Jean-François Clervoy, Xavier Pasco : qui sont les deux invités du Clubic Live dédié au Crew Dragon ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
27 mai 2020 à 15h05
0
Soleil Terre Espace ©Pixabay

À l’occasion du premier vol habité de la capsule Crew Dragon, nous aurons l’immense plaisir d’accueillir deux invités de marque durant notre émission Clubic Live. L’astronaute Jean-François Clervoy et l’expert en géopolitique spatiale Xavier Pasco nous feront en effet l’honneur de répondre à nos questions et de partager leur expertise.

Quelques heures avant le décollage de la capsule Crew Dragon, nous vous proposons d’en apprendre un peu plus à propos de nos deux illustres invités, leurs parcours et activités actuelles.

Jean-François Clervoy : le spationaute français aux trois missions à bord de la navette spatiale

Né sous une bonne étoile, le 19 novembre 1958, Jean-François Clervoy est sans conteste un homme qui aime partir à l’aventure. Après avoir obtenu ses diplômes à l’École Polytechnique et à l'École Nationale Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace, il décide de rejoindre le CNES afin de travailler sur les systèmes de pilotage de différents projets spatiaux tels que la sonde Vega, le satellite d’observation SPOT, ou encore la liaison optique intersatellite STAR.

Jean-François Clervoy ©NASA
Avec plus de 675 heures passées dans l'espace durant ses trois vols à bord de la navette spatiale, J.F. Clervoy a des Histoires d'Espace à transmettre © NASA

Aventurier dans l’âme, Jean-François Clervoy obtient ensuite son brevet de pilote privé, mais aussi de parachutisme et de plongée, civil et militaire. En 1985, il va saisir l’opportunité de réaliser un rêve d’enfant, dont les yeux brillaient devant la cultissime série Star Trek : devenir astronaute !

Il est en effet choisi par l’ESA pour faire partie du deuxième groupe d’astronaute français. De 1985 à 1992, Jean-François Clervoy travaille sur plusieurs projets, en tant que directeur du programme de vols paraboliques au Centre d’Essais en Vol à Brétigny-sur-Orge, en tant qu’enseignant l'École Nationale Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace de Toulouse, mais aussi au sein du bureau des équipages du projet d'avion spatial Hermes de l'ESA, également situé à Toulouse.

La grande aventure débute concrètement en 1991, lorsqu'il part pour Moscou pour y suivre une formation intensive sur les systèmes russes de Soyouz et de Mir. Un an plus tard, Jean-François Clervoy intègre le corps des astronautes de l’ESA et sera détaché, seulement quelque mois après, au Bureau des astronautes de la NASA, situé à Houston. Il y suivra notamment une formation qui lui permettra d’acquérir une qualification de spécialiste de mission pour la navette spatiale.

La suite est déjà plus connue du grand public puisque qu'il participe à trois missions à bord de la navette spatiale américaine : deux fois à bord d’Atlantis et une troisième fois à bord de la navette Discovery.

Sa première excursion en orbite terrestre a lieu entre le 3 et le 14 novembre 1994 avec la mission ATLAS-3 dont l’objectif est d’étudier la composition de l’atmosphère terrestre ainsi que les effets de l’énergie solaire sur cette dernière. Il sera désigné responsable du bras robotique et de son pilotage, afin de déployer le satellite allemand CRISTA-SPAS.

Pour son deuxième vol, du 15 au 24 mai 1997, Jean-François Clervoy a rendez-vous avec Mir. Nommé commandant de la charge utile, il occupe alors un poste clé au sein de la navette spatiale.

Son troisième et dernier vol a lieu du 19 au 27 décembre 1999 : il s’agit de l’une des nombreuses opérations de maintenance du télescope spatial Hubble.

Des Histoires d’Espace (pour reprendre le nom de son ouvrage relatant sa mission sur la navette Discovery) Jean-François Clervoy en a beaucoup à raconter, après y avoir passé pas moins de 675 heures !

Par la suite, la spationaute met à contribution sa grande expertise, toujours au sein de l’ESA en faisant partie du jury de sélection d’astronautes, mais aussi en devenant le président de Novespace, filiale du CNES chargée des vols paraboliques de l’A310 Zero-G. Il travaille aujourd’hui comme senior astronaute et expert auprès du programme de vols habités.

Xavier Pasco : l’expert de la politique spatiale américaine

Le nom de Xavier Pasco n'est pas forcément aussi connu du grand public que celui de Jean-François Clervoy, ses faits d’armes je jouant davantage autour de la plume et du papier qu’à bord d’une navette spatiale. Ce Docteur en science politique diplômé de l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne est pourtant l’un des plus importants experts en politique spatiale dans l’Hexagone, un domaine qui, vous le savez, comporte de nombreux enjeux cruciaux.

Xavier Pasco
Xavier Pasco, expert en géopolitique spatiale

Maître de Recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) depuis 1994, Xavier Pasco a occupé plusieurs postes d’envergure durant sa carrière.

Chargé de recherche au Centre de recherche en économie et statistique (CREST) entre 1989 et 1994, il a également été Maître de conférences à l’Institut d’Études politiques de Paris, ainsi que professeur associé en science politique à l’Université de Marne-la-Vallée.

Parmi ses autres activités, et concomitamment à ses postes anciens et actuels, Xavier Pasco est aussi rédacteur en chef, pour l’Europe, de la revue trimestrielle Space Policy publiée par Elsevier Science. Il est également expert au Conseil économique et social européen, ainsi que membre de l’Académie Internationale d’Astronautique et de l'Associate Research Fellow au Space Policy Institute à l’Université George Washington aux États-Unis.

Le 4 octobre 2016, Xavier Pasco a été élu pour siéger en tant que directeur à la Fondation pour la recherche stratégique et ainsi succéder à Camille Grand, qui a rejoint Bruxelles pour occuper le poste de secrétaire générale adjointe de l'OTAN.

Ses fonctions au sein du FRS consistent notamment à coordonner les recherches du département « Technologie, Espace et Sécurité » sur l’ensemble des questions de stratégie et de sécurité internationale. Il est ainsi activement sollicité pour constituer des groupes de travail ministériels et interministériels puisqu’il est chargé d’études sur les projets spatiaux des programmes français et européens.

Il est, enfin, l’auteur de nombreuses publications et ouvrages, portant notamment sur les politiques spatiales américaines et européennes et leurs impacts, aussi bien au niveau civil que militaire.

Modifié le 27/05/2020 à 15h09
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top