidéral avec des prix qui debutent a 50 000 euros, quasiment 80 000 euros pour un wolkswagen hybride… dacia propose un semblant d’alternative thermique, mais avec motorisation inutilisable pour une voiture complètement chargée. Il y a un grand décalage entre besoin et produits proposés !<br /> J’amènerai mes enfants a lecole a cheval je crois…
pecore
Certains évènements récents nous ont rappelé à quel point nous sommes dépendants d’autres pays pas toujours sympas, notamment pour les combustibles fossiles. Non seulement Stellantis, par son annonce, ne fait que rebondir sur l’actualité mais l’on peut s’attendre à des déclarations similaires d’autres grands groupes.
MisterDams
Ne pas oublier qu’un thermique coûte facilement 10€/100km avec les prix actuels du carburant, sans compter l’entretien.<br /> Après effectivement on sait pas où va le marché de l’électricité, mais avec des prix d’achat à la baisse (on est passés d’une Model S à 80k€ à des Mégane à 40 en 5 ans…), ça s’étudie franchement.<br /> Mais 4 ans ça fait très court ! C’est hyper ambitieux pour Stellantis qui a encore pas mal de modèles à électrifier, et pour les acheteurs qui doivent trouver comment charger, notamment en ville.
Nemor
Ils vont vendre des véhicules à hydrogène d’ici 4 ans ? Sinon sans moi pour le VL électrique ou hybride.
zoup01
de toute façon, sans pétrole, pas de pétrochimie et donc, plus de voitures particulières, ni VE, ni VT…
keyplus
le probleme de l automobile<br /> 90% des trajets font moins de 30km a une vitesse moyenne &lt;50km:h avec 1 personne a bord<br /> interet d’engins de plus d’une tonne pouvant rouler a plus de 100km/h pour ca?<br /> le futur de l automobile c est surtout des engins modulables et plus legers et roulant moins vite
ultrabill
Situation qui, comme son nom l’indique, n’arrive qu’une fois par an.
rexxie
Ben… Justement, pourquoi continuer à le brûler en quantités titanesques au lieu de le garder pour des usages non-polluants ?
zoup01
De toute façon le petrole ne se raffine pas pour obtenir un seul produit…<br /> On aura toujours en proportions variables des produits allant des bitumineux au gpl.<br /> Que fait on des carburants ?<br /> On les brule dans une centrale thermique avec un rendement moyen de 35-40% ?
MattS32
zoup01:<br /> On les brule dans une centrale thermique avec un rendement moyen de 35-40% ?<br /> C’est toujours mieux que dans une voiture thermique dont le rendement moyen réel est inférieur à 30%… Pour rappel, un litre d’essence contient 10 kWh d’énergie. Quand on voit qu’une thermique peine à descendre sous les 5 l/100 km (soit 50 kWh/100 km) quand une électrique arrive à 15 kWh/100 km dans les mêmes conditions (alors qu’intrinsèquement, elle a besoin de plus d’énergie à la roue que la thermique, du fait de son poids plus élevé), ça indique que le rendement global d’une thermique est inférieur à 30% du rendement d’une électrique, rendement qui n’est pourtant déjà pas de 100%…<br /> Il y a eu plus d’une étude sur le sujet, une voiture électrique alimentée par de l’électricité produite par une centrale thermique à flamme, sauf charbon, rejette toujours moins de CO2 au kilomètre qu’une voiture thermique, même si l’écart est faible.<br /> Et en outre, en le brûlant dans une centrale, il est bien plus facile d’exploiter les 60-65% de pertes (par exemple, en faisant de la cogénération pour alimenter des réseaux de chauffage urbain ou des industries ayant besoin de chaleur) de limiter les émissions polluantes et de récupérer le CO2 produit.
zoup01
J’aime ta vision angélique…<br /> En Martinique, l’électricité est produite avec des groupes électrogènes , donc rendement 35%…le reste sert à chauffer l’atmosphère…<br /> Donc pour faire rouler une zoe pendant 100kms , faudrait produire environ 18 kwh d’électricité, donc brûler 50kwh en gasoil, soit un peu plus de 4 litres…<br /> Et , à ton avis, tu parcours combien de kms avec une clio dci et 4 litres de gasoil ?<br /> En énergie, rien ne se perds, rien ne se crée…<br /> De toute façon, ce n’est pas mon propos, mais prétendre que le Ve est la solution pour stopper l’extraction du pétrole est franchement risible…<br /> Sans pétrole, pas de vt, et pas de ve non plus.
ninive
Et celle des entreprise et de l’agriculteur qui sont et seront toujours les plus gros polueur et la personne ne fait rien au contraire on leur à donné des Milliares pour qu’il continue !!!
anpiau
Bla bla bla l’écologie, on fait des véhicules électriques de 300ch/500ch. . et 2,5 Tonnes xD Les mecs, ils veulent juste imposer le véhicule électrique comme un smartphone qui se remplace tous les 3 ans.
MattS32
zoup01:<br /> En Martinique, l’électricité est produite avec des groupes électrogènes , donc rendement 35%<br /> Seulement 35% ? Hum… On parle de moteurs diesel industriels là, qui sont optimisés pour avoir un excellent rendement à un régime moteur fixe, et ils arriveraient à seulement 35%, alors que le pic de rendement des moteurs diesel automobiles, faits pour fonctionner sur une large plage de régime, dépasse 40% ? J’ai du mal à y croire… Wikipedia parle de rendements proches de 50% pour les moteurs diesel industriels de forte puissance.<br /> Surtout que la principale centrale de Martinique a été remplacée par des groupes modernes il y a moins de dix ans, avec 15% de gain de rendement au passage…<br /> zoup01:<br /> Et, à ton avis, tu parcours combien de kms avec une clio dci et 4 litres de gasoil ?<br /> Faisons les calcules, avec un rendement plus réaliste, de 45%, et les consommations mesurées par Automobile Magazine avec son protocole de mesure normalisé ISO.<br /> Avec 5 litres de gasoil, soit 53.7 kWh, on produirait 24.2 kWh d’électricité. Enlevons 5% pour les pertes sur le réseau de transport et de distribution, reste 23 kWh à la prise.<br /> Avec ça, la Zoe fait 126 km en ville, 90 sur route, 71 sur autoroute (mais comme là tu prends l’exemple de la Martinique, ben forcément, les autoroutes, c’est pas le point clé…) : Fiche Technique Renault Zoe R110 Intens (2020) (Berline 5 portes - 36 000 €) (note : il s’agit bien de consommations à la prise, puisque si on multiplie les consommations par l’autonomie correspondante on arrive à 72 kWh alors que la Zoe n’a que 52 kWh de batterie).<br /> La Clio fera pour sa part entre 100 km en ville et sur route, et 91 sur autoroute : Fiche Technique Renault Clio 5 Blue dci 100 Méca6 (109g) Intens 2021 (Berline 5 portes - 23 700 €)<br /> Donc net avantage à la Zoe en ville, ce qui tombe bien pour une citadine, léger avantage à la Clio sur route, net avantage à la Clio sur autoroute, mais il n’y en a pas en Martinique… Et dans une zone où il y a des autoroutes, tu as à peu près aucune chance d’avoir un mix électrique 100% générateurs diesel…<br /> Et encore, ça c’est avec la Zoe, qui a un rendement particulièrement mauvais à la charge (72% à peine)… Par exemple avec le dernier Kona, qui arrive à 92%, on arrive avec 23 kWh à la prise à 154 km en ville, 131 sur route et 87 sur autoroute… Là la Clio est largement battue, même son avantage sur autoroute est réduit à peu de chagrin (moins de 5%).
MattS32
zoup01:<br /> En énergie, rien ne se perds, rien ne se crée…<br /> Oui, ça c’est la jolie théorie physique. Après, dans la vraie vie, c’est pas la même… Certes, l’énergie est constante, elle ne fait que changer de forme. Mais quand elle bascule vers une forme qui n’est pas utile en pratique, c’est bien d’un point de vue pratique une perte.<br /> Par exemple, la plupart des Wh que tu transformes en chaleur dans le moteur thermique de ta voiture et tous ceux que tu transformes en chaleur dans les freins de ta voiture, c’est des pertes « définitives ». Alors que les même Wh transformés en chaleur dans le générateur thermique d’une centrale peuvent être recyclés pour d’autres usages (chauffage urbain, industrie… attention, je dis pas que c’est le cas systématiquement, mais ça se développe), qu’une large part de ceux que tu « brûles » dans tes freins sont récupérés dans une VE (et avec au passage aussi moins d’émissions de particules liées à l’usure de ces freins)…<br /> Bref, « rien ne se perd », c’est une réalité physique qui est loin d’être une réalité pratique, mais l’électrification contribue justement à le rendre plus réel en facilitant la récupération de ce qui est perdu…
MisterDams
Et alors ? En quoi le fait que le véhicule prenne une tonne de plus sous entend que son empreinte écologique est supérieure à son équivalent thermique ?<br /> La consommation des thermiques a chutée en 30 ans, alors que le poids a largement augmenté.<br /> Bien sûr, si le véhicule était plus léger, il consommerait moins d’électricité. Mais c’est pas pour autant que la surconsommation d’électricité fait basculer la balance en faveur du thermique.<br /> Puis on arrive un peu au bout de l’innovation du thermique, malgré quelques pistes encore disponibles. On est clairement au début de l’innovation sur les électriques, côté moteur comme côté batteries. Mais c’est en les vendant qu’on peut financer la recherche pour les améliorer, ou atteindre les économies d’échelles pour industrialiser les solutions.<br /> Ne pas oublier aussi qu’il sera plus facile dans 15 ans de changer les batteries des électriques d’occasion pour des versions 25% plus légères ou avec 25% d’autonomie en plus, voire les deux, que de faire du retrofit sur un parc de thermiques.
Aloyse57
Vu que les voitures sont bâties autour de la batterie, je n’ai aucun espoir à la fin de la vie utile de la batterie qu’on m’en propose une meilleure moins chère. Par ailleurs il me semble qu’une batterie est garantie 9 ans, c’est à dire 50% moins de temps que l’âge moyen du parc automobile actuel. Qui va mettre 12000€ dans une voiture de 9 ans ? Ça veut dire qu’au coût d’achat supérieur d’un VE, il faut ajouter le prix d’une batterie neuve pour avoir son coût réel sur sa vie utile, quand on compare avec un VThermique.
Nmut
J’ai fait il y a quelques années une étude la dessus. C’est effectivement un problème mais rien d’insurmontable. Déjà la surconsommation n’est que pour 1 à 2 recharge, et c’est concentré sur 2 axes, à la fois un problème mais aussi une chance, les investissements à produire pour la restitution d’énergie sont ponctuels dans le temps (stockage d’énergie sur un temps court) et dans l’espace (donc rentables).
zoup01
MattS32:<br /> Seulement 35% ? Hum… On parle de moteurs diesel industriels là, qui sont optimisés pour avoir un excellent rendement à un régime moteur fixe, et ils arriveraient à seulement 35%, alors que le pic de rendement des moteurs diesel automobiles, faits pour fonctionner sur une large plage de régime, dépasse 40% ? J’ai du mal à y croire… Wikipedia parle de rendements proches de 50% pour les moteurs diesel industriels de forte puissance.<br /> je te laisse dans tes doux rêves…<br /> moteur diesel , au mieux 42% x rendement alternateur 90%, soit un grand maxi de 36%…<br /> fr.wikipedia.org<br /> Groupe électrogène<br /> Pages pour les rédacteurs déconnectés en savoir plus<br /> Ne doit pas être confondu avec Générateur électrique.<br /> Un groupe électrogène est un dispositif autonome capable de produire de l'électricité. <br /> La plupart des groupes sont constitués d'un moteur thermique qui actionne un alternateur. Leur taille et leur poids peuvent varier de quelques kilogrammes à plusieurs dizaines de tonnes. La puissance d'un groupe électrogène s'exprime en VA (voltampère), kVA (kilovoltampère) ou MVA (mégavoltampère) ...<br />
Nmut
Mais pour le moment, l’électricité produite est bien mieux utilisée (bien meilleur rendement) en étant stockée dans la batterie des VE.<br /> Et pour les « problèmes de batterie et des métaux rares », regarde comment fonctionne une pile à combustible, quels sont les éléments constitutifs de l’architecture d’un VH (le prix de celui-ci est un bon indicateur du problème) et on en reparle…
MisterDams
Si on compte les changements de pièces dans 10 ans sur le VE, il faut en faire de même sur le thermique pendant 10 ans. Courroies (distribution le cas échéant, alternateur…), Filtres air, filtres/huile, embrayage, bougies et plus de plaquettes freins car pas de frein régénératif…<br /> Aucune étude que j’ai vu ne remet en cause l’intérêt de l’électrique sur le long terme, quand certains peuvent économiser 250€ de carburant par mois (de quoi financer à terme le surcoût d’acquisition).<br /> La seule pièce d’usure qui se bouffe plus vite sur les VE pour l’instant, c’est les pneumatiques à cause du poids et du couple élevé de l’électrique.<br /> Après effectivement le seuil de rentabilité se calcule, tout comme quand on prend un diesel au lieu d’un modèle essence. Mais il dépend quasi exclusivement du coût de la charge, et si tu peux pas charger chez toi (comme moi), c’est effectivement beaucoup plus long d’atteindre le seuil.
MattS32
zoup01:<br /> moteur diesel , au mieux 42% x rendement alternateur 90%, soit un grand maxi de 36%…<br /> C’est vrai que c’est pas comme si je t’avais donné un lien qui indique des rendements proches de 50% pour les diesel industriels, citant même explicitement ceux utilisés dans les centrales électriques. Après tout, tes certitudes valent tellement mieux (et déjà 42% * 90%, ça fait pas au mieux 36%, ça fait presque 38%…).<br /> 42%, c’est le max pour les petits moteurs diesel généralistes, ceux des voitures, prévus pour fonctionner dans une large plage de régime. On sacrifie un peu de rendement max pour avoir un rendement moyen plus élevé sur une plage de fonctionnement plus large.<br /> Sur des moteurs de camion, on dépasse déjà les 42%.<br /> Et sur le moteurs de bateau, ça peut monter à 55%.<br /> Côté gros groupes électrogènes, voici par exemple la documentation d’un modèle 2.6 MW de chez GE : https://www.clarke-energy.com/wp-content/uploads/GE_Diesel616_Folder_FR_UpdateSep_RZ_v01.pdf<br /> On peut y voir que la consommation est à 188g/kWh à pleine charge, soit une production de 5.32 kWh/kg. Le gazole fait 12.6 kWh/kg. Le rendement en sortie (donc avec les pertes du générateur) est de 42% (max 36% que tu disais hein… on est plus proche des 45% que j’ai pris en exemple que de tes 36% hein…).<br /> Mais GE a encore mieux à son catalogue : https://www.miningreview.com/wp-content/uploads/2014/10/Ali-Hjaiej.pdf<br /> En avant dernière page, ils mentionnent un modèle qui atteint 44% de rendement électrique. Là on est vraiment très proche des 45%… Et on est encore sur des « petits » groupes de 1.4 MW. Le rendement des groupes diesel a tendance à augmenter avec la puissance (car moteurs plus gros, et du coup les pertes par frottement, proportionnelles aux surfaces, deviennent relativement plus faibles, la puissance augmentant proportionnellement aux volumes… d’où le fait que les meilleurs rendements sont atteints sur les moteurs de bateau, à la fois optimisés pour un régime constant et très gros).
zoup01
bien sur, prendre des sites de fabricants comme référence…c’est amusant…<br /> au fait, ma voiture consomme 3.7l/100, d’après le fabricant…
MattS32
Mauvaise foi quand tu nous tiens…<br /> Pour les voitures, il y a autant de façon de l’utiliser que d’utilisateurs et de parcours. Donc forcément, la consommation varie énormément en fonction de l’utilisateur et du parcours. Quand je monte en station, je consomme beaucoup plus que ce qui est annoncé. Quand je redescends de station, je consomme beaucoup moins… Et donc la consommation de référence est mesurée pour UNE utilisation spécifique (le cycle WLTP aujourd’hui, le cycle NDEC avant), et la voiture consomme bien ça dans ce cas. Après, plus ton usage s’écarte du cycle, plus ta consommation va s’écarter de ce qui a été mesuré. C’est pas pour autant que le chiffre de référence est bidon (d’ailleurs moi avec la mienne je suis même largement en-dessous de ce qu’affiche le constructeur).<br /> Là on parle d’un produit industriel, avec une plage d’exploitation beaucoup plus faible (régime constant, seule la charge varie), il n’y a pas 36 façons de l’utiliser, et le client qui a mis plusieurs millions d’euros dans son installation et ne constaterait pas une consommation à pleine charge conforme à ce qui est annoncée par le constructeur (et donc conforme à ses plans économiques…) serait en droit de l’attaquer pour défaut de conformité (et surtout, il ira voir ailleurs la prochaine fois qu’il aura besoin d’un groupe).<br /> Alors bien sûr, en fonction de la charge le rendement va varier un peu. Mais pas tant que ça sur les groupes électrogènes, qui sont optimisés pour ça*. Et surtout, quand une centrale couvre 60% des besoins d’une zone avec 12 groupes, les groupes en fonctionnement sont utilisés quasiment tout le temps proche de leur pleine charge (avec 12 groupes sur une centrale de 220 MW, tu peux exploiter ta centrale de 41 à 220 MW, soit de 19 à 100% de sa capacité, sans qu’aucun groupe ne soit à moins de 75% de charge…).<br /> * j’ai trouvé celui là par exemple où la fiche technique donne les consommation à 50, 75, 100 et 110% de charge, le rendement est maximal à 100%, diminue de 1.6% (%, pas point) à 110%, 0.6% à 75% de charge et 8.4% à 50% de charge… Alors oui, à 50% ça commence à pas mal baisser. Mais dans une centrale électrique ça tournera rarement à 50% de charge (contrairement à un moteur de voiture, qui est très souvent à moins de 50% de charge… je doute qu’une centrale couvrant 60% des besoins de la Martinique soit souvent à moins de 19% de charge…).
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Faites des économies sur votre forfait mobile avec cette offre B&You 🔥
Chez Facebook, les prestataires perdent leur contrat sur un pile ou face
Vous avez besoin d'un nouvel aspirateur ? Le Dyson V8 est à prix cassé chez Boulanger !
Le van électrique ID.Buzz de Volkswagen se vend presque trop bien
Alerte vie privée : le navigateur intégré à l'app TikTok enregistre les saisies clavier et les clics
Samsung va mettre un très grand lecteur d'empreintes sous l'écran de son Galaxy S23 Ultra
On est vraiment plus serein en ligne grâce à l'excellente suite antivirus Norton 360 Deluxe
Cette TV LG OLED voit son prix drastiquement chuter !
Le prix de cet écran gamer LG n'aura jamais été aussi bas 🔥
Améliorez votre setup bureau avec ce pack Logitech à prix réduit !
Haut de page