Oculus Quest : le suivi des mains étendu aux jeux et applications tierces

19 mai 2020 à 13h12
0
Oculus Quest hand tracking ©Oculus

Jusque-là disponible sur le menu principal de l’Oculus Quest et quelques applications, le hand tracking, ou le suivi des mains, sera désormais disponible sur les applications tierces.

Déployée en décembre dernier sur le casque de réalité virtuelle autonome Oculus Quest, la fonctionnalité dite hand tracking, ou le suivi des mains, prend progressivement du galon. La filiale de Facebook l’a tout d’abord amélioré par le biais d’une mise à jour implémentée en février dernier. Aujourd’hui, The Verge nous apprend que sa disponibilité sera désormais étendue aux applications tierces.

Quels jeux en profiteront en premier ?

Car jusque-là, seules quelques applications pouvaient en bénéficier. L’utilisateur a également eu l’occasion de le tester par le biais de son menu principal. Mais la prochaine mise à jour déployée par Oculus lui permettra d’être compatible avec bien plus de contenus immersifs, parmi lesquels Waltz of the Wizard, Elixir et The Curious Tale of the Stolen Pets, qui feront partie du premier lot de jeux à en profiter.

Source : The Verge

4
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
scroll top