Recherche de vie extraterrestre : une aiguille dans une botte de foin cosmique

Matthieu Legouge Contributeur
15 octobre 2018 à 20h21
0
voie_lactée_01

Un nouveau modèle mathématique intégrant de nouveaux paramètres suggère que les chercheurs n'ont pour le moment fait qu'effleurer une infime partie de la surface pour la recherche d'une vie intelligente.

Une question qui pourrait bien rester en suspend sans jamais trouver de réponse, tant la recherche de vie extraterrestre dans un espace infiniment vaste est d'une complexité sans équivalent.

Sommes-nous seuls dans l'univers ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler du paradoxe de Fermi. Ce physicien italien s'est un jour demandé pourquoi, alors que le Soleil est beaucoup plus jeune que beaucoup d'étoiles dans la galaxie, nous n'avons pas encore trouvé de trace de civilisation extraterrestre. On peut en effet penser que des systèmes planétaires plus âgés auraient pu abriter des formes de vie intelligente... mais nous n'avons pour le moment toujours rien trouvé.

Un nouveau modèle mathématique imaginé par des chercheurs vient ajouter un paramètre intéressant à ce paradoxe. Les chercheurs ont repris les travaux de Jill Tarter, l'ancienne directrice du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), qui avait par ailleurs déclaré en 2010 que les signes de vie intelligente pourraient être « communs et évidents » dans notre galaxie, mais que les astronomes ne pourraient pas les découvrir, car leurs recherches étaient incomplètes.

A la recherche de l'aiguille dans la botte de foin cosmique

Mis au point par l'astrophysicien Jason Wright et ses collègues de la Pennsylvania State University, ce nouveau modèle est construit autour d'une sphère spatiale à 8 dimensions s'étalant sur un diamètre de 33 000 années-lumière autour de la Terre. Jason Wright considère cette région gigantesque comme notre « botte de foin cosmique ». Ce modèle à huit dimensions intègre bien entendu le volume de l'espace tridimensionnel, mais aussi la plage de fréquences des signaux potentiels, leur taux de répétition, la polarisation et la modulation, la largeur de la bande de transmission et la sensibilité des observations.

La taille incroyablement gigantesque de cette « botte de foin cosmique » rend évidemment les recherches de vie extraterrestres extrêmement « lentes ». Selon les calculs des chercheurs, l'ensemble des recherches effectuées jusqu'à présent n'auraient permis d'analyser que 5,8 x 10-18, soit 0,00000000000000058% du volume total de la botte de foin.

Cette déclaration peut laisser penser que nous ne trouverons jamais de trace de vie intelligente tant les recherches se déroulent sur une portée minuscule, mais l'équipe de chercheurs est confiante. Jill Tarter a déclaré : « Les nouveaux télescopes et technologies comme l'intelligence artificielle offrent de nouvelles possibilités de rechercher plus que jamais dans cet océan cosmique ». Quant à Jason Wright, il pense que « nous pourrions nous attendre à trouver un grand nombre d'aiguilles » dans cette botte de foin encore pratiquement inexplorée.
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top