Lime : premier trimestre dans le vert et de nouvelles trottinettes

Malgré la pandémie et ses impacts sur la mobilité urbaine, le leader mondial de la location de trottinettes, Lime, annonce un résultat d'exploitation positif au troisième trimestre. Si l'argent rentre enfin, la firme n'est pas rentable pour autant. Mais cela devrait être le cas en 2021, promet-elle.

En parallèle, Lime annonce l'arrivée de nouvelles trottinettes, notamment à Paris. Cette quatrième génération se veut plus légère, plus solide et, surtout, dotée d'une batterie interchangeable entre vélos et trotinettes de la flotte.

Lime, enfin « cash flow positive »

Dans un communiqué de presse, Lime se vante être la première entreprise du secteur à réaliser un trimestre « cash flow positive » : un résultat d'exploitation positif qu'elle espère transformer en profits dès l'année prochaine.

Le secteur de la mobilité partagée peine à trouver son modèle économique, le prix des trottinettes, vélos ou scooters et leur entretien étant généralement plus coûteux que les rentrées d'argent entraînées par les locations.

Pour arriver à ces résultats encourageants, Lime a fait de nombreux sacrifices ces deux dernières années : l'entreprise s'est retirée d'une douzaine de villes aux États-Unis et de l'Amérique du Sud. En janvier de cette année, la startup californienne s'est également séparée d'une centaine de ses employés.

Retour dans des villes françaises et nouvelles trottinettes

Pourtant, Lime, forte de ces récents résultats, semble vouloir se redéployer dans certaines agglomérations. En France, notamment, comme
l'explique l'entreprise aux Échos : « Nous pouvons désormais opérer dans des agglomérations de n'importe quelle taille. Nous espérons que les municipalités seront incitées à lancer des appels d'offres » explique Ghassan Haddad, responsable des affaires publiques en Europe pour Lime. « Cinq à six » agglomérations françaises seraient concernées.

Du reste, c'est une nouvelle trottinette qu'annonce Lime. La Gen4 va succéder à la Gen3 prochainement. Elle débarque avec un nouveau design et la promesse d'une produit plus robuste avec un cadre en aluminium renforcé, des roues plus imposantes (de 20 %), un deck plus bas pour améliorer la stabilité et d'autres nouveautés, comme les doubles béquilles.

Par ailleurs, cette trottinette aura droit, pour la première fois, à des batteries interchangeables. De sorte que la flotte de freelances qui chargent les batteries n'auront pas à déplacer les véhicules, mais à porter et changer simplement les batteries. Celles-ci seront d'ailleurs compatibles avec les vélos Lime, que l'on ne trouve pas à Paris. Cette Gen4 sera, étonnamment, déployée en France et en Europe en priorité.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Rouler en trottinette Ducati électrique, c'est possible pour quelque 500 €, mais toujours pas en moto
Volvo et Northvolt vont construire une gigafactory de batteries de 50 GWh en Europe
La Commission Européenne signe un protocole d'accord pour la R&D et la production de batteries en Europe
Selon Toyota, l'hybride et les piles à combustible seront compétitifs face à l'électrique pendant les 30 prochaines années.
Audi va stopper la production de voitures à moteur à combustion d'ici 2033
Porsche crée sa propre entreprise de fabrication de batteries : Cellforce
Trottinettes en libre service : une solution pas si écologique, selon une étude
Tesla détient le cinquième supercalculateur le plus puissant au monde, destiné à former l'IA à la conduite
La nouvelle Audi Q4 Sportback e-tron tout-électrique est disponible en précommande
Haut de page