Skoda : le constructeur tchèque en quête des pépites israéliennes

Jérôme Cartegini
Spécialiste sécurité informatique
29 janvier 2020 à 11h45
0
Skoda DigitalLab
Skoda pour Clubic

Avec plus de 17 000 véhicules écoulés sur le marché israélien en 2019, Skoda constitue la première marque européenne et le quatrième constructeur automobile du pays. Fort de cette popularité en Terre promise, le constructeur a accentué son implantation sur place en s'associant à son importateur Champion Motors pour y créer un laboratoire d'innovations baptisé DigiLab.

L'objectif étant de profiter de l'incroyable vivier de start-up du pays pour développer de nouvelles solutions de mobilité innovantes.

La manne de la Silicon Wadi

Surnommé la « Start-up Nation », Israël constitue depuis plus de 50 ans le deuxième plus important écosystème d'innovation technologique de la planète après la Silicon Valley. Comme les États-Unis, l'État hébreu a engendré un nombre incalculable de jeunes pousses devenues des géants internationaux de la high-tech. La Silicon Valley locale - appelée la Silicon Wadi (vallée côtière) -, qui se concentre autour des villes de Tel-Aviv-Jaffa, Jérusalem, Haifa et Caesarea compte pas moins de 6 000 start-up, dont 640 travaillent actuellement sur des projets automobiles !

C'est le pays qui possède le plus grand nombre de start-ups par habitant au monde.

Outre l'invention de la clé USB et de la première messagerie instantanée web ICQ (rachetée par AOL), inventées respectivement par M-System et Mirabilis, des stars planétaires sont orginaires de la Silicon Wadi. À commencer par la célébrissime application de navigation GPS Waze (acquis en 2008 pour « seulement » 1,15 milliard de dollars par Google), mais aussi le très convoité spécialiste des systèmes anticollision et des voitures autonomes Mobileye (tombée récemment sous le giron d'Intel pour 15 milliards de dollars), ou encore le champion mondial de la cybersécurité CheckPoint (près de 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2018).

Ce ne sont que quelques exemples des réussites des jeunes pousses israéliennes.

Peres-Center-for-Peace-and-Innovation
Dans une salle du Shimon Peres Center for Peace and Innovation de Tel-Aviv, des écrans interactifs permettent de découvrir les innovations technologiques israéliennes majeures qui ont marqué l'histoire du pays / Jérôme Cartegini pour Clubic

Un savoir-faire plébiscité par les constructeurs auto et les géants de la high-tech

En plus d'une expertise connue et reconnue dans le développement d'applications réseau et mobiles, le pays s'est forgé une solide réputation dans le domaine des technologies pour les voitures connectées et autonomes. Tesla, Volkswagen, BMW, Renault, Daimler, General Motors, mais aussi les géants de la technologie IBM, Google, Apple, Microsoft, Facebook et Amazon ont tous créé sur place des centres de recherche et développement pouvant compter plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'employés.

Peres-Center-for-Peace-and-Innovation
Les premières clés USB inventées en 1999 par la start-up israélienne M-System / Jérôme Cartegini pour Clubic

Pour Bernhard Maier, le patron de Skoda qui a amorcé une profonde transformation digitale de la marque, la Terre promise est le modèle à suivre.

« Vous êtes un excellent modèle pour nous en Europe, où nous avons souvent peur de prendre des risques, par peur de l'échec. Il y a plusieurs caractéristiques qui sont particulièrement remarquables en Israël : créativité et curiosité, le goût de l'expérimentation et de la rapidité, approches non conventionnelles et cohérence des actions, savoir sortir de sa propre zone de confort et aussi accepter les échecs et apprendre de ses erreurs. Cet état d'esprit soutient la condition préalable fondamentale pour créer et inventer de grandes choses - de la clé USB au processeur Intel le plus populaire (NDRL : Pentium MMX développé en Israël) en passant par les systèmes d'irrigation goutte à goutte qui sont également utilisés dans les vignobles en Allemagne. »

Skoda-auto
Lors d'une conférence organisée à Tel-Aviv au mois d'octobre 2019, le patron de Skoda Bernhard Maier vantait les mérites du business model israélien / Skoda pour Clubic

Un laboratoire pour dénicher les talents

Début 2018, le constructeur tchèque a décidé de renforcer encore un peu plus sa présence sur place en créant une antenne de son laboratoire d'innovations DigiLab de Prague à Tel-Aviv, en partenariat avec son importateur local Champion Motors.

Le duo s'est fixé l'objectif d'identifier les start-ups « ayant une certaine maturité » les plus innovantes de la Silicon Wadi pour essayer de développer avec elles de nouveaux modèles de collaboration.

De son côté, Skoda ne cherche pas à racheter des start-ups du cru, mais souhaite créer des projets collaboratifs avec elles pour essayer d'être le premier à proposer des nouvelles solutions technologiques et des services numériques innovants.

« Nous utilisons constamment les idées de jeunes entreprises pour mettre en oeuvre notre stratégie de mobilité et de digitalisation. En même temps, nos laboratoires offrent aux start-ups le cadre idéal pour développer des idées et des projets innovants. Nous soutenons leur mise en oeuvre avec notre expertise » explique Andre Wehner, directeur du digital chez Skoda. En moins de deux ans, le constructeur a multiplié les investissements pour réaliser des tests avec des jeunes pousses très prometteuses telles que Guardian Optical Technologies, ContinUse Biometrics, XM Cyber ou encore Neteera.

« Nous travaillons en réseau de manière intensive sur la scène start-up locale, en étroite collaboration avec les meilleurs esprits dans les domaines de l'IA, du Big Data, de la cyber-sécurité et des capteurs de véhicules. À notre avis, les partenariats sont extrêmement importants pour développer l'activité numérique » expliquait Bernhard Maier lors d'une visite du DigiLab de Tel-Aviv.

Skoda-auto DigiLab
Avec le DigiLab, Skoda se présente comme l'un des pionniers des solutions de mobilité numériques/ Skoda pour Clubic

Les pépites du DigiLab

Le DigiLab Skoda de Tel-Aviv collabore déjà avec une quinzaine de start-ups du cru. Parmi les plus prometteuses figure la start-up spécialisée en intelligence artificielle dans le domaine de la mobilité Anagog. Elle a créé un kit de développement logiciel (SDK) appelé JedAI pour smartphone capable de collecter une multitude de données personnelles sur les utilisateurs de manière sécurisée et anonyme.

Diffusées via la connexion au réseau mobile, les données ne quittent pas le téléphone de l'utilisateur. Déjà installé sur plus d'une centaine d'applications à travers le monde, le service permet aux entreprises de prédire le comportement des consommateurs et pouvoir ainsi réaliser des campagnes marketing ciblées, pousser des services contextuels en temps réel, etc.

Smart Mobility Summit 2019
L'application Citymove de DigiLab Skoda utilisera l'intelligence artificielle d'Anagog pour prédire les places de parking disponibles / Skoda pour Clubic

Skoda n'exploitera qu'une infime partie des capacités d'Anagog. Le constructeur a prévu d'utiliser le logiciel d'intelligence artificielle au sein de son application de navigation GPS maison Citymove pour prédire les places de parking disponibles. Pour Steve Elbaz, Directeur des partenariats technologiques du DigiLab, Analog constitue l'une des start-up les plus prometteuses du moment :

« Grâce à son SDK présent sur des centaines d'applications, Anagog est capable de délivrer des informations d'une précision inouïe. L'une de ses fonctionnalités les plus impressionnantes permet de choisir un endroit sur une carte (un concessionnaire, une boutique d'une grande chaîne de vêtements...) pour obtenir en un clin d'œil une multitude d'informations : combien de personnes sont passées dans ces enseignes ce jour-là ; est-ce que c'était la première, la deuxième ou la troisième fois qu'elles s'y rendaient ; quels moyens de transport ont-elles utilisés pour s'y rendre ; les clients de la concession auto sont-ils passés chez Audi, BMW ou Porsche avant de la visiter, etc.

Ce n'est qu'une infime partie des données qu'Anagog est capable de récupérer de manière totalement anonyme. Il y a des centaines d'exemples de ce genre que je pourrais encore citer, car la start-up a déjà des activités commerciales dans les secteurs du prêt-à-porter, de l'automobile, de l'assurance, et de la banque. »

Steve-Elbaz-Auto-DigiLab
Steve Elbaz officie comme « chasseur de start-up » pour le compte du DigiLab de Skoda en Israël / Jérôme Cartegini pour CLubic

Comme Porsche et Daimler (Mercedes-Benz) qui ont tous deux investi dans Anagog, Skoda mise sur la start-up pour élargir sa gamme de services de mobilité personnalisés. Sa solution sera intégrée dans son application Citymove (récemment lancée à Prague) qui permet d'obtenir l'itinéraire le plus rapide et pratique pour se rendre à une destination. L'intelligence artificielle d'Anagog sera quant à elle utilisée pour prédire en temps réel les espaces de stationnement disponibles dans les parkings de la ville.

Smart Mobility Summit 2019
L'application Citymove de DigiLab Skoda intégrera la technologie d'Anagog

Des stations de recharge à énergie cinétique

Le constructeur tchèque qui vient de lancer deux nouveaux modèles électrifiés -SUPERB iV (Plug-in hybrid) et la CITIGOe iV (100% électrique) - a noué un partenariat avec la start-up israélienne Chakratec. Pionnière dans le stockage d'énergie cinétique, elle développe des stations de recharge mobile haute puissance capable de recharger un véhicule électrique en seulement 10 minutes.

Outre un nombre pratiquement illimité de cycles de charge et de décharge rapide et ultra rapide, elles possèdent la capacité d'absorber les pics de charge du réseau électrique. Installé dans des containers pouvant être placés et déplacés très facilement, ce système inédit possède la particularité de pouvoir fonctionner dans des zones rurales avec un réseau électrique faible où les besoins de chargeurs ultras rapides ne cessent d'augmenter. Une solution durable aussi bien sur le plan environnemental qu'économique qui pourrait bien constituer un atout majeur pour le constructeur.

Pour Steve Elbaz, ce système a de multiples avantages : « La grande force de Chakratec est de pouvoir brancher ses stations sur un réseau électrique faible, mais également de stocker de l'énergie cinétique. Si pour une raison ou une autre, la station de recharge venait à être débranchée, elle est capable de fonctionner en autonomie durant 4 jours et de fournir jusqu'à 200 000 charges ultra rapides (entre 10 et 15 minutes). » Le constructeur a prévu d'installer dès cette année plusieurs stations de Chakratec dans la région de Prague afin de tester la viabilité de cette technologie.

Smart Mobility Summit 2019
Avec ses stations de recharge à énergie cinétique ultras rapides, Chakratec est sans aucun doute l'une des start-up les plus prometteuses à collaborer avec le DigiLab / Jérôme Cartegini pour Clubic

Cybersécurité, analyse prédictive et comportementale

En moins de deux ans, Skoda a déjà concrétisé certains projets avec notamment la start-up de sécurité informatique XM Cyber, dont les technologies de simulation et de prévention d'attaques sont déjà utilisées dans les processus informatiques internes de la marque. Silentium est une autre jeune pousse tombée dans le giron du DigiLab. Cette dernière travaille sur un système de contrôle actif du bruit pour l'habitacle des véhicules afin d'améliorer le niveau de confort.

Sans oublier, Neteera qui élabore un système innovant de puce pour le siège conducteur. Cette dernière est capable de détecter la fatigue du conducteur en analysant la respiration et la tension artérielle pour déclencher si besoin une alerte.

Silentium
Silentium développe un système de contrôle actif du bruit pour l'habitacle des voitures

Pour terminer, Guardian Optical Technologies développe pour les constructeurs automobiles des capteurs basés sur la technologie hyperfréquence. Pourvu d'un capteur optique associé à un logiciel de reconnaissance d'images vidéo et d'un micro à détection de mouvement, le système est capable de détecter les plus petites vibrations et mouvements dans la voiture et de traiter ces données en temps réel.

Les champs d'applications sont très nombreux et à la fois personnalisables par le constructeur et paramétrables par l'utilisateur. Le système peut par exemple déclencher une alerte si un enfant a été oublié dans la voiture, si un siège enfant a été mal fixé, si une ceinture de sécurité n'a pas été bouclée correctement, etc. Il peut également servir à détecter un éventuel malaise du conducteur ou même servir à personnaliser les différents réglages du véhicule (sièges, rétroviseurs...) en fonction de la personne qui prend le volant.

Guardian’s sensor
Guardian a été créé à l'origine pour prévenir les oublis d'enfants dans les voitures

Il faudra sans doute attendre plusieurs mois, voire plusieurs années pour savoir quelles start-up promues par le DigiLab parviendront à imposer leurs technologies sur le marché auto. En attendant, Skoda continue de préparer le futur et de développer à marche forcée sa stratégie de mobilité et de digitalisation pour proposer des services toujours plus innovants.
9
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top