Twitter teste un nouveau design inspiré des messageries instantanées

15 janvier 2019 à 21h27
0
Twitter design
© TechCrunch

Twitter est en train d'expérimenter un design entièrement neuf pour son application mobile. Le réseau social souhaite ressembler davantage à une messagerie qu'un simple fil de tweets.

Twitter veut rendre les échanges de tweets plus lisibles

Twitter souhaite relancer les abonnements à sa plateforme. Le réseau social va pour cela proposer à quelques bêta testeurs une nouvelle version de son application mobile. Cette dernière va proposer un design revu et corrigé concernant les réponses à un tweet. Chaque participant à une discussion va se voir attribuer une couleur spécifique afin de faciliter la lecture d'une conversation.

Selon TechCrunch, les participants seront identifiés par une couleur selon que vous les suiviez ou non sur Twitter, afin de garantir une meilleure interaction avec votre communauté. Les boutons permettant de liker, de retweeter ou de commenter un tweet seront également absents, accessibles uniquement en appuyant sur un tweet en particulier. Cette décision permettra d'améliorer la lisibilité du fil Twitter au quotidien.

Les testeurs sont invités à donner leur avis et Twitter décidera ensuite si ce nouvel affichage sera appliqué à une prochaine version publique.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Après sa fameuse TV OLED, LG plancherait sur un smartphone enroulable
Google et WordPress vont créer ensemble un CMS pour la presse locale
Steam confirme une refonte et une nouvelle app pour 2019
Audi P18 e-Tron : la supercar 100 % électrique limitée à 50 exemplaires
La Russie perd le contrôle de Spektr-R, son unique télescope spatial
Samsung veut faire de ses smartphones des titres de transport pour tous les opérateurs
Rocket League : le jeu en cross-plateform disponible sur PS4 !
Geely Auto tease sa classieuse berline électrique prévue pour 2019
Apple a remplacé 11 millions de batteries d'iPhone en 2018 (contre 2 millions d'habitude)
Le fondateur de Huawei sort de son silence et nie en bloc les accusations d'espionnage
Haut de page