Enceintes satellites : Le comparatif des meilleurs modèles en 2020

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
23 août 2020 à 12h10
3
Le top du top
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
+ Finition haut de gamme
+ Qualités HiFi
+ Facilement logeables
+ Un son ouvert
+ Grave pêchu
+ Différents modes de fixation
+ Cohérence sonore
+ Bande passante
+ Trois coloris

La famille des enceintes satellites englobe tous les modèles nécessaires à la constitution d'un système home cinema 5.1 et plus. Les satellites sont toutes les enceintes autres que les enceintes principales avant gauche, droite et centrale. Les enceintes satellites, appelées aussi surround, sont nées avec les balbutiements du home cinema et de la diffusion multicanale en Dolby Pro Logic il y a près de 30 ans. Elles prennent place sur les côtés de la pièce, à l'arrière et au plafond. Le terme satellite implique que ce sont de petits modèles, en comparaison avec les enceintes principales. Ce n'est pas obligatoire, mais dans les faits, c'est très majoritairement le cas. Pour une simple raison : il n'est pas facile de placer cinq enceintes et plus dans une pièce de vie, alors c'est toujours mieux si elles sont compactes et discrètes.

L'enceinte satellite peut prendre différentes formes et utiliser des techniques distinctes de reproduction du son. Ce peut être classiquement une enceinte bibliothèque, mais il existe d'autres formats. Côté installation, elles se posent sur une étagère ou s'accrochent directement au mur. L'enceinte satellite fonctionne soit par rayonnement direct, soit en restitution diffuse avec des haut-parleurs orientés vers l'avant et l'arrière. Et puis il existe les modèles dédiés aux bandes son immersives fonctionnant par réflexion au plafond.

La plupart des fabricants d'enceintes colonnes ou bibliothèques proposent dans leurs gammes des satellites en complément pour constituer votre système home cinema. Il n'existe pas forcément tous les formats chez tous les fabricants : il faudra parfois panacher les marques. Cette sélection d'enceintes satellites vous donne un aperçu assez large des différents formats existants en-dessous de 500 euros la paire afin de vous orienter vers les bonnes enceintes pour votre projet.


1. Eltax Monitor Atmos, le son immersif pour les petits budgets

01-eltax-monitor-atmos.jpg


Les plus
+ L'Atmos vraiment pas cher
+ Coaxial ideal
+ Qualité de fabrication
Les moins
- Attention à la profondeur


Eltax est une marque reconnue proposant des enceintes de qualité à des prix toujours très accessibles. Les modèles Monitor Atmos ne dérogent pas à la règle. Ce sont des enceintes par réflexion pour l'audio 3D facile à ajouter à n'importe quel système.

Une finition noire très discrète

Les enceintes par réflexion sur le plafond se posent sur les enceintes frontales. Si vous possédez des colonnes Eltax Monitor IX par exemple, l'association est idéale en termes design comme d'esthétique sonore. Cela fonctionnera aussi avec les modèles bibliothèques Monitor III.

Cependant, les enceintes Atmos sont moins sensibles aux différences de timbre et c'est typiquement le domaine où il est facile de mixer les marques. Vous pourrez donc poser les Eltax Monitor Atmos sur d'autres modèles et marques d'enceintes sans problème.

Deux voies coaxiales

Vérifiez bien que les enceintes sur lesquelles vous avez prévu de les poser sont assez profondes : les Monitor Atmos mesurent 24,5 cm de profondeur. Elles sont équipées d'un bornier encastré acceptant les fiches bananes.

Une grille recouverte de tissu protège le haut-parleur coaxial positionné sur la partie supérieure. C'est un 12 cm chargé en clos intégrant un tweeter de 19 mm. Ces enceintes sont des modèles d'entrée de gamme, elles présentent néanmoins une finition très correcte.

À l'aise avec la puissance

Les Monitor Atmos acceptent jusqu'à 100 Watts de puissance sous 6 ohms, ce qui les rend compatibles avec bon nombre d'amplificateurs home cinema. La sensibilité est assez faible avec 88 dB. Il ne faudra pas hésiter à leur rentrer dedans tout en les filtrant comme il faut.

Elles sont censées descendre à 70 Hz, mais il est inutile de chercher à leur faire reproduire des basses. Pour plus d'efficacité, on les filtrera autour de 100 Hz pour qu'elles s'expriment comme il faut dans le domaine des effets sonores.

En conclusion

Les enceintes Eltax Monitor Atmos font partie des enceintes à réflexion vers le plafond les moins chères du marché. Pourtant, elles apportent ce surplus d'immersion sonore assez facilement, si tant est que votre pièce possède un plafond à hauteur « normale ». Elles assureront une compatibilité avec toutes les enceintes, même si ce ne sont pas des Eltax. Leur haut-parleur coaxial est un atout pour une reproduction précise des objets sonores. Si vous ne pouvez pas installer d'enceintes au plafond pour bénéficier de l'Atmos, essayez ces enceintes qui seront bien plus performantes que les modes de virtualisation de votre amplificateur home cinema.

2. Monitor Audio Monitor 50, l'enceinte satellite carrée et polyvalente

02-monitor-audio-monitor-50.jpg


Les plus
+ Cohérence sonore
+ Bande passante
+ Trois coloris
Les moins
- Tenue en puissance limitée
- Profondeur


Dans sa gamme Monitor, Monitor Audio propose un petit modèle au format cubique très polyvalent. La Monitor 50 est une enceinte pouvant typiquement être utilisée sur tous les canaux d'une installation home cinema ou bien mixée avec d'autres modèles et formats.

Le satellite cubique

La Monitor 50 présente un format assez rare avec une face carrée de 20,6 cm de côté et une profondeur de 23,8 cm. Cela a le mérite de changer des classiques colonnes et bibliothèques ! Elle est proposée en noir, blanc ou placage noyer.

Une grille en tissu vient protéger la face avant. Elle est grise avec la Monitor 50, noire avec les finitions noyer et noire. À l'arrière, elle dispose d'un pas de vis pour son attache murale. Bien qu'elle soit utilisable en HiFi, ce pas de vis confirme son usage possible en surround dans un système home cinema.

À poser ou à fixer au mur

La face arrière accueille le bornier dans un renfoncement pour ne pas gêner la fixation. Il y a également un évent pour renforcer les graves. Un bouchon en mousse est fourni, il sera préférable de l'insérer dans l'évent si vous fixez les Monitor 50 au mur.

Cette enceinte est basée sur une conception deux voies avec un tweeter à dôme mélangeant aluminium et céramique et un woofer de 13 cm fait d'un alliage de métal et de polymères. C'est l'équipement que l'on retrouve sur les autres enceintes de la série Monitor.

Une bonne réponse dans le grave

La tenue en puissance de la Monitor 50 est fixée à 70 Watts maximum sous 8 ohms. Elle s'accommodera des amplificateurs home cinema d'entrée et de milieu de gamme. Il faut noter que sa bande passante démarre à 55 Hz, ce qui peut, dans certaines conditions, permettre de vous passer d'un caisson de basse.

Le rendu du signal est respectueux sans jamais chercher à trop en faire. Ces enceintes sont pleines d'entrain tout en sachant qu'elles préfèreront fonctionner à un niveau sonore raisonnable. Elles sont polyvalentes dans le sens où elles sont également très à l'aise pour les écoutes musicales.

En conclusion

Les Monitor Audio Monitor 50 sont originales et, selon vos goûts, les trois finitions disponibles faciliteront leur intégration. Vous pouvez bien sûr les utiliser en surround tout en les associant aux colonnes Monitor 200 et à la voie centrale Monitor C150. Si vous le pouvez, nous vous conseillons de les utiliser sur tous les canaux et de les associer à un caisson de basse rapide et discret. Vous obtiendrez alors un système home cinema fidèle et cohérent. Une association avec un Marantz NR1510 est une bonne piste à explorer.

3. Focal Sib Evo, des satellites ultra dynamiques

03-focal-sib-evo.jpg


Les plus
+ Un son ouvert
+ Grave pêchu
+ Différents modes de fixation
Les moins
- Finition noire uniquement

Chez Focal, les enceintes satellites pour le home cinema existent déjà depuis très longtemps. Elles permettent de réaliser un système complet avec des enceintes identiques sur toutes le voies. Les Sib Evo peuvent également s'associer à d'autres références.

Différents modes de fixation

Focal a créé un design original afin que ses Sib Evo puissent s'intégrer harmonieusement dans votre intérieur. Leur support spécifique leur offre trois modes de pose : sur un meuble, sur un grand pied de 80 cm de haut en option ou fixées au mur.

Les Sib Evo sont proposées en noir uniquement pour l'instant. La face avant est constituée d'une grille aux renfoncements travaillés laissant deviner l'emplacement des haut-parleurs juste derrière. Le pied de table orientable offre une latitude de +/-5°.

Un design bien étudié

Le double connecteur pour les câbles haut-parleurs est intégré au coffret : seuls les trous pour insérer les fils sont visibles. Juste en dessous, un bouton poussoir sert à la verrouiller. Les supports ont des chemins de câbles pour les rendre le plus discret possible. Focal a tout étudié dans les moindres détails.

Les Sib Evo sont des modèles deux voies constitués d'un woofer de 13 cm et d'un tweeter de 19 mm. La membrane du woofer est de type Polyflex, un matériau utilisé dans certaines enceintes encastrables et haut-parleurs pour le car audio du fabricant stéphanois.

Dynamisme et ouverture au rendez-vous

Les Sib Evo acceptent de 25 à 200 Watts, ce qui les rend compatibles avec tous les amplificateurs home cinema, même les plus puissants. Leur sensibilité est bonne à 90 dB. La bande passante démarre à 70 Hz, ce qui nécessite l'ajout d'un caisson pour les plus basses fréquences.

Cependant, elles savent reproduire un grave dynamique et percutant dans le registre à leur portée. Elles sont également à l'aise dans la création d'une large ambiance pour garantir une belle immersion dans les films.

En conclusion

Les Sib Evo méritent d'être acquises en kit 5.1, voir en version 5.1.2 avec haut-parleur par réflexion pour l'Atmos. La cohérence est ainsi totale sur tous les canaux. Disponibles par paire stéréo, ce sont aussi d'excellents satellites pour compléter des enceintes frontales colonnes ou bibliothèques. Elles sont faciles à intégrer via leurs différents modes de fixation. Elles délivrent surtout un son avec de l'ampleur et de la pêche, tout ce dont on a besoin pour un système multicanaux de qualité où l'on sera plus facilement plongé dans l'action.

4. Elipson Prestige Facet 7SR, les satellites dipolaires pour plus d'ambiance

04-prestige-facet-7SR.jpg


Les plus
+ Idéales pour les petites pièces
+ Finesse de la restitution
+ Basses charpentés
Les moins
- Encombrement
- Noires uniquement

La gamme d'enceintes Prestige Facet d'Elipson est tellement complète que l'on trouve même des modèles dipolaires. Cette structure spécifique dans la disposition des haut-parleurs a peu à peu disparu alors qu'elle est idéale pour toutes les pièces, petites comme grandes.

Des haut-parleurs sur toutes les faces

L'enceinte dipolaire a été très à la mode à la fin des années 90. Fonctionnant à la fois en radiation directe et en dispersion diffuse, elle permet d'accroître la sensation que les enceintes ne sont pas localisables. Dans les petites pièces, c'est une technologie bienvenue qui corrige le problème d'enceintes physiquement trop proches des oreilles.

De par son fonctionnement diffus, elles sont un peu moins à l'aise sur la localisation précise des effets et des déplacements. C'est pour cela qu'il faut les dédier avant tout aux canaux surround latéraux et arrières dans les systèmes 5.1 ou 7.1.

Fixation au mur et en hauteur

Les Elipson Prestige Facet 7SR ont une forme de trapèze avec une face accueillant un woofer de 14 cm et deux côtés en angle avec chacun un tweeter de 25 mm au fond d'une amorce de pavillon. Le médium est donc direct tandis que l'aigu est indirect. Pour renforcer cet effet, les deux tweeters sont raccordés en opposition de phase.

Cette enceinte est clairement destinée à être fixée au mur, avec un minimum d'éléments dans son entourage proche pour ne pas gêner la dispersion. Les attaches sont intégrées à l'enceinte tout en pratiquant le dégagement nécessaire pour relier les enceintes via son bornier plaqué or.

Les enceintes s'effacent derrière les effets

Les Facet 7SR supportent 80 Watts de puissance sous 8 ohms. Une association avec un amplificateur de gamme moyenne sera la bienvenue. La sensibilité est assez faible à 87 dB. La bande passante est tout à fait correcte grâce au woofer d'un bon diamètre.

Bien positionnée en hauteur, les Facet 7SR reproduisent une ambiance sur les canaux surround telle qu'on l'attend : diffuse et jamais agressive. Cette facilité à s'effacer lui offre des possibilités d'association avec la plupart des enceintes, même si ce ne sont pas des Elipson Prestige Facet.

En conclusion

Bien que très intéressante par son mode de fonctionnement, l'enceinte dipolaire n'est pas forcément la réponse à toutes les installations. Cependant, elle mérite que l'on y jette une oreille. Grâce à sa capacité à rendre les effets surround diffus pour remplir encore mieux la pièce, les Elipson Prestige Facet 7SR bénéficient en plus d'une excellente capacité de restitution. Douceur dans les aigus, impact dans le grave, ces enceintes satellites murales pourront rejoindre n'importe quel système home cinema moyen et haut de gamme.

5. Jamo C 9 SUR II, une enceinte HiFi trois voies en mode surround

05-jamo-C9-SUR-II.jpg


Les plus
+ Prétentions HiFi
+ Diffusion double face
+ Tenue en puissance
Les moins
- Imposantes
- Noires uniquement

Chez le fabricant danois d'enceintes Jamo, il y cinq séries, mais seulement deux gammes : les S premium et les C d'entrée de gamme. La grosse enceinte satellite C 9 SUR II s'associera donc avec les meilleurs modèles de la marque.

Un montage original dos à dos

Cette Jamo C 9 surround n'est pas un modèle dipolaire dont les haut-parleurs sur chaque face fonctionnent en opposition de phase. Ce n'est pas vraiment un modèle bipolaire non plus, puisque dans ce cas, il faudrait avoir les mêmes haut-parleurs sur les deux faces.

Sur la C 9 SUR II, les haut-parleurs sont en phase comme un modèle bipolaire. Cependant, Jamo a choisi de créer une enceinte trois voies dont les éléments sont séparés. Il y a donc le woofer et le tweeter sur une face et le médium sur la face opposée. Sur une enceinte traditionnelle, ce dernier se situe entre le woofer et le tweeter.

Trois voies premium

Cette disposition spécifique rarement utilisée permet avant tout de réduire le format de l'enceinte tout en conservant un volume acceptable nécessaire à la charge des haut-parleurs. De plus, les haut-parleurs étant malgré tout en phase, la dispersion sonore est grandement améliorée.

Le tweeter est un modèle à dôme en soie de 25 mm chargé par un guide d'ondes. Le woofer de 10,1 cm à ses côtés bénéficie d'une membrane composite et d'un cône anti-turbulences. Le médium de 95 mm est un peu plus simple dans sa construction, mais il repose sur la même technologie de membrane.

Une large dispersion sonore

L'enceinte satellite C 9 SUR II se fixe au mur, en hauteur. Elle mesure tout de même 35 cm de hauteur, attention à bien prévoir l'espace nécessaire. Grâce à son équipement haut de gamme, elle accepte 120 Watts de puissance nominale.

Sa reproduction des basses fréquences est limitée, il faudra absolument prévoir de renvoyer cette partie du spectre vers le caisson de grave du système. En revanche, elle excelle dans la restitution d'une ambiance sonore aussi large que précise, avec de beaux timbres en accord avec les enceintes de la gamme C.

En conclusion

Les Jamo C 9 SUR II sont des enceintes satellites trois voies au positionnement premium et à la fixation murale. Elles s'associeront de préférence avec d'autres enceintes Jamo issues de la même gamme : colonnes, bibliothèques et centrale. Leur bonne tenue en puissance leur permet de les associer avec tous les amplificateurs home cinema sans aucun problème puisqu'elles seront filtrées pour ne pas avoir à reproduire le grave. Elles ont surtout l'avantage de marier large dispersion et précision : c'est idéal pour les bandes son immersive.

6. B&W M1 MKII, les mini enceintes satellites de référence

06-BW-M1-mkII.jpg


Les plus
+ Facilement logeables
+ Finition haut de gamme
+ Qualités HiFi
Les moins
- Vraiment rien à ce prix

Les petits satellites M1 perpétuent la tradition du home cinema discret et performant chez Bowers & Wilkins depuis de nombreuses années. Il n'y a aucune raison de les remplacer ! La génération MKII a surtout apporté des améliorations sur les haut-parleurs déclinées du savoir-faire acquis sur les enceintes traditionnelles de la marque.

Blanches ou noires, posées ou fixées au mur

Bowers & Wilkins conçoit et fabrique parmi les enceintes les plus exclusives de la planète. Des modèles iconiques reconnus par tous les spécialistes. À l'opposée de la gamme se trouvent les petites M1 MKII. Elles portent clairement leur appellation de satellite grâce à leur format passe-partout : 11 cm de côté pour 24 de haut.

Les M1 existent en blanc ou en noir pour s'accorder avec votre déco. Elles reposent sur un pied de table métallique offrant la possibilité d'une fixation murale, un pied de sol existant en option. Le lien entre le support et l'enceinte passe par une boule facilitant l'orientation dans tous les sens.

Des haut-parleurs dérivés du très haut de gamme

Les haut-parleurs sont protégés par une grande grille inamovible. On trouve un woofer de 10 cm à membrane en fibres de verre et un tweeter de 25 mm. Il reprend le principe de la charge tubulaire « Nautilus » utilisé sur les plus grosses enceintes B&W.

Grâce à une charge bass-reflex, l'évent se situant à l'arrière, les M1 MKII descendent à 64 Hz. Leur rendement est faible et il ne faudra pas hésiter à leur apporter un peu de puissance.

De la HiFi en surround

Les M1 MKII sont d'excellentes enceintes en utilisation HiFi classique. Elles peuvent très bien être utilisées comme enceintes principales. Elles excellent également dans le rôle d'enceintes satellites surround.

La sonorité toute en précision propre à B&W se retrouve bien sur les M1 MKII. Leur rendu est ultra qualitatif avec un excellent respect des timbres et une jonction parfaite entre le médium et l'aigu. Il leur manque forcément du poids dans les fréquences basses, mais elles ne sont pas dénuées de chaleur.

En conclusion

Les Bowers & Wilkins M1 MKII ne vous décevront pas. Malgré leur format minuscule qui peut semer le doute, le résultat à l'écoute vient les dissiper. Dans l'idéal, partez sur un système complet composé uniquement de M1 pour tous les canaux, quel que soit leur nombre. N'oubliez pas le caisson, B&W en a plusieurs à son catalogue. Leur rendu assez neutre et leur large dispersion horizontal permettra de les associer avec d'autres formats d'enceintes pour les voies principales, que ce soit des bibliothèques B&W ou celles d'autres fabricants.

Comment choisir les meilleures enceintes satellites ?

  • Quel type d'enceinte satellite pour quelle configuration home cinema ?

    Le choix des enceintes satellites pour votre système home cinema dépend de deux critères principaux : les types de canaux et la position d'écoute. Chaque installation home cinema est différente car chaque pièce l'est aussi. Il n'y a pas de recette universelle, il faut donc bien étudier les possibilités et les contraintes pour répondre aux mieux à vos envies.

    Dans un système classique 5.1, deux enceintes satellites sont nécessaires, ce sont les surround latérales. Si l'on passe au 7.1, deux satellites s'ajoutent : les surround arrières. Pour les bandes son immersives type Dolby Atmos, on complètera avec deux ou quatre enceintes satellites de plafond (7.1.2 ou 7.1.4).

    Les enceintes surround latérales prendront le plus souvent la forme d'une paire de petits modèles bibliothèques. Il en va de même pour les surround arrières. Cependant, des alternatives existent avec les enceintes dipolaires ou bipolaires. Ces modèles ont la particularité de posséder des haut-parleurs installés sur les côtés et non en façade. Le son est ainsi plus diffus, c'est ce qui est recherché en home cinema ! Elles sont idéales dans les petites pièces. Mais elles ne s'adaptent pas forcément à toutes les situations selon la position que vous pourrez leur offrir. Dans certains cas, la diffusion latérale sera bloquée par un meuble ou les formes de la pièce et l'effet attendu ne sera pas au rendez-vous.

    En ce qui concerne les enceintes de plafond, deux solutions sont possibles : des enceintes qui seront fixées en hauteur ou bien des enceintes fonctionnant par réflexion. Cette seconde proposition est la plus facile à mettre en œuvre. Les enceintes se posent tout simplement sur les enceintes principales avant et/ou surround. Dirigées naturellement vers le plafond, elles profitent des réflexions de ce dernier pour faire rebondir le son avant qu'il n'arrive à vos oreilles. Ces dernières sont bernées : elles pensent que le son vient réellement d'en haut.

    Toutes ces enceintes doivent respecter des règles de placement édictées par Dolby et DTS. Idéalement, ces règles ne doivent pas être contournées au risque d'obtenir un résultat n'ayant rien à voir avec la bande son telle qu'elle a été mixée à l'origine. Bien sûr, vous pouvez toujours faire comme bon vous semble ! Sachez que les différents formats d'enceintes satellites répondent à ces règles tant qu'elles sont installées correctement.

  • Comment bien installer et bien régler ses enceintes satellites ?

    Les enceintes satellites ont pour but de reproduire l'ambiance et les objets sonores. Pour une ambiance véridique, celle-ci doit vous entourer et sembler provenir de toute la pièce et non uniquement des enceintes. Quand elles reproduisent des objets ponctuels, fixes ou en mouvement, là encore la position des objets doit être réaliste dans l'espace et non uniquement pile à l'endroit où se trouve chaque enceinte. Vous l'aurez compris, pour une vraie restitution cinéma, les enceintes satellites ne doivent pas être localisables.

    Avant de s'attaquer aux réglages, il faut soigner l'installation des enceintes satellites, quel qu'en soit le nombre. À ce propos, rappelez-vous que le mieux est l'ennemi du bien. Est-ce bien nécessaire de dépenser de l'argent et de l'énergie avec plein d'enceintes satellites mal installées ? Parfois, il vaut mieux rester en 5.1 plutôt que de vouloir multiplier les enceintes dans un schéma voué à l'échec.

    Comment savoir que vous ne vous êtes pas trompé en ayant prévu trop d'enceintes ? C'est simple : Dolby et DTS indiquent que toutes les enceintes doivent être installées à la même distance de la position d'écoute principale. Si vos enceintes avant et centrale sont à 3 mètres de vous, les enceintes surround devraient aussi être à 3 mètres autour de vous. Dans une pièce de vie non dédiée, bien évidemment c'est compliqué. Les amplificateurs home cinema sont équipés de réglages qui vont compenser les différences de distances.

    Ce réglage fonctionne dans des limites raisonnables. Si vous avez prévu d'installer des enceintes surround latérales ou surround arrières à 50 cm ou 1 mètre de vos oreilles, le système ne pourra rien faire pour vous. C'est le cas typique où nous vous conseillons de ne pas installer d'enceintes surround. Il est préférable de se contenter des enceintes frontales et d'appliquer un mode sonore de virtualisation surround.

    Notez également l'importance du positionnement des enceintes surround latérales qui doivent être installées sur les côtés, un peu en arrière avec un angle de 20 à 30°. En aucun cas les enceintes surround ne doivent être installées dans votre dos, même dans le cadre d'un 5.1. Ce n'est pas l'emplacement qui leur est destiné si vous souhaitez reproduire les bandes son cinéma fidèlement.

    Une fois que les enceintes sont correctement positionnées, même de façon imparfaite, vous allez pouvoir lancer le calibrage acoustique automatique. La quasi-totalité des amplificateurs home cinema en sont équipés. Le nom varie d'une marque à l'autre avec des objectifs communs : Audyssey, Dirac, MCACC, AccuEQ...

    Grâce à un micro de mesure, l'amplificateur va déterminer la position des enceintes les unes par rapport aux autres, appliquer un délai et juguler le niveau pour que le son arrive de toutes les enceintes à vos oreilles simultanément. Ce calibrage va aussi égaliser les enceintes et éventuellement retoucher la phase pour éviter tout accident acoustique et autre fréquence prépondérante. Une fois ces réglages effectués, vous savez que vous avez une bonne base. Vous pouvez toujours vous rendre dans les réglages avancés pour les peaufiner, si vous savez ce que vous faites !

  • Les enceintes satellites doivent-elles être de la même marque que les enceintes principales ?

    Dans un système idéal, toutes les enceintes sont identiques en termes de haut-parleurs. C'est possible en sélectionnant des enceintes issues d'une même gamme chez le fabricant de votre choix. Vous pouvez même utiliser cinq enceintes bibliothèques identiques en frontal et en surround. C'est la meilleure solution en termes de cohérence de timbres.

    Ce n'est pas si grave si vous décidez de panacher les gammes et même les marques. Le calibrage automatique de l'amplificateur va compenser et égaliser les différences de timbre pour aboutir à un rendu global cohérent.

    Toutefois, il est préférable de sélectionner des enceintes de même nature. Évitez par exemple des enceintes à pavillon en satellite avec des modèles sans pavillon en frontal. De même, respectez une certaine cohérence dans les types de haut-parleurs : des satellites avec des woofers de 10 cm auront du mal à s'associer à de grosses enceintes trois voies frontales, même après calibrage.



Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

scroll top