Dans la brume : votre chronique cherche son chemin dans un Paris inquiétant

30 mai 2020 à 11h11
0
SFF Dans la brume

Clubic aime la science, Clubic aime l'avenir, Clubic aime la science-fiction. Avec S|F nous vous partagerons régulièrement nos recommandations dans le domaine de l'imaginaire : littérature, bande dessinée mais aussi films...  

Nous nous donnons 5 citations et 5 paragraphes pour vous convaincre.

Cette semaine, nous ne partons pas aux confins de la galaxie mais à Paris, notre bonne vieille capitale qui se retrouve infestée par une fumée mortelle. Une seule question : comment s'enfuir ?

Dans la brume (2018)

de Daniel Roby

Je vous invite aujourd'hui à découvrir un film de genre français. Non, ne partez pas tout de suite, faites-moi confiance, ce n'est pas parce que c'est français que c'est mauvais, bien au contraire. Je disais donc, un film de genre français qui met en scène Romain Duris dans un Paris envahi par une brume aussi toxique que menaçante.

C'est évident, le pitch de Dans le brume ne peut qu'évoquer la crise sanitaire que nous traversons tous actuellement par bien des aspects. Mais le film est aussi et surtout une tentative réussie de faire de la science-fiction à la française qui n'a pas à rougir de la comparaison avec son pendant américain.

Retenez donc votre souffle, nous nous plongeons dès à présent dans la brume.

"C'est trop gros pour être une explosion. Une attaque ?"

Pour commencer nous faisons la connaissance de Mathieu et sa compagne Anna, deux trentenaires vivants dans un bel appartement parisien. Le couple a une fille, Sarah, qui est atteinte d'une maladie génétique l'obligeant à vivre dans un caisson stérile.

Au même moment et de manière inexpliquée, une brume mortelle se répand dans les rues de Paris et tue quiconque la respire. Mathieu et Anna pourront se réfugier au dernier étage de leur immeuble mais pas Sarah, qui ne dispose que de quelques heures d'oxygène. Ils devront tout tenter pour sauver leur enfant.

Dans la brume ©Mars Films
© Mars Films

"J'pense que les 2/3 de la population parisienne y sont passés d'un coup."

Je l'ai déjà rapidement souligné mais quel bonheur de voir enfin Paris utilisé comme décor d'un film de science-fiction. Notre capitale jouit d'une architecture exceptionnelle mais personne ou presque en France n'a eu l'idée de l'utiliser alors que d'autres metteurs en scène étrangers, et je pense bien évidemment à Christopher Nolan pour Inception, se sont amusés comme des enfants à jouer avec les immeubles hausmanniens.

Dans la brume n'a pas la même prétention, ni les mêmes moyens, mais est assez malin pour créer de très belles images des rues de Paris noyées sous ce brouillard ocre. Le film a peu recours aux effets numériques, et c'est tout à son honneur, pour renforcer l'immersion du spectateur.

Les rares plans larges sur les toits de Paris sont somptueux, inquiétants aussi et posent instantanément la menace qui pèse sur les personnages.

"Cette brume elle est pas divine, ni magique"

Dans la brume est un vrai survival, ce genre particulier du cinéma de SF qui met en scène des personnages qui doivent s'extraire d'une situation hautement dangereuse.

Le metteur en scène connait ses classiques et n'hésite pas à citer par exemple Steven Spielberg, lors d'une séquence de foule qui reprend plusieurs plans de sa célèbre Guerre des Mondes. La tension ne s'arrête jamais tout du long et dès lors que le film vous attrape, il ne vous lâche plus jusqu'à la toute dernière seconde.

Le manque d'oxygène dans le caisson de la jeune Sarah est une épée de Damoclès ; le compte à rebours est enclenché à peine la brume installée dans les artères de la capitale et les 89 minutes du film passent à toute allure.

Dans la brume ©Mars Films
© Mars Films

"Vous êtes un homme courageux, mais votre place est ici avec Colette."

Pourtant ce qui m'a tant plu à travers Dans la brume, c'est cette volonté de rester un film français et de ne pas copier les blockbusters du genre. L'action est présente tout du long certes mais ne prend jamais le pas sur les personnages et leurs motivations.

Ces derniers ne sont pas des super-héros mais des gens comme tout le monde, qui tentent désespérément de s'en sortir dans une situation à-priori sans issue. Ils n'ont aucun pouvoir et doivent se débrouiller avec ce qu'ils ont sous la main pour réussir. Mathieu et Anna forment un couple tout à fait normal et dépassé par les évènements dont les actions n'ont qu'un seul but : sauver leur fille quelqu'en soit le prix.

Ils sont aidés par un couple de personnes âgées, Lucien et Colette, qui habite l'étage du dessus et qui apporte une touche d'humanité supplémentaire au film. Ce sont pour moi les plus beaux personnages du film car ils représentent l'espoir inébranlable même au coeur de la catastrophe.

"Nous sommes chez nous, et nous sommes toujours ensemble."

Dans la brume est finalement un joli petit film de genre hexagonal, qui sans avoir la prétention de révolutionner le genre, réussit à tracer sa voie et à montrer qu'une alternative au cinéma à grand spectacle hollywoodien est possible.

De quelques scènes quasi muettes et très émouvantes jusqu'à sa fin douce-amère et particulièrement inattendue, le film reste concentré sur ses personnages et ses enjeux et ne cherche jamais l'esbroufe.

Si vous cherchez à varier les plaisirs entre deux productions hollywoodiennes, et pourquoi pas à exorciser ce satané confinement une bonne fois pour toutes, Dans la brume est fait pour vous.

Dans la brume ©Mars Films
© Mars Films

Dans la brume est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD chez TF1 Studio.

6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top