AMD s'est fait chaparder les plans de ses futurs GPUs... et ceux qui équiperont les nouvelles Xbox

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 mars 2020 à 13h50
0
Xbox Series X - SoC
Ici la puce custom AMD de la prochaine Xbox © Microsoft

AMD a révélé cette semaine avoir été victime d'un vol de documents relatifs à ses processeurs graphiques actuels et à venir. Ces plans, qui concernent également les puces customs mises au point par AMD pour le compte de Microsoft et de ses prochaines Xbox, ont été en partie publiés sur GitHub avant d'en être retirés.

100 millions de dollars, c'est la somme que réclame le pirate ayant réussi à subtiliser à AMD des fichiers de tests relatifs à ses générations actuelles et à venir de processeurs graphiques. Importants mais pas cruciaux, ces documents pourraient néanmoins contenir des secrets industriels liés aux prochaines cartes graphique d'AMD exploitant les GPUs Navi 21 (attendues durant l'automne ou en fin d'année), mais aussi aux puces customs conçues pour la prochaine génération de Xbox (GPU nom de code « Arden »). Selon Torrent Freak, qui s'est entretenu avec le maître-chanteur, l'intéressé serait prêt à vendre les plans au plus offrant.


Un manque de sérieux en termes de sécurité

« Si je n'ai pas d'acheteurs, je dévoilerai tout sur Internet », a toutefois menacé l'intéressé auprès du média, précisant avoir mis la main sur ces documents via un ordinateur piraté. « En novembre 2019, j'ai trouvé le code source des GPU AMD Navi dans un ordinateur piraté. L'utilisateur n'a pris aucune mesure efficace contre la fuite des codes », a-t-il expliqué.

« Le code source a été obtenu de manière inattendue, à partir d'un ordinateur/serveur non protégé grâce à quelques exploits (éléments permettant d'exploiter une faille de sécurité, NDLR). J'ai découvert par la suite les fichiers qu'il contenait. Ils n'étaient même pas protégés correctement ni même chiffrés avec quoi que ce soit, ce qui est triste », lit-on.


AMD travaille en étroite collaboration avec les forces de l'ordre

De son côté, AMD a sollicité la justice et explique collaborer étroitement avec les services de police. La firme a par ailleurs usé du Digital Millennium Copyright Act (DMCA) pour forcer la suppression de certains éléments publiés aux yeux de tous sur GitHub par le pirate.

La firme se veut par ailleurs rassurante : les fichiers dérobés n'auraient pas d'importance cruciale en matière de compétitivité ou de sécurité. « Bien que nous soyons conscients que l'auteur de l'infraction possède des fichiers supplémentaires qui n'ont pas été rendus publics, nous pensons que la propriété intellectuelle volée n'est pas essentielle à la compétitivité ou à la sécurité de nos produits graphiques », a déclaré la firme dans un communiqué en date du 25 mars.

« Nous n'avons pas connaissance que l'auteur possède d'autres propriétés intellectuelles d'AMD. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités policières et d'autres experts dans le cadre d'une enquête criminelle en cours ».

Sources : TechPowerUp / Engadget
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top