Instagram corrige un "bug" donnant l'avantage à Donald Trump dans la course à la présidentielle

07 août 2020 à 16h10
0
© Evan El-Amin / Shutterstock.com

Non, les réseaux sociaux ne sont pas assez puissants pour tout contrôler. La preuve : il arrive que même leurs propres algorithmes leur échappent.

Instagram, l'une des filiales de Facebook dit être en train de corriger un « bug » dans son algorithme : celui-ci aurait protégé le président américain et candidat à sa réélection Donald Trump de hashtags potentiellement négatifs, sans faire de même pour son rival Joe Biden.

Hashtags bloqués

La faille a été relevée par un rapport du Tech Transparency Project (TTP), un collectif de journalistes, d'universitaires et de décideurs analysant l'influence des principales plates-formes de la tech (Google en premier lieu) sur la vie politique.

Dans ce rapport, elle précise qu'à l'approche de la prochaine élection présidentielle américaine, Instagram aurait protégé le président Donald Trump de hashtags potentiellement négatifs. Dans le même temps, ce même contenu sur Joe Biden a pu être détourné à des fins de désinformation ou de calomnie.

Le collectif explique que « lorsqu'une personne recherche un hashtag sur Instagram et clique dessus, la plate-forme génère automatiquement des "hashtags associés" pointant les utilisateurs vers d'autres contenus pertinents. Le TTP a examiné les hashtags associés pour 20 termes populaires liés aux campagnes de Trump et de Biden et a trouvé un traitement radicalement différent entre les deux candidats. »

Il ajoute : « Instagram a bloqué l'affichage des hashtags associés sur les 10 hashtags examinés pour Trump, y compris #donaldtrump, #trump et #trump2020. Cela signifie que les utilisateurs n'ont pas été dirigés vers d'autres contenus, y compris quelque chose de négatif ou de critique à propos du président. » En revanche, les 10 hashtags du candidat Joe Biden ont été affichés correctement, certains d'entre eux virant aux adjectifs peu reluisants ou aux accusations, comme #sleepyjoe, #joebidenpedophile and #joebidenisaracist.

« Pas une question de politique » selon Instagram

Après qu'un journaliste de BuzzFeed avec qui TTP avait partagé ses conclusions a posé ses questions à Instagram, le réseau social semble avoir désactivé tous les hashtags associés. Sur Twitter, il évoque désormais un « bug » que la plate-forme cherche à corriger.

Période d'élections oblige, Instagram doit nier tout favoritisme envers l'un des deux candidats. Sur Twitter, le réseau social déclare : « Ce n'est pas une question de politique. Des dizaines de milliers de hashtags ont été affectés, et vous en avez sélectionné une poignée parmi ces milliers pour en faire un récit sensationnaliste. » En effet, Instagram pointe le fait que d'autres hashtags sans lien avec la campagne présidentielle, comme #menshair, ont également été impactés.

Rien ne peut prouver, donc, l'intention d'Instagram d'influencer le cours de la campagne. Mais si cette intention était avérée, cette histoire irait à contre-courant du refrain régulièrement répété dans le camp républicain, qui présente les réseaux sociaux comme ligués contre lui. A l'heure actuelle, les relations entre Donald Trump et Twitter sont déjà suffisamment délicates pour le montrer.

12
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Bill Gates ne croit pas du tout aux avions et aux poids-lourds électriques
Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
scroll top