Le bad buzz de l'enseigne Lidl, qui voulait proposer des PS4 à... 95 euros !

17 juin 2020 à 11h47
0
PS4 promo Lidl ©Twitter @Dealabs.com
© Twitter @Dealabs.com

Plusieurs consoles allaient être proposées à la vente à un prix défiant toute concurrence, à l'occasion de l'ouverture d'un magasin de l'enseigne, en Île-de-France. Mais la fuite d'une photo devenue très virale a fait capoter l'opération.

Comme cela arrive régulièrement, l'entreprise allemande Lidl, qui dispose de 1 550 supermarchés en France, étant censée ouvrir un nouveau point de distribution du côté d'Orgeval, dans les Yvelines (78), ce mercredi 17 juin. La direction avait prévu d'y proposer une vingtaine de consoles PS4 à un prix unitaire cassé : 95 euros seulement. Officiellement, une photo aurait fuité sans accord, causant un tel buzz que le magasin a dû repousser son ouverture. Récit.

Officiellement, Lidl ne souhaitait pas promouvoir l'opération

Tout est parti d'une photo postée mardi en fin de journée sur Twitter par le spécialiste des offres promotionnelles et des bons plans commerciaux, Dealabs. Le community manager du compte aux 200 000 abonnés annonce alors « la PS4 à 95€ chez Lild », ajoutant qu'il s'agit « d'une offre spéciale pour fêter l'ouverture d'un nouveau magasin en Île-de-France », ce qui en l’occurrence était bien vrai.

Mais le CM de Dealabs avait aussi anticipé la panique qu'une telle annonce provoquerait. « Je n'imagine même pas le bordel demain matin à l'ouverture. […] Chez Lidl, ils ont pris des précautions, beaucoup de monde pour une vingtaine de PS4 ». Et le gestionnaire du compte twitter n'hésite pas à comparer l'opération aux Hunger Games. Opération à laquelle il a contribué bien malgré lui.

Sauf qu'en réalité, la photo et le tweet n'auraient jamais dû paraître. Mercredi matin, Lidl a indiqué dans un communiqué qu' « aucune communication de notre part n'a été faite sur cette opération, mais une photo personnelle a été malencontreusement relayée à de nombreuses reprises ».

Des centaines de personnes devant l'enseigne, contrainte de repousser son ouverture

Au moment où nous écrivons ces lignes, le tweet originel totalisait plus de 6 400 « retweets » et 6 900 « j'aime ». Et les caméras et micros des médias sont déjà sur place. On appelle cela un buzz. Ou plutôt un bad buzz dans le cas présent, puisque le magasin d'Orgeval n'a finalement pas ouvert, repoussant son démarrage pour « des raisons techniques », lit-on sur place.

La position officielle de Lidl est bien plus explicite. « Ce jour, nous estimons que les conditions de sécurité ne sont pas réunies pour maintenir l'ouverture du supermarché », explique la direction, qui dans la foulée a annoncé l'annulation pure et simple de la vente, qui correspondait à un déstockage d'une ancienne vente remontant à avril 2018. La vingtaine de PlayStation 4 a en tout cas bien été retirée des rayons du magasin.

« Nous avons été très surpris par cet engouement et nous excusons pour la gêne occasionnée », reconnaît la direction, qui a vu des dizaines de personnes s'amasser autour du magasin plusieurs heures avant l'ouverture théorique. Ce sont depuis des centaines de personnes qui ont pris place devant l'enseigne, certaines commençant même à jouer au foot, d'autres en criant leur impatience, souvent sans respect des gestes barrières ni port du masque. Craignant des tensions, la police municipale a ainsi été dépêchée sur place.

Et les PS4 ont ainsi quitté les lieux, sous escorte de la gendarmerie des Yvelines. Rien que ça.

Modifié le 17/06/2020 à 12h05
22
23
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
Au diable AMD ? Apple travaillerait, aussi, sur des GPUs de son cru
Les États-Unis songent à interdire TikTok
Freebox Pop : Free propose de nouvelles offres
scroll top