EGO FightStick : Mad Catz revient au stick arcade et dévoile un nouveau gamepad

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
10 août 2020 à 09h50
0

L'EGO Arcade FightStick promet d'être au moins au niveau des anciens FightStick Tournament Edition bien connus des amateurs.

Fondée en 1989, Mad Catz a été l'un des grands noms du périphérique gaming et, en particulier, du stick arcade avant de connaître de fortes turbulences. Partie prenante dans le lancement de Rock Band 4, sur lequel elle a beaucoup misé, la société a subi de plein fouet l'échec retentissant du jeu d'Harmonix… au point de mettre la clé sous la porte en 2017.

Sanwa Denshi à tous les étages

Relancée quelques mois plus tard, depuis Hong Kong, la société a repris progressivement ses activités avec de nouveaux périphériques gaming, d'abord des claviers et des souris. En prélude au CES 2020, elle avait même présenté un nouveau stick arcade, mais la pandémie de coronavirus a quelque peu chamboulé ses plans.

Aujourd'hui, la firme annonce que l'EGO Arcade FightStick est dès à présent disponible, mais les stocks peuvent varier d'un pays à l'autre. Premier argument de poids, l'EGO Arcade FightStick est un produit multiplateforme compatible PC, PS4, Switch et Xbox One. Il est conçu autour de composants éprouvés signés Sanwa Denshi.

Comme sur les modèles d'Arcade FightStick de son glorieux passé, Mad Catz autorise un remplacement simplifié de ces composants et permet de personnaliser le panneau supérieur du stick. Une fonction turbo est présente et un système de verrouillage des touches permet d'éviter les « accidents » en pleine partie.

L'EGO Arcade FightStick est un modèle imposant (400 x 250 x 80 mm) que son poids de 2,76 kg devrait bien maintenir sur les genoux. Nous attendons encore d'avoir des précisions sur son tarif en France.

C.A.T. 7 : Mad Catz dévoile un nouveau gamepad

Parallèlement à l'annonce de cet EGO Arcade FightStick, Mad Catz a présenté une manette de jeu, la C.A.T. 7. Là encore la disponibilité réelle est variable selon les régions du globe, mais Mad Catz indique que le commercialisation commence dès à présent.

Le C.A.T. 7 est un gamepad pour lequel certains détails sont encore flous. Par exemple, Mad Catz assure qu'il est multi-plateforme et multi-consoles, mais ne détaille pas précisément les choses se contentant d'indiquer Windows/PS3 sur sa fiche technique.

La manette adopte une organisation des contrôles à la mode Xbox, avec deux mini-sticks asymétriques, mais ajoute plusieurs commandes. Ainsi, deux boutons supplémentaires sont présents sur le devant du contrôleur, au niveau des L1/R1/L2/R2. De plus, quatre palettes prennent place sous la manette.

Mad Catz explique que ces « bonus » peuvent être paramétrés et associés à de nombreuses fonctions. Un système de profils et de macros est au menu alors qu'un écran OLED sur la tranche doit permettre de gérer les choses avec plus de précision. Le gamepad est exclusivement filaire et son câble USB détachable (3 m).

Si les sticks Mad Catz sont réputés, c'est moins le cas de ses gamepads et nous sommes donc curieux d'avoir le résultat entre les mains. Le C.A.T. 7 dispose de dimensions « normales » (155 x 108 x 65 mm) et d'un poids contenu (200 g).

Source : TechPowerUp

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top