Facebook confond Bitche et "bitch", et censure la page de la ville

Paul Taquet
Par Paul Taquet, Dénicheur de bons plans.
Publié le 18 avril 2021 à 08h20
Facebook Bitche

Facebook a joué un mauvais tour à Bitche en censurant la page officielle de la commune de Moselle. La raison ? L'algorithme du réseau social a confondu le nom de la ville avec « bitch », une insulte en anglais.

Bitche est une ville du nord-est de la France qui a récemment fait parler d'elle à cause de sa page Facebook, qui a été censurée par le réseau social pour un motif insolite.

La page Facebook de la ville de Bitche censurée puis republiée

Tout a commencé le 19 mars 2021, lorsque la page Facebook de la ville de Bitche a été dépubliée par le numéro 1 des réseaux sociaux (via son algorithme), pensant qu'il s'agissait d'une page en référence à l'insulte « bitch » en anglais.

À cause de cette dépublication et dans le but d'informer les habitants, l'équipe municipale de la commune a pris la décision de créer une nouvelle page Facebook baptisée « Mairie 57230 », le nombre correspondant au code postal de Bitche.

Heureusement, moins d'un mois après cette censure inopinée et suite à la médiatisation de l'étonnante affaire, la ville de Bitche a retrouvé sa page Facebook. Dans un post, la page Ville de Bitche indique que, suite à une procédure d'appel, « le Président Directeur Général de Facebook France a contacté personnellement Monsieur le Maire pour l’informer que la page de la Ville de Bitche est à nouveau publiée et pour s’excuser des désagréments qui ont pu être causés ».

Source : France Bleu

Paul Taquet
Par Paul Taquet
Dénicheur de bons plans

Après un diplôme obtenu dans le développement informatique, je me suis très vite orienté dans le monde de la rédaction Web en tant qu’indépendant, et principalement dans le domaine des Bons Plans. Chez Clubic, j’essaie d’être au taquet (le plus possible) pour relayer les meilleures offres du moment.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
serged

« Bitch » c’est quand même une chanson des Rolling Stones !

Voigt-Kampf

Dommage il n’y a pas la mer.

TofVW

Il y a aussi « Back Off Bitch » de Guns N’ Roses, une chanson pleine de gentillesse et de bons sentiments. :grin:

playAnth95

L IA, l avenir on vout dit

Niverolle

Mais qu’ils sont pénibles tous ces péons avec leur ingratitude ! Il n’y avait qu’a rebaptiser la commune Saint-Zuckerberg !!

dredd

Heureusement, moins d’un mois après cette censure inopinée et suite à la médiatisation de l’étonnante affaire…

Moi j’aurai écrit plutôt : "Enfin, quasi un mois après cette censure inopinée et suite à la médiatisation de l’étonnante affaire…

Parce que franchement, un mois pour accepter d’examiner une requête aussi simple, c’est la lose pour Facebook.

pecore

Je ne suis pas sur Facebook alors quelqu’un pourra peut être me répondre : il ne suffit tout de même pas de mettre « bitch », qui accessoirement peut aussi être utilisé autrement que comme une insulte, pour se voir suspendu tout de même ? Parce que si oui c’est raide.

ChristianBoxe

comme quoi la technologie est nul et debile

Peter_Vilmen

@playAnth95 @ChristianBoxe une ou deux erreurs par ci par là valent bien les millions/milliards/billions d’heures de travail pénible économisées par ce genre d’algos de traitement automatique.

Il serait bien temps à un moment que les consommateurs acceptent qu’un algo n’est pas parfait à 100%, tout comme les docteurs, chirurgiens, dentistes, avocats… ne le sont pas, loin de là.

KlingonBrain

il ne suffit tout de même pas de mettre « bitch », qui accessoirement peut aussi être utilisé autrement que comme une insulte, pour se voir suspendu tout de même ? Parce que si oui c’est raide.

La preuve que si.

D’ailleurs, si tu cherches un peu sur le sujet, tu verra que c’est loin d’être un exemple isolé des méfaits de la censure par imbécillité artificielle.

Et ce qui est préoccupant, c’est que le principe commence à se généraliser un peu partout.

Espérons qu’un jour, une IA ne nous prendra pas pour des terroristes armés pour avoir ramassé un stylo bic tombé d’une poche.