Frank Drake, ou l'équation des civilisations extraterrestres

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
08 octobre 2022 à 12h30
38
Frank Drake équation extraterrestres civilisation 2 © SETI/Seth Shostak
Frank Drake, photographié devant sa célèbre équation © SETI / Seth Shostak

Décédé le 2 septembre dernier, l'astrophysicien Frank Drake laisse derrière lui de nombreux travaux de recherche… et une équation devenue célèbre, au point de porter son nom. Aussi philosophique que physique, la question de la vie intelligente qui taraudait Drake est loin d'être résolue aujourd'hui.

Pourtant, il suffirait d'un signe…

Regarder ailleurs

S'il est une constante dans la vie de l'Américain Frank Drake, c'est l'importance de la question de la découverte d'une potentielle vie extraterrestre. Considérant (à l'inverse de la majorité des religions) qu'un facteur chance est à l'origine de la vie intelligente sur notre planète, il intègre dès l'enfance que d'autres civilisations devraient logiquement exister au sein du vaste gigantisme de notre univers. Mais pour lui, pas question de garder ce postulat dans un coin de la tête : Frank Drake devient un brillant étudiant, puis un chercheur à l'université de Harvard et docteur en astronomie/astrophysique.

Après les débuts de sa carrière dans le foisonnant domaine de la radioastronomie à la fin des années 50, il démarre un projet (initialement secret) pour « écouter » les sources radio en différents points ciblés du ciel pour tenter d'établir s'il existe des signaux de nature extraterrestre. Néanmoins, aucun résultat concluant n'en ressort, et l'étude se termine en 1960. Mais celle-ci servira déjà de brique de base à une initiative à plus grande échelle qui naîtra deux décennies plus tard, le SETI. Et c'est en 1961 que Frank Drake, immergé dans sa recherche, établit pour la première fois son équation, devenue fameuse.

L'idée, pour cette formulation que l'on peut trouver hors sol, non physique ou ne tenant pas compte d'autre chose que des estimations, est avant tout de combiner un ensemble de variables non corrélées pour former une estimation du nombre de civilisations pouvant être détectées au sein de notre galaxie. Plus facile à dire qu'à faire ?

Et nous alors, qui nous détecte ?

Observons l'équation de Drake :

Equation de Drake © The Space Review/The Conversation

De quoi dépend donc ce nombre de civilisations détectables ? D'abord, du rythme de création d'étoiles au sein de notre galaxie. Il était encore inconnu en 1961 lorsque Drake formule l'équation, mais on sait désormais qu'il tourne autour d'une trentaine d'étoiles chaque année dans notre voisinage galactique.

Ensuite, la proportion d'étoiles qui abritent une ou plusieurs exoplanètes. Là encore, il faudra 30 ans pour que les premières observations confirmées d'exoplanètes (d'abord autour de pulsars, puis autour d'étoiles) puissent avoir lieu. Si leur existence ne faisait pas vraiment de doute, leur abondance, elle, a surpris plusieurs équipes scientifiques au cours du temps. La proportion d'étoiles qui abritent des exoplanètes est probablement un paramètre à simplifier : une écrasante majorité en a, elles n'ont juste pas encore été découvertes. Plus on se déplace à droite dans les paramètres de l'équation, moins les valeurs sont connues.

Exoplanètes direct SPHERES ESO VLT 2 © ESO/Bohn et al.
L'étude très en vogue des exoplanètes devrait, sur le long terme, permettre d'encadrer un peu l'équation de Drake © ESO / VLT / Spheres

Les variables les plus faciles…

En effet, le nombre de planètes habitables par système planétaire est encore largement au-dessus de nos connaissances actuelles. Même le terme « habitable » fait scientifiquement débat. Vénus et Mars pourraient, à un point de leur histoire (et même pourquoi pas actuellement, dans le sous-sol de Mars ou dans la haute atmosphère de Vénus), avoir été habitables. De la même façon, les sources des geysers sur les grandes lunes de Jupiter et Saturne sont vues aujourd'hui comme des sites à haut potentiel pour trouver des briques de vivant, voire de la vie sous une forme primaire.

Pas facile donc d'extrapoler un nombre de planètes habitables par système quand on n'a pas la réponse dans le nôtre, bien qu'il n'existe, à notre échelle, qu'une seule planète sur laquelle une civilisation se soit établie.

… et les paramètres un peu flous

Cette difficile question de la vie et des formes de vie intelligentes fait l'objet de trois paramètres dans l'équation de Drake, ce qui souligne leur importance. Il ne suffit pas de disposer de planètes habitables, encore faut-il qu'elles abritent effectivement des formes de vie f(l), que cette vie puisse être qualifiée d'intelligente f(i) (un terme qui, scientifiquement, fait encore débat, lui aussi), et qu'une fraction de ces vies intelligentes puisse arriver au point de développer des systèmes technologiques de communication f(c), détectables à l'échelle d'un système planétaire. À l'échelle de notre propre civilisation « intelligente », cela n'est finalement arrivé qu'à un stade particulièrement récent. Toute civilisation tend-elle à un développement technologique du même genre ?

James Webb premières images nébuleuse de la carène © NASA/ESA/CSA/JWST/STScl
Dans ces pouponnières d'étoiles se trouvent peut-être les prémices de civilisations futures. Mais celles-ci, on a de bonnes chances de les rater... © NASA / ESA / CSA / Webb

Plus on part à droite de cette équation, et plus l'anthroposophie et la philosophie prennent le pas sur l'exobiologie. Le dernier paramètre nous demande même un pas en avant pour nous pencher sur notre propre futur, puisqu'il tente d'établir une « fenêtre » de temps au cours de laquelle une civilisation donnée est détectable. Difficile d'obtenir une valeur scientifique représentative lorsque nous n'avons pas ce chiffre pour nous-mêmes. Les signaux radio diffusés depuis la Terre et pouvant être captés dans la Voie lactée trouvent leurs balbutiements entre les années 1900 et 1950, avant d'être beaucoup plus fournis depuis. La valeur basse est donc d'au moins 75 ans, tandis que la fourchette haute… dépend de notre propre capacité à faire survivre longtemps cette civilisation.

Détectables, peut-être. Détectées…

Et donc, l'équation de Drake, quels résultats donne-t-elle ? Il est plus ou moins facile de jouer avec les paramètres connus, estimés et/ou fantaisistes que l'on veut y appliquer pour observer les résultats. Quoi qu'il en soit, tout repose lourdement sur les f(l), f(i) et f(c) qui, d'après les observations actuelles, ne semblent pas être des proportions particulièrement élevées.

Mais c'est là la beauté de l'équation : pour peu que la fenêtre d'observabilité L soit grande, les chances augmentent alors de façon significative. Frank Drake lui-même estimait en 2010 que le nombre N était supérieur à 10 000. Naturellement, aujourd'hui, le nombre effectif d'autres civilisations détecté est de zéro. D'autres scientifiques se sont également penchés sur cette valeur (nous reparlerons peut-être du paradoxe de Fermi), et au fur et à mesure que les moyens d'observation et d'écoute progressent, plusieurs scientifiques sont optimistes. On compte déjà 5 200 exoplanètes dans nos catalogues, et le chiffre va grimper.

D'autres scientifiques ont produit des variations de l'équation de Drake. Pour la simplifier parfois, pour y introduire des variables plus complexes sur certains paramètres, ou pour traduire les efforts importants qu'il faudrait encore consacrer au sujet dans les décennies à venir pour que l'humanité puisse mieux quantifier f(l), f(i) et f(c), ou, a minima, les borner.

SETI antennes © SETI
Les antennes du VLA, utilisées par le SETI pour "écouter" des points précis de notre galaxie © SETI

Acharnement responsable

Frank Drake, lui, ne s'est jamais découragé, sans toutefois s'engager sur une voie qui tiendrait plus du sensationnalisme que de la science. Codessinateur des plaques embarquées sur Pioneer 10 et 11 qui montrent l'humanité (et le chemin pour la joindre), il a dirigé le SETI, la société astronomique du Pacifique, puis la partie physique et espace du Conseil scientifique national américain.

Il souhaitait des mesures, des écoutes, des articles scientifiques, des surprises. Du côté d'autres civilisations, il n'y en aura pas eu pour lui, malgré les avancées techniques. Frank Drake s'est éteint le 2 septembre dernier à l'âge de 92 ans.

Source : The Space Review

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
38
28
Bretwa
Hello, vous devriez parler de la commission SIGMA de la 3AF
nicgrover
Passionnant. Je ne connaissais pas ce monsieur et malheureusement je n’ai pas tout compris mais passionnant quand même.
phoenix2
Oublions cette équation et autres hypothèses, disons que dans une galaxie, y’a juste une civilisation, eh bien les galaxies y’en a des milliards et autant de civilisations, mais les distances qui nous séparent nous empêchent d’entrer en contact, sans sous estimer les innombrables témoignages d’observations ou de contact extraterrestre répertorié dans le monde, et c’est pas pour rien que les gouvernements s’y intéressent le phénomène existe bel et bien.
louchi
Une civilisation par galaxie, tu es bien pessimiste…<br /> On estime entre 100 et 200 milliards d’étoiles dans notre galaxie, qui ne fait que 200 000 années lumières (max). Et de nos jours, trouver une étoile (un soleil) sans planète qui tourne autour est super rare. Autrement dit, il y aurait des milliards d’exoplanètes rien que dans notre galaxie, galaxie parmi des milliards.
Sweety
Je ne me souviens plus quel scientifique avait déclaré que notre technologie n’est pas assez évolué pour communiquer avec des intelligences et que ces dernières doivent surement nous observer comme nous aurions pus observer les premiers hommes encore primates.
gamez
Imaginons que sur d’autres planètes il n’y ait pas de comète qui ait détruit les dinosaures comme c’est arrivé sur terre. ca voudrait juste dire que la vie existe sous forme « animalière » qui n’évolue pas intellectuellement, qu’on leur envoi des signaux mais qu’ils peuvent même pas nous calculer.<br /> Ou une vie entièrement aquatique avec que des poissons, ou entièrement végétale avec que des arbres, ou entièrement microbienne (avec que du covid xD)<br /> Bref les moyens de communications seraient clairement impossibles entre nous et eux.<br /> Inversement, peut être que la terre a déjà reçu des signaux d’ailleurs, mais que ces signaux sont parvenus à une époque antérieure au 20e siècl, période à partir de laquelle l’humanité a commencé à écouté l’espace. Sans réponse ils sont passés à d’autres planètes. Et oui, à 1 siècle près sur des milliards d’années on a pu loupé le coche.<br /> Après, il ne faut pas oublier que la vie peut exister sous tellement de formes rien que sur terre, qu’on n’imagine même pas comment elle peut exister ailleurs avec d’autres conditions environnementales que chez nous.<br /> Les méthodes de communications tellement différentes font en sorte que chacun croit qu’il n’existe personne d’autre.
MattS32
gamez:<br /> Imaginons que sur d’autres planètes il n’y ait pas de comète qui ait détruit les dinosaures comme c’est arrivé sur terre. ca voudrait juste dire que la vie existe sous forme « animalière » qui n’évolue pas intellectuellement<br /> Il n’y a pas de lien direct entre disparition des dinosaures et apparition de l’humanité. Rien ne permet donc d’affirmer que l’apparition d’une forme de vie « communicante » aurait été impossible sans la disparition des dinosaures (qui auraient d’ailleurs très bien pu évoluer eux même vers une forme de vie communicante… surtout que leurs descendants sont parmi les animaux ayant le cerveau le plus efficace, à défaut d’être le plus performant). On ne peut en outre pas non plus considérer que les dinosaures n’auraient pas disparu sans l’astéroïde de Chicxulub.<br /> gamez:<br /> Inversement, peut être que la terre a déjà reçu des signaux d’ailleurs, mais que ces signaux sont parvenus à une époque antérieure au 20e siècl, période à partir de laquelle l’humanité a commencé à écouté l’espace. Sans réponse ils sont passés à d’autres planètes. Et oui, à 1 siècle près sur des milliards d’années on a pu loupé le coche.<br /> Tout a fait. C’est à ça que sert la paramètre L dans l’équation de Drake, prendre en compte la probabilité que deux civilisations communicantes le soient au même moment, en quantifiant la durée de vie moyenne d’une telle civilisation (paramètre dont la valeur est donc très difficile à évaluer, puisque le seul exemple connu d’une telle civilisation est encore en vie, sans qu’on sache dire pour combien de temps).<br /> gamez:<br /> Les méthodes de communications tellement différentes font en sorte que chacun croit qu’il n’existe personne d’autre.<br /> Tout a fait, c’est une possibilité également : on pourrait bel et bien être en train, en ce moment même, de recevoir un message, sans qu’on soit capable de s’en rendre compte. C’est d’ailleurs relativement fréquent que des astrophysiciens détectent des choses anormales par rapport à ce qu’ils attendent en théorie. Le plus souvent une explication fini par être trouvée, mais certains cas inexpliqués pourraient en fait être des « messages » d’une autre civilisation.
Wen84
"Après, il ne faut pas oublier que la vie peut exister sous tellement de formes rien que sur terre, qu’on n’imagine même pas comment elle peut exister ailleurs " =&gt; On pourrait meme imaginer une forme de vie qui ne serait pas visible, car on serait trop petit pour la voir. Imaginons des créatures qui font des tailles supérieurs à des galaxies entières. Bien sur c’est du délire de ma part, mais… Pourquoi tout devrait etre à notre échelle de taille ?
gamez
depuis petit j’ai toujours eu comme délire la vie sous forme vapeur/gazeuse quand je me demandais quelle serait la forme la plus « bizarre » d’un E.T.
gamez
MattS32:<br /> Il n’y a pas de lien direct entre disparition des dinosaures et apparition de l’humanité.<br /> bah si justement. je cite cet article « C’est cette extinction massive des dinosaures qui a laissé la place au règne des mammifères, dont nous faisons partie. Si les dinosaures avaient subsisté, y aurait-il aujourd’hui des humains sur Terre ? On peut donc dire merci à la météorite. »<br /> MattS32:<br /> des dinosaures (qui auraient d’ailleurs très bien pu évoluer eux même vers une forme de vie communicante<br /> ils ont vécu 165 millions d’années, et pendant cette période on ne constate pas d’évolution dans ce sens, il aurait fallu que la génétique fasse en sorte qu’ils puissent utiliser des outils, ce qui n’était pas le cas car leur génétique a misé sur la survie par la force et la nature garde ce qui fonctionne donc pas de raison pour eux de développer de l’intelligence.
Peggy10Huitres
Téléphone Maison …
MattS32
gamez:<br /> bah si justement. je cite cet article « C’est cette extinction massive des dinosaures qui a laissé la place au règne des mammifères, dont nous faisons partie. Si les dinosaures avaient subsisté, y aurait-il aujourd’hui des humains sur Terre ? On peut donc dire merci à la météorite. »<br /> Oui, l’extinction des dinosaures a permis de rendre les mammifères dominants. Mais ça ne veut pas dire que ça n’aurait pas pu se faire aussi par d’autres moyens, ni que la domination des mammifère était un pré-requis à l’apparition d’une forme de vie communicante.<br /> Et ce n’est pas non plus cette dominante des mammifères à elle seule ça qui a fait apparaître l’humanité. L’origine la plus probable de l’humanité est une évolution climatique dans la vallée du rift, qui a obligé les pré-humains à se lever petit à petit pour atteindre de la nourriture en hauteur, libérant ainsi leurs mains qui ont pu être utilisée pour commencer à créer et manipuler des outils toujours plus complexes. Ce qui aurait pu arriver avec une espèce pas forcément membre d’un règne dominant.<br /> Donc je persiste, il n’y a pas de lien direct entre la disparition des dinosaures et l’apparition plusieurs dizaines de millions d’années plus tard d’une forme de vie communicante. Il n’est établi ni que la disparition des dinosaures était un préalable nécessaire, ni qu’elle est un préalable suffisant.<br /> [quote=« gamez, post:11, topic:468149 »]ils ont vécu 165 millions d’années, et pendant cette période on ne constate pas d’évolution dans ce sens[/quote]Ce qui ne permet pas d’affirmer que face à un événement précis l’évolution vers une forme plus intelligente n’aurait pas été possible… Il a d’ailleurs aussi fallu 120 millions d’années pour arriver du premier mammifère aux premiers hominina, et dans le même laps de temps d’autres espèces de mammifère n’ont pas évolué vers quelque chose de plus intelligent qu’une souris ou un hérisson… Alors que la branche homina, elle, a connu une évolution très rapide.<br /> Et il y a des espèces d’oiseaux (qui sont en fait des dinosaures, la météorite n’a provoqué que l’extinction des dinosaures non aviens), qui sont aujourd’hui considérées plus intelligentes que bon nombre de mammifères (corbeaux, perroquets…). Et les seuls animaux « techniquement » capables d’une forme de communication aussi évoluée que la parole humaine sont des oiseaux…<br /> gamez:<br /> il aurait fallu que la génétique fasse en sorte qu’ils puissent utiliser des outils ce qui n’était pas le cas car leur génétique a misé sur la survie par la force et la nature garde ce qui fonctionne donc pas de raison pour eux de développer de l’intelligence.<br /> Justement, la sélection naturelle privilégie ce qui donne un avantage sur les autres. Il est donc tout a fait envisageable qu’à un moment une espèce de dinosaures (qui n’étaient pas tous des bêtes énormes et puissantes hein… il y avait des petits dinosaures de moins d’1 kg) ait pu, comme ça a été le cas des ancêtres de l’homme, se retrouver à faire face à une évolution radicale de leur environnement, les obligeants à s’adapter, et pourquoi pas, à évoluer vers la capacité à créer et utiliser des outils ?<br /> C’est arrivé une fois avec l’homme, ça aurait pu arriver une autre fois avec d’autres espèces de départ.
max_971
Il faudrait observer chaque exoplanète pendant toute leur révolution autour de leur soleil et voir si les « extraterrestres » lancent des feux d’artifice. On pourrait en conclure que ces « extraterrestres » seraient à peu près comme nous.
phoenix2
Les dinosaures sont les oiseaux d’aujourd’hui et ils sont tout aussi cons, pourtant ils ont vécu des millions d’années, et à part l’eau essentiel pour toute vie, elle peut prendre des formes qu’on pourrait meme pas imaginer, en fin, rien ne prouve qu’un astéroïde soit à l’origine de la disparition des dinos !! c’est juste une hypothèse.
Martin_Penwald
Les signaux radio diffusés depuis la Terre et pouvant être captés dans la Voie lactée trouvent leurs balbutiements entre les années 1900 et 1950, avant d’être beaucoup plus fournis depuis.<br /> Alors justement, il semblerait qu’on émette de moins en moins de signaux radio de nos jours et que ceux qu’on émettent soient moins puissants mais mieux dirigés (et donc vers Terre et pas l’espace, ce qui diminue leur chance d’être détectés).
Martin_Penwald
Il y a un article Wikipedia sur l’hypothèse silurienne.
Martin_Penwald
À ce compte-là, autant imaginer que c’est une guerre nucléaire entre les stégosaures et les tyrannosaures qui les a fait disparaître.
tfpsly
?
ptitepuce
Peut-être qu’il y a une ou des vies extraterrestres, mais peut-être qu’ils n’utilisent tout simplement pas les mêmes outils et technologies que nous.<br /> Après tout, pourquoi une autre vie extraterrestre serait comme nous, avec les mêmes avancées technologiques.<br /> Ça se trouve ils utilisent des choses que l’on ne connaît même pas sur terre, comme nos technologies qui leur sont inconnues.<br /> Et puis peut-être qu’ils ne communiquent pas, contrairement à nous.<br /> Ça me fait toujours autant sourire, quand on humanise de potentiels E.T, qu’ils auraient des yeux, un nez, jambes, bras, et tout, ça se trouve ils ressemblent à des cailloux primitifs.<br /> Vu la variété d’espèces animales au sein de notre propre planète, ça ne m’étonnerait pas qu’ailleurs dans l’univers, il y ait des choses vivantes bizarres totalement inconnues pour nous.<br /> Et peut-être que l’on nous envoie des « signaux » mais différents des nôtres, et que l’on est incapable de les percevoir, parce que technologie inconnue, etc, etc.<br /> Il y a des milliards de possibilités, et c’est impossible que l’on connaisse tout dans cet univers infini.<br /> Le fantasme des E.T hantera des milliers de générations, et jamais la moindre vie extraterrestre ne sera trouvée, c’est ce qui me paraît le plus terre à terre.
ivico
Ras
jedig73
Formule qui repose sur rien de reelle ni verifié ou verifiable !!! Formule sur du vent …<br /> De tout facon il y a de la vie sur toutes planetes a bonne distance de son soleil et peut etre meme hors de cette distance ( on a bien trouver de la vie au fond des ocean hors lumiere et oxygene) . Apres faudra definir ce qu’est l’intelligence… Es ce qu’un virus est intelligent ? Es ce qu’une proteine est intelligent ? Es ce qu’un cheval est intelligent… question difficile a definir ( il y a 100ans, on considerait pas les animaux comme intelligent) …
MattS32
jedig73:<br /> Formule qui repose sur rien de reelle ni verifié ou verifable !!! Formule sur du vent …<br /> Au contraire, cette formule est tellement simple et évidente qu’elle ne peut qu’être parfaitement juste. C’est un bête calcul de probabilité, s’appuyant sur des règles mathématiques largement démontrées.<br /> Par contre, elle ne permet pas de calculer N à ce jour, puisqu’on ne connait pas la valeur des différents membres de l’équation, à part peut-être R* et une vague approximation de fp.<br /> jedig73:<br /> De tout facon il y a de la vie sur toutes planetes a bonne distance de son soleil<br /> Ça par contre, c’est bien une affirmation « ni vérifiée ou vérifiable » basée sur « du vent »…
gamez
on a trouvé des squelettes de dinosaures mais rien d’une civilisation passée qui serait plus solide et résistant à l’érosion que des ossements?
gemini7
On a déjà capturé des extra-terrestres, aux USA, à Roswell, en 1947, une soucoupe s’écrase dans un champ, on ne sait pas si elle a été abattue par L’US Army ou si elle a eu un problème en vol, toujours est-il que quand l’armée et le colonel Marcel s’y rendent pour enquêter, le Général de Brigade fait une annonce dans la presse, « On a capturé une soucoupe volante » (A flying saucer : traduit littéralement donne, Soucoupe volante)<br /> Le Colonel MARCEL qui a vu les débris en ramasse des plus bizarres, et les rapporte chez lui.<br /> Celui-ci a parlé de matériel à mémoire de forme, chose qu’on avait jamais vu en 1947.<br /> Ses fils, son ainé, se fera interviewer et racontera ces matériels à mémoire de forme qu’il a vu dans sa cuisine, pièce où le père avait mis ses objets en valeurs, des petites poutres gravées avec des symboles inconnus. Puis le lendemain le Général de brigade revient sur sa déclaration, ce n’est pas une soucoupe volante, ce sont les restes d’un ballon sonde. Tollé dans tous les coins du pays. Et en plus, d’autres témoignages tardifs, ont parlé de deux corps retrouvés, un mort et un vivant, qui ne l’est pas resté longtemps. Enfin voilà l’histoire, parler de soucoupe pour le général était la vérité, qu’on nous cache depuis des décennies, car vous ne me ferez pas croire que les militaires qui étaient coutumiers du lancement de ballon-sonde, se soient trompés en diagnostiquant une soucoupe.
gemini7
Tu as raison, la disparition des dinosaures, a ouvert la place aux petits mammifères et aux singes par la suite, puis l’homme.
tfpsly
gemini7:<br /> On a déjà capturé des extra-terrestres, aux USA, à Roswell, en 1947<br /> Non.
gemini7
Bein, Si… Ce n’est pas parce que tu n’étais pas là au moment des faits que tu dois nier, ce qu’il s’est passé, ils ont retrouvé deux corps, l’un gravement blessé et mort après un petit bout de temps et l’autre vivant, sauf qu’il ne l’est pas resté très longtemps, ils lui ont donné des médocs, mais ces médocs l’ont affaibli et tué.<br /> C’est ton droit de ne pas y croire, comme c’est mon droit d’y croire, j’ai de bonnes raisons pour le faire, et tu ne me feras pas penser le contraire. Est-ce que tu crois qu’il existe des télépathes, tu vas dire non, et bien, ils existent, et j’ai même eu affaire, avec l’un d’entre eux. Mais continue à me prendre pour un fou…
Blackalf
On commence en effet à se poser des questions à ton sujet…et avoir créé un second compte n’a jamais apporté de crédibilité à personne.
tfpsly
gemini7:<br /> Ce n’est pas parce que tu n’étais pas là au moment des faits que tu dois nier, ce qu’il s’est passé, ils ont retrouvé deux corps<br /> Non. Pas de source = pas de crédibilité.<br /> gemini7:<br /> Est-ce que tu crois qu’il existe des télépathes, […], et bien, ils existent, et j’ai même eu affaire, avec l’un d’entre eux<br /> Ben voyons…
juju251
gemini7:<br /> C’est ton droit de ne pas y croire, comme c’est mon droit d’y croire, j’ai de bonnes raisons pour le faire, et tu ne me feras pas penser le contraire.<br /> Et donc tu n’apportes aucun argument.<br /> Donc, stop.
MattS32
tfpsly:<br /> Non. Pas de source = pas de crédibilité.<br /> N’oublie pas que pour un bon sâcheur, quand il n’y a pas de preuve, c’est que c’est vrai, quand il y a des preuves, c’est que ces preuves ont été fabriquées par ceux qui veulent nous faire croire.
Palou
c’est un complot des antivax 5G et des lobbys pétroliers
Faulken
tu mélange surtout l’histoire de roswell et celle de kenneth arnold qui lui a popularisé l’expression « flying saucer » (qui etait deja utilisé depuis 1878 il semblerait)<br /> le paradoxe de fermi peut possiblement te donner raison… mais pour le moment on ne sait rien et il n’y a AUCUNE preuve
ld9474
Bonjour,<br /> je vois que certains parlent de preuve que l’on a pas. Je vais sans doute raconter des bétises mais devant l’immensité de l’univers je ne peux que croire à l’existence de vie extraterrestre et je vais même aller plus loin en parlant de vie intelligente (pourvu que ce ne soit pas eux qui nous découvrent parce que je ne croit pas en la bienveillance entre civilisations).<br /> Pas de preuve certes… De mes souvenirs de maths, on avait une façon de démontrer les choses sans que l’on ait est une complète certitude (je ne me souviens plus du nom de la démonstration). En gros on prend les valeurs extrêmes et une valeur intermédiaire et si le résultat est démontré alors on considère que c’est bon. Si on applique cela avec l’équation de Drake, ne peut on arriver à démontrer mathématiquement l’éxistence de vie extraterrestre intelligente?
philouze
le facteur « Ne » de l’équation n’imaginait la vie possible que sur des planètes, mauvaise pioche, on imagine déjà des vies potentielles sur les satellites des plus gros astres, plusieurs sont déjà concernés dont Europe.<br /> On est donc sur un tout petit minimum de « 10 planètes et satellites » à envisager par planètes,<br /> soit 2000 milliards (pour pas minimiser : 2000 000 000 000) « supports de vie » à ensuite restreindre par la suite de l’équation.
MattS32
Tout a fait, on a le droit de croire, et perso, j’y croit aussi. Ce n’est pas pour autant qu’on peut considérer cette croyance comme un fait.<br /> Et on a quand même des arguments forts pour étayer cette croyance : immensité de l’univers, probabilités, etc…<br /> C’est très différents d’affirmations comme « il y a de la vie sur toutes planetes a bonne distance de son soleil » ou « On a déjà capturé des extra-terrestres ».<br /> La première, on a quand même deux contre-exemples sous la main : Mars et la Lune sont dans la zone habitable du système solaire (la Lune, avec certitude, Mars c’est un peu plus discutable car à la limite de la zone) et on n’y a toujours pas trouvé la moindre trace de vie.<br /> La seconde, c’est beaucoup trop spécifique pour être affirmé sans preuves.
Urleur
Très bon article, le possible est tout à fait possible car l’inconnue reste le seul facteur.
StephaneGotcha
« Le temps est sans importance, seule la vie est importante »<br /> Un Mondoshawan. Le cinquième élément.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Financez vos achats informatiques grâce à cet outil ultra pratique !
Remplacer Soyouz, une tâche incroyablement difficile
Pourquoi la capsule habitée Starliner n'est-elle toujours pas en service ?
Comment accéder simplement au Darkweb ?
Créer un site Web : combien ça coûte ?
Maintenant qu'Artemis I a décollé, découvrez sa mission !
À la découverte des missions sur la station spatiale chinoise
De Twitter à Mastodon : tout comprendre sur le réseau social décentralisé
Accessibilité des smartphones : un défi de taille pour les géants Google et Apple
Avec Friendship 7, John Glenn devient le premier Américain en orbite
Haut de page