Le second film Sonic sortira en 2022

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
24 juillet 2020 à 15h43
21
Sonic Film
SEGA / Paramount Pictures

Après une controverse liée à l'apparence du fameux hérisson bleu, le long-métrage Sonic sorti cette année aura finalement été une assez bonne surprise. Et la suite arrive bientôt !

Sur le papier, le projet avait de quoi faire peur. Un film avec un Sonic en images de synthèse, se déroulant sur Terre et avec de vrais acteurs... Les fans retenaient clairement leur souffle. Mais au final, cette adaptation aura tenu ses promesses en s'adressant à un public assez jeune.

Rendez-vous en avril 2022

Avec un box-office dépassant les 300 millions de dollars, Paramount Pictures et SEGA n'ont pas hésité longtemps avant de lancer la pré-production d'un second épisode. Ainsi, les producteurs viennent tout juste d'annoncer qu'un Sonic The Hedgehog 2 sortira dans les salles obscures dès le 8 avril 2022.

Pour le moment, nous ne savons rien concernant le casting ou même le scénario de ce nouvel opus. À défaut de proposer des jeux vidéo marquants ces dernières années, le hérisson de SEGA connaîtra peut-être une belle carrière du côté d'Hollywood.

Source : Engadget

A découvrir en vidéo

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
11
mrassol
Je reste persuadé que la « controverse » c’était tout simplement pour faire parler du film.
dam75
La première version de l’animal était juste hideuse…
loracle
A force de ne chercher que le profit vite fait, le cinema et la musique , c’est devenu du grand n’importe quoi, fini le génie et l’age d’or des années 70 -2000, et c’est vraiment malheureux cette décadence.
mrassol
oui justement, je suis persuadé que ca a été fait exprès.
_Reg24
C’est possible, pour au final faire parler du film, donc un coup de pub.
ultrabill
La nostalgie c’est plus ce que c’était…
loracle
C’est pas question de nostalgie, c’est un constat amer, et ça montre qu’aujourdhui les gens sont tellement stréssés qu’il gobent tout béttement, et que des personnes mal inttentionés profittent de cette situation, j’irai meme à dire que meme le sex a perdu de son plaisir tellement c’est devenu une transaction, je c’est ça n’a rien à voir, mais juste pour montrer que tout part en couille.
zeebix
Ah bah à part dans certains cas on paye pas pour ça hein, fait attention où tu traîne
Vanilla
L’âge d’or de la musique en avant déjà pris un sacré coup entre 1990 et 2000…
backsec
Le profit a toujours été la base de ces industries.<br /> Quant au génie, je suppose que tu parles de création par opposition aux reprises (que ce soit pour les chansons ou les films, et même les jeux vidéos) et suites. Là je serais tenté de te dire qu’une des difficultés actuelles est de créer une chose qui n’a pas déjà été exploitée. Dur de trouver des idées nouvelles sans que même une partie ait déjà été exploitée précédemment et subisse ainsi une comparaison et alors des accusations de «&nbsp;création fainéante&nbsp;».<br /> Je ne leur trouve pas d’excuse, mais comparer les années 1970 à 2000 où le terrain était vierge et la technique en train d’évoluer, à aujourd’hui sachant que nous disposons donc d’un historique culturel important, me paraît facile.<br /> La technique actuelle a tellement évoluée qu’il est justement possible de donner vie à l’écran à Sonic en live action (pour rester dans le sujet), chose qui était impossible dans les années 70-2000. Alors oui ce film se base sur un thème et des personnages existant dans le domaine du jeu vidéo et dessin animés, mais l’adaptation en live action reste inédite, avec le défi de créer une histoire nouvelle tout en conservant l’essence de la matière exploitée. J’ai vu Sonic le film, ça ne sera pas un grand classique, mais reste plaisant à regarder : un film spectacle, de quoi divertir un petit temps, pour moi l’objectif est rempli.<br /> Bref, on ne peut pas s’attendre à avoir 200 films cultes par an. Et ça a toujours été ainsi dans le cinéma et de tout temps : de tous les dizaines voire centaines de films sortis dans une année, à peine une demi dizaine fait la quasi unanimité.<br /> Mais certes, il paraît que prendre des risques est bien plus compliqué aujourd’hui que pendant cet «&nbsp;âge d’or&nbsp;». Question financement avec garantie de réussite.
Vanilla
Moi le simple fait de refiler la voix de Malik bentala à sonic, non, je ne peux pas voir ce film juste pour cette raison.
backsec
J’avoue, sa voix nous a clairement rebuté à la maison quand nous avons vu le film. J’en ai pas parlé mais s’il fallait citer un défaut au film ça aurait été celui-là. Mais bon ça finit par passer une fois le film bien lancé.<br /> J’ignore si c’est parce que la voix ne colle pas au personnage ou si c’est parce que la voix est trop connue (fait aggravé quand on apprécie que peu la personne).<br /> Ça m’avait fait le même effet pour «&nbsp;le Monde de Némo&nbsp;». J’avais vu la version québécoise, nickel. Ma seconde fois était la version française, l’horreur : la voix de Franck Dubosc pour Marin et la doublure voix VF de Julia Roberts pour Dori.<br /> Je n’ai jamais compris pourquoi lors de l’importation d’un film d’animation (ou film live action avec un personnage fictif comme Sonic) en France la boîte chargée de l’édition pense que c’est une brillante idée de choisir une personnalité pour doublure voix VF. Cela a vraiment un effet promo/pub bénéfique ???
Vanilla
En fait ils prennent des personnes “célèbres” pour ensuite faire la promo du film avec eux. Car c’est impossible de faire la promo avec des “inconnus” même si pour le film en lui même ça ne change fondamentalement rien, c’est du pur marketing, et des fois ils dépensent en pub/promo la moitié du budget du film…
Goodbye
Un constat amer de nostalgie, c’est ça aussi, vieillir…
loracle
Alors là mon vieux t’est vraiment naif, tu paye pas la bouffe, le transport, la boite, l’alcool, les pets, l’hotel, le pieux, les cadeaux, la sortie, le fuel, etc…, sinon (et je ne parle pas des prostit), sinon t’inquiète on essayent de faire attention ou on trainent.
loracle
Pas faux, c’était meme le début de la fin.
loracle
Ouéé, moi je dirais que c’est plutot de la lacheté, l’appat du gain, la peur du risque, et on misent de plus en plus sur le mauvais cheval, pour ça aussi faudrait du flaire, et un peu de génie.
zeebix
Oula t’es très premier degrés, juste pour info c’était de l’humour
loracle
Figure toi que moi aussi, c’était de l’humour, n’empèche que c’est la vérité
Dahita
C’est tres clair qu’on a enormement de mal a trouver un bon film aujourd’hui compare a toutes les pepites d’avant 2000! J’ai un systeme home cinema tres complet et aujourd’hui je commence a me demander pourquoi j’ai tout achete vu ce qui sort. Par ailleurs, les releases en 4K/HDR/Atmos sont aussi extremement rares, et le peu qui sort sont des navets (avengers/star wars…). La lose.
Dahita
Beaucoup de mots pour une conclusion sur laquelle je differe; on avait une 15ene de films par an qui sont devenus legendaires dans les annees 80/90, aujourd’hui on a de la chance quand il y en a 1. Et evidement, tout le monde sait que personne ne travaillait gratuitement hier comme aujourd’hui, on souligne simplement que les etudes de marche sont maintenant la base d’un film au lieu d’une idee, ce qui engendre les daubes que l’on voit a longueur d’annee.<br /> Non, Sonic n’est pas Les Goonies ou L’histoire sans fin d’aujourd’hui.
backsec
Sonic n’est pas Les Goonies ou L’histoire sans fin d’aujourd’hui ? Ouf, heureusement que personne ne le pensait.<br /> Encore une fois, la comparaison de l’industrie du cinéma d’il y a 40 ans avec celui d’aujourd’hui est biaisée : normal qu’on avait une tonne de films cultes auparavant vu que tout était à faire (pas de comparaison avec de l’antériorité), et aujourd’hui tout film porte le poids d’un historique cinématograogique énorme.<br /> Star Wars épisode 4, à sa sortie était novateur par son style et son univers, et pour cause, c’était du jamais vu. Sors aujourd’hui un film «&nbsp;spatial&nbsp;» avec une bonne histoire : cette histoire sera descendu sans être jugée pour ce qu’elle est tout simplement parce qu’elle va être comparée à Star Wars. Et comme les esprits sont souvent conservateurs, il est souvent considéré que ce qui sort après sur une thématique générale identique est forcément un manque d’inspiration. Malheureusement, tous les lieux ont plus ou moins déjà été exploité au cinéma : la Terre, les mers, l’espace… alors quoi inventer encore ?<br /> L’exemple typique est la licence Spiderman. Un exemple clair, et là tout le monde est d’accord, de manque d’originalité par l’exploitation d’une licence sucée jusqu’à l’os.<br /> La trilogie de Sam Raimi étaient appréciés. Puis les 2 suivants joués par Andrew Garfield… Le premier avant même sa sortie s’est fait démolir, et pour cause : un reboot si peu de temps après le troisième épisode de Sam Raimi alors qu’en plus tout le monde voulait un 4ème opus. Et étonnement, la sortie de ces 2 films a même «&nbsp;augmenté&nbsp;» encore davantage les avis de la trilogie de Sam Raimi. Étonnant les opinions conservatrices, nous nous mettons immédiatement en mode auto-défense quand on a l’impression qu’on veut nous prendre pour des pigeons (d’un certain coté c’est un peu ça) en sacralisant de façon injustifiée notre idée précédente.<br /> Et bien je faisais aussi partie des détracteurs des films avec Garfield. Mais un jour je les ai revues, mais en tentant de les voir avec un regard neuf, en faisant abstraction de tout mon historique cinématographique. Résultat : j’ai fini par constater d’excellent effets spéciaux (mieux que la trilogie de Raimi, mais encore heureux vu qu’ils sont sortis après), personnages crédibles (même Garfield), bonne histoire (celle qu’on a déjà vu mais en revisitée), etc. Aujourd’hui j’aime autant la trilogie Raimi que les films Garfield.
Dahita
backsec:<br /> ortie était novateur par son style et son univers, et pour cause, c’était du jamais vu. Sors aujourd’hui un film « spatial » avec une bonne histoire : cette histoire sera descendu sans être jugée pour ce qu’elle est tout simplement parce qu’elle va être comparée à Star Wars. Et comme les esprits sont souvent conservateurs, il est souvent considéré que ce qui sort après sur une thématique générale identique est forcément un manque d’inspiration. Malheureusement, tous les lieux ont plus ou moins déjà été exploité au cinéma : la Terre, les mers, l’espace… alors quoi inventer encore ?<br /> L’exemple typique est la licence Spiderman. Un exemple clair, et là tout le monde est d’accord, de manque d’originalité par l’exploitation d’une licence sucée jusqu’à l’os.<br /> Je ne suis pas d’accord avec toi. C’est comme la musique; tu peux continuer a creer des histoires originales (dans l’espace, au moyen age, dans le futur). Star Wars est l’exemple criant du probleme que l’on retrouve aujourd’hui; user une license, sans idee originale, avec une palanquee d’effets speciaux (et une histoire alambiquee a loisir pour donner l’impression d’un scenario travaille). Resultat: des films mauvais, comme Avengers, qui vendent parce qu’il n’y a que ca et qu’au moins, on en prend plein la vue.<br /> On n’a pas ce probleme dans la lecture; les livres ne peuvent pas jouer d’effets speciaux pour etre plus interessants. Du coup on se retrouve avec des oeuvres magistrales type Game of Throne qui se retrouvent a cartonner a la TV (et bien entendu, les deux saisons qui ne suivent pas les livres, forcemenent, sont d’une niaiserie a pleurer).<br /> Le probleme du marketing (placer du chinois a outrance pour le marche chinois, mettre du LGBTQLKSDF et du feminisme pour plaire a qui, on se le demande encore) demeure et, ne t’en deplaise, encore une fois, dans les annees 80/90 on avait 15 bons films par an contre… ben rien en 2020.
backsec
Ne compte pas 2020 : année partielle à cause du confinement et surtout incomplète à ce jour.<br /> Concernant les 15 films par an, c’est précis dis donc. Tu dois savoir de quoi tu parles. Alors cite les pour chaque année (ou juste quelques-unes). Tu verras que tu te trompes, notamment à cause de la subjectivité.<br /> Et encore une fois, je te ramène au principe de l’historique cinématographique.<br /> Prends le film Tron. Quand il est sorti dans les années 80 je crois, il passait pour novateur et original. Alors imagine toi qu’il ne soit jamais sorti à l’époque mais qu’il est «&nbsp;inventé&nbsp;» aujourd’hui et sort au ciné aujourd’hui (bien-sûr avec nos effets spéciaux actuels). Eh bien il n’aurait pas le même impact, il serait au mieux passable, au pire bidesque. Notre historique fait référence, et nos exigences ne sont plus les mêmes. Je serais tenté de dire qu’aujourd’hui on est blasé de tout, on a tout vu, on a tout connu.<br /> Inversement, sors ce film Sonic dans les années 80. Ne crois-tu pas qu’il aurait été reconnu comme super ? Bon évidemment j’ai du mal à imaginer les effets spéciaux représentant Sonic et sa vitesse… quoique en voyant Tron version année 80 pire que de mater le minitel et pourtant mémorable pour beaucoup à l’époque.<br /> Les effets spéciaux de l’époque faisaient baver, et plus les années avancaient plus ça s’améliorait et ainsi laissaient rêveur. En revoyant aujourd’hui des effets spéciaux de films des années 70 à 90 c’est à mourir de rire, mais pour l’époque non.<br /> Fin 90 - début 2000, on était dans un entre-deux avec des effets spéciaux en CGI pas forcément crédibles tant la touche création informatique sautait aux yeux.<br /> Aujourd’hui et depuis un moment (depuis 2005-2010 à ce jour), nos effets spéciaux sont devenus «&nbsp;crédibles&nbsp;» et «&nbsp;réalistes&nbsp;». On s’est habitué et ça ne fait plus rêver, c’est de l’acquis. À ce niveau là, tu ne peux plus rien inventer, on ne faut pas mieux que l’effet réaliste. Ce Sonic, on a aimé ou on a pas aimé le film, je crois que pour tout ceux qui l’ont vu il ne peut être nié la qualité des effets spéciaux, et l’intégration de Sonic en live action passe parfaitement sans donner cette impressions CGI artificielles ou fond vert décalé.<br /> Je ne dis pas que tu as totalement tort car au final, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Dans le même ordre d’idée, que pense les personnes ayant connu le ciné des années 60-70, quelle vision ont-ils des films des années 90 ? «&nbsp;C’était mieux avant&nbsp;» ?<br /> On arrivera pas je pense à se mettre d’accord sur la notion d’historique cinématographique. Je reste néanmoins d’accord avec toi sur l’aspect marketing exacerbé et surtout les idéologies qu’on tente parfois de nous imposer désormais dans tous les films et surtout toutes les séries TV même quand on y adhère déjà. Se voir éduquer à la tolérance quand est pas "quelquechose"phobe, c’est pénible.
Dahita
backsec:<br /> Concernant les 15 films par an, c’est précis dis donc. Tu dois savoir de quoi tu parles. Alors cite les pour chaque année (ou juste quelques-unes). Tu verras que tu te trompes, notamment à cause de la subjectivité.<br /> Je te prends au mot, prenons l’annee d’E.T (1982), demonstration:<br /> E.T<br /> Bladerunner<br /> The Thing<br /> Rambo First Blood<br /> Conan le barbare<br /> Le verdict<br /> Tootsie<br /> Annie (oue, bon)<br /> 48 heures<br /> Pink Floyd: The Wall<br /> Rocky III (Rocky et Rambo la meme annee, fort le Sly)<br /> The Dark Crystal<br /> Le secret de Nimh (quelle merveille)<br /> Missing<br /> Ca fait 14, sur 3500. Il y en a beaucoup d’autres notes + de 8 sur IMDB mais je ne les connais pas forcement donc je ne mets que ceux qui sont archi connus. Et tu vois le nombre de films devenu legendaires depuis. J’ai pris 2020 comme comparaison au pif, j’aurais pu dire n’importe quelle annee depuis 2010, UN SEUL bon film par an c’est un miracle de nos jours.<br /> Tu parles de Sonic mais ce film est une horreur, et n’aurait pas fait un pli a l’epoque. Quant a la creativite, prends E.T, ca ne requiert rien en effets speciaux, et l’histoire est magique. Pareil pour le secret de Nimh. Ce genre de film aujourd’hui cartonne toujours (Frozen), mais on en voit tellement moins, pour les raisons evoquees plus haut.<br /> PS: J’ai tape 1983 juste pour rire, rapidement tu tombes sur Scarface, Christine, Star Wars 3 (enfin 6 maintenant…) et la liste continue…<br /> PS2: En fait je ne me rendais pas compte a quel point je tapais dans le mille. Chaque annee entre 1980 et 1990 a minimum 15 films legendaires depuis, sans compter les films super bien fait qui sont moins connus. Ca donne franchement le tournis.
backsec
Comme je te l’ai dit : subjectivité.<br /> Et comme je te l’ai évoqué aussi : certains films disposaient d’un certain capital sympathie à leur époque (au pire moyen), puis deviennent cultes que des décennies après justement à cause de nos esprits conservateurs.<br /> Tu t’es attardé sur E.T. alors parlons-en encore car un bon exemple en effet : histoire simple mais efficace (oui magique). Comme Tron, partons du principe qu’il ne soit pas sorti à l’époque, mais juste maintenant : film banal, bon au mieux, de quoi divertir 2 heures, mais pas culte. Nos regards sur ce que nous voyons aujourd’hui ont changé c’est tout.<br /> Essaie donc de faire regarder certaines productions que tu as citées à des gamins actuels pas trop débiles (oui oui il y en a). Avec ce qu’ils connaissent de contemporain, ils auront du mal à accrocher à nos vieillerie. Bon c’est sûr que le visuel joue pas mal, mais pas que. Ils verraient les choses avec un regard exercé à un autre niveau, ils ne rêvent pas de la même chose que nous à notre époque (je dis cela car je suppose que nous faisons partie d’une même génération). Et d’ailleurs en revoyant nos films cultes de l’époque avec mon regard exigent d’aujourd’hui, et bien ça ne passe plus pour certains, mais pour d’autres ça va toujours et c’est là que je sais que ce n’est pas mon esprits conservateurs qui m’influence (exemple : les Retour vers le futur, Rocky…). Facile de dire c’était mieux avant, il ne faut pas se contenter de juger par nostalgie mais rejuger sans cesse avec des exigences évoluées.<br /> Et encore une fois, l’historique cinématographique : les films que tu cites regroupent à eux-seuls plein de thèmes. La guerre, l’espace, l’horreur, le policier… Alors quel thème veux-tu aborder dans une production d’aujourd’hui qui n’ait pas déjà été exploité maintes fois sans que ta production se fasse taxer de fainéante ? La difficulté est là : tu ne peux que reprendre un thème déjà abordé car nous ne vivons pas dans un monde infini. Et une fois la sélection d’un tgème déjà connu, ce qui est déjà pénalisant dans l’opinion, vas trouver un scénrio pas voire peu abordé.
Dahita
Mais c’est extraordionaire ca <br /> Je te demontre que l’argument tient en te fournissant la liste que tu as demande, et au lieu de le reconnaitre, tu parles encore de subjectivite. C’est quoi ton but la?<br /> backsec:<br /> film banal, bon au mieux, de quoi divertir 2 heures, mais pas culte. Nos regards sur ce que nous voyons aujourd’hui ont changé c’est tout.<br /> Beh non, ce n’est pas tout, non ce n’est pas un film banal, mais alors pas du tout! Le scenario est genial, le film est superbement bien structure, la bande son, les acteurs, les roles, il y a une raison pour laquelle ces films ont cartonne. E.T aujourd’hui cartonnerait tout autant.<br /> backsec:<br /> Essaie donc de faire regarder certaines productions que tu as citées à des gamins actuels pas trop débiles (oui oui il y en a). Avec ce qu’ils connaissent de contemporain, ils auront du mal à accrocher à nos vieillerie.<br /> Beh non, encore une fois, pas plus tard qu’il y a deux mois, j’ai une ado de 16 ans qui a vu les goonies pour la premiere fois, c’est son fim prefere aujourd’hui. Je ne sais pas pourquoi tu tiens absolument a croire qu’il 'agit de nostalgie au lieu de succes…<br /> backsec:<br /> Et encore une fois, l’historique cinématographique : les films que tu cites regroupent à eux-seuls plein de thèmes. La guerre, l’espace, l’horreur, le policier… Alors quel thème veux-tu aborder dans une production d’aujourd’hui qui n’ait pas déjà été exploité maintes fois sans que ta production se fasse taxer de fainéante ?<br /> Toujours pas. Game of Thrones en est l’exemple criant. Je ne vais pas m’attarder sur ce que j’ai deja dit plus haut, si tu refuses de le voir, je n’y peux rien.<br /> En bref, je t’amene des arguments concrets, je te le prouve en faisant la liste que tu as demande, mais tu continues dans ton idee comme si de rien n’etait. Aussi, je note que j’ai la courtoisie de dire que je ne suis pas d’accord avec toi, quand tu viens n’expliquer que j’ai tort a la place, et ce quand bien meme je te prouve l’inverse.<br /> Va comprendre.
backsec
Tu ne ramènes pas un arguments quand tu fais regarder les Goonies à une gamine. Tu ramènes un exemple de film. Or, je parlais de CERTAINES productions que tu as citées, pas de toutes. Ce qui réduit donc considérablement ta liste vu que tous ces films ne sont pas intemporels du coup.<br /> On ne s’entendra pas visiblement. Je t’apporte l’idée, soutenue par des arguments, illustrés par des exemples. Toi tu ramènes juste de petits exemples et prétends qu’il s’agit d’arguments.<br /> Tu cites la séries GOT au motif qu’il sort d’un livre. Twilight, Hunger Game… bref exemples, par arguments.<br /> Si tu refuses de lire même au premier degré ce que j’écris alors tant pis.<br /> Quand à ta courtoisie, laisse moi rire. Tu te montres condescendant, moi je suis resté courtois.<br /> Va comprendre.
Blackalf
On revient au sujet, s.v.p.
backsec
Ok, désolé. Notre discussion semble visiblement avoir atteint ses limites de toute façon.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Microsoft : bientôt une boutique de jeux mobiles Xbox ?
Chute de prix folle sur la tablette tactile Lenovo Legion Y700
Pourquoi Emmaüs part à l'assaut de Vinted et Leboncoin
IA : et si l'Union européenne se donnait les moyens (financiers) de lutter contre les États-Unis ?
Obtenez les écouteurs Samsung Galaxy Buds2 Pro à moins de 100 € !
Que font 84 SSD dans une trottinette électrique ?
iPhone, Samsung ou Xiaomi, voici notre sélection de smartphones à prix cassé
Contre toute attente, Acer a créé un vélo électrique dopé à l'IA... et vous n'allez pas en croire vos yeux
Saviez-vous qu'IKEA a des drones ? Mais ils ne sont pas à vendre
Aïe ! Ernie, le rival chinois de ChatGPT, ne sait rien de Xi Jinping
Haut de page