🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Tout-électrique en 2035, neutralité carbone en 2045 : Kia livre sa feuille de route

15 novembre 2021 à 18h20
9
Kia EV6 © David Nogueira
La Kia EV-6 incarne cette transition progressive vers le tout électrique chez Kia. © Kia

Les jours se suivent et se ressemblent en cette année 2021 pour les constructeurs automobiles.

En effet, le club des firmes ayant acté leur transition vers le tout électrique voit rejoindre la Sud-Coréenne Kia autour de trois piliers : énergie durable, mobilité durable et planète durable.

Kia accélère sa transition vers le tout-électrique

À l'occasion de sa présentation virtuelle portant sur le « mouvement de durabilité Kia », la firme sud-coréenne veut accélérer et proposer une ligne claire afin d'atteindre des objectifs à moyen terme concernant le développement durable de ses activités et produits : la logistique, la fabrication des véhicules, le recyclage des déchets ou encore la manière d'utiliser ses véhicules, plus rien ne doit être laissé au hasard afin de réduire les émissions carbones de l'entreprise.

Ainsi, le premier but est de proposer 100 % de véhicules électriques à la vente, et cela dès 2035, notamment en Europe. Le deuxième objectif est d'atteindre le tout-électrique concernant les modèles en circulation de la marque sur divers marchés qualifiés de majeurs, tels que l'Europe, pour 2040. Cela est suivi par un troisième palier décisif à atteindre pour 2045 : la quasi-neutralité carbone, avec en ligne de mire une réduction de 97 % des émissions de CO2 en 2045 par rapport à ceux émis par Kia en 2019.

Des objectifs affichés alors que la firme, par le biais de sa maison-mère Hyundai Group, a rejoint l'ambitieuse initiative internationale RE100 , dont le but est d'atteindre l'utilisation d'une électricité à 100 % renouvelable. Ainsi, Kia ambitionne d'atteindre cet objectif dès 2030 dans ses sites internationaux et en 2040 au plus tard en Corée du Sud. Il est notable que le site slovaque de la firme emploie déjà 100 % d'énergie verte, et Kia compte notamment sur le déploiement du solaire, en Chine, en Inde ou encore aux États-Unis, pour parvenir à ses fins.

La préservation marine comme autre mission

Kia veut voir plus loin, notamment concernant la protection de l'eau. En cette perspective, la firme soutient The Ocean Cleanup , une ONG néerlandaise désormais célèbre ayant acquis ses lettres de noblesse grâce à son projet de nettoyage des cours d'eau, notamment les déchets plastiques ayant créé le triste océan éponyme dans le Pacifique.

Ainsi, ce sont 20 % de plastiques recyclés qui doivent être employés par Kia dans sa chaîne de valeur dès 2030. La firme doit également participer à la construction d'intercepteurs de plastiques en mer en fournissant du matériel. Les batteries automobiles sont également un enjeu sur lequel Kia planche, avec l'arrivée de partenaires extérieurs pour leur donner une seconde vie, et cela dès 2022. Des capteurs de carbone sont également à l'étude, de manière à réduire au minimum les émissions de 1 % par an.

Enfin, 2030 marque également une date clef puisque l'électrification du parc de véhicules employés en interne par la marque devra être achevée. Une feuille de route bien remplie dans la ligne de nombreux autres constructeurs automobiles aux quatre coins du monde tels que Mercedes-Benz, Audi ou encore Alfa Romeo.

Souvent regroupés - à tort ou à raison - sous l'expression « voitures propres », les véhicules hybrides, électriques, hydrogènes et hybrides rechargeables présentent de nombreuses similitudes. Mais ce sont bien leurs différences qui nous intéressent et qui permettent aux automobilistes d'opter pour l'une ou l'autre des technologies.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
sandalfo
J’aimerais bien en savoir plus sur ce qu’ils comptent faire pour le recyclage ou la seconde vie des batteries. C’est un enjeu majeur du tout électrique.
tux.le.vrai
en téléphonie, on parle beaucoup ici de huawei, xiaomi,<br /> et maintenant en automobile, Kya ?<br /> ne pourrait on pas parler autant des constructeurs nationaux ou européens ?<br /> nos emplettes sont nos emplois.
Krypton_80
«&nbsp;Il est notable que le site slovaque de la firme emploie déjà 100 % d’énergie verte, et Kia compte notamment sur le déploiement du solaire, en Chine, en Inde ou encore aux États-Unis, pour parvenir à ses fins.&nbsp;»<br /> La consommation d’énergie verte d’un constructeur automobile est une chose, la consommation totale d’énergie par des pays comme les USA, l’Inde ou la Chine, ça fait 2, surtout quand on sait comment elle est produite.
toast
Si tu cherches un peu sans trop faire d’effort, tu vas vite trouver.<br /> Ça n’est pas comme si le sujet était abordé à chaque fois et que des réponses étaient apportées à chaque fois…
Armand57
«&nbsp;en téléphonie, on parle beaucoup ici de huawei, xiaomi,<br /> et maintenant en automobile, Kia ?<br /> ne pourrait on pas parler autant des constructeurs nationaux ou européens ?<br /> nos emplettes sont nos emplois.&nbsp;»<br /> Réponse: mon cher monsieur vous avez raison dans le fond, mais dans la forme, j’ai essayé un véhicule tout électrique de chez Kia il y a trois semaines, et bien force est de constater qu’on est dans un autre monde, les constructeurs français sont un retard de deux guerres dans cette technologie et dans les fonctionnalités aussi. Il y a du travail à faire …
Blackalf
Des prévisions 25 ans à l’avance…qui peut croire un seul instant que tout se déroulera comme prévu, quand on voit à quel point les choses ont changé rien que ces deux dernières années ?
philouze
voeu exaucé :<br /> Chemical Engineering – 29 Apr 21<br /> SK Innovation and Kia Motors to establish recycling ecosystem for EV batteries...<br /> Kia Motors and SK Innovation (both Seoul, South Korea) announced that they had secured the possibility of building an industrial ecosystem that enables<br /> Est. reading time: 3 minutes<br />
philouze
Tu as totalement raison, le problème est qu’à part la future Mégane (qui aurait du arriver il y a deux ans vu l’avance de la Zoé), nous sommes à la ramasse.<br /> Et c’est pas seulement du aux constructeur, on peut remercier un public particulièrement rétif au changement (on en a les exemples sur ce même forum) , ce qui a maintenu les constructeurs européens et surtout français dans un «&nbsp;espoir de non changement&nbsp;»<br /> Et quand le changement arrive, que les opinions évoluent … ben c’est trop tard, des pays plus avancés sur le sujet ont pris les devant : chinois, coréens, suédois et allemands.<br /> Mais je pense qu’au moins Renault n’a pas dit son dernier mot.
zomurn
2030 ceci , 2050 cela…il y a 40 ans lors du boom automobile, on imaginait qu’aujourd’hui on se déplacerait en hélicoptère. Kedalle, on est même revenu en arrière, la petite révolution étant les vélos électriques et la trottinette électrique. Faut bien se dire que ces gens (j’extrapole un peu, car la ce sont les constructeurs…plus ou moins exécutant les directives du gouvernement) qui nous gouvernent connaissent rien a la vie. Ils ont leurs culs sur une chaise sans rien comprendre au développement économique. De grands diseurs. J’y pense on ne devait pas rouler en voiture autonome des 2020 ?. Reglons déjà le problème du covid avant de décrocher la lune ou de tirer des plans sur la comète, ça ce sera une réelle avancée.
Krypton_80
zomurn:<br /> Reglons déjà le problème du covid avant de décrocher la lune ou de tirer des plans sur la comète, ça ce sera une réelle avancée.<br /> En effet, mais il ne faut pas trop rêver sur ce point, je dirais qu’à l’avenir il faudra plutôt vivre avec ce virus une bonne fois pour toute, en essayant de limiter les décès le plus possible, un peu comme pour la grippe mais en plus sévère.<br /> Quant aux constructeurs automobile, bah…, faut bien qu’ils se fixent des objectifs, une feuille de route comme on dit, même si dans certains cas, pour ne pas dire la plupart ce ne sont que des pétards mouillés - exemple le Diesel en France - car c’est la condition pour eux de bénéficier des aides gouvernementales. En 2045, il est probable que des pays comme le Japon, la Corée du Sud et la Chine dominent le marché de l’électrique grâce aux VEH, en plus des VEB, alors que la PAC (hydrogène) est encore snobée par les constructeurs automobile européens. Mais ce n’est pas nouveau, l’Europe a souvent un train de retard soit avec l’Asie, soit avec les USA, selon le domaine. Et ce n’est certainement pas monsieur Elon Musk qui me contredira sur ce point…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Renault fait de sa 4L une voiture volante, et ce n'est pas une blague
Voilà à quoi ressemble une trottinette de course, faite pour passer les 100 km/h
Bornes de recharge : coup d'accélérateur sur le réseau en 2021 en France avec près de 50 000 bornes recensées
Finalement, Waze, Coyote et cie pourront continuer à signaler les contrôles de vitesse !
Les trottinettes électriques finalement bridées à 10 km/h dans tout Paris (sauf sur les grands axes)
Kia dévoile son nouveau Niro, disponible en hybride, PHEV ou entièrement électrique
NIU lance le plus rapide de ses scooters, un scooter hybride, des trottinettes électriques, et aussi une moto
Tesla aurait pour 80 milliards de dollars de commandes pour le Cybertruck
À partir de l’été 2022, les nouveaux modèles de voitures biperont en cas d’excès de vitesse : tout savoir sur le système d’Adaptation Intelligente de la Vitesse
Les prises pour véhicules électriques obligatoires dans les nouvelles maisons au Royaume-Uni dès 2022
Haut de page