Matrox, qui existe encore, rachetée par son cofondateur

Nathan Le Gohlisse Contributeur
13 septembre 2019 à 06h39
0
matrox_c900_1_678x452.jpg
© Matrox

Le Canadien Matrox a annoncé ce lundi avoir été racheté à 100 % par son co-fondateur, Lorne Trottier. Cette acquisition, apprend-on, concerne le groupe Matrox, mais aussi ses trois divisions : Matrox Imaging, Matrox Graphics et Matrox Video. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Aujourd'hui méconnu du grand public, Matrox comptait parmi les grands noms du marché durant les années 90 et début 2000, notamment au travers de modèles comme les Parhelia et Millennium G400, G450 ou G550. Le virage raté de l'entreprise vers la 3D avait cependant compromis la réputation de ses produits auprès des consommateurs, forçant Matrox a recentrer ses activités sur le marché professionnel, les secteurs de niche, l'industrie, l'aérospatial, l'affichage dynamique, ou encore le cinéma. Une décision payante pour le groupe qui a toutefois dû lâcher du lest ces dernières années.

Matrox : une entreprise peu commune

Matrox annonçait par exemple, en 2014, mettre fin à la conception de ses propres solutions graphiques, et ce, au profit d'une collaboration avec AMD. Depuis, la firme propose des puces AMD Radeon, mais garnies d'un enrobage software maison. L'approche est pertinente et permet à Matrox de proposer une offre unique de cartes graphiques particulièrement adaptées à l'affichage sur écrans multiples, à la vidéo et aux applications dédiées à l'imagerie.

Entreprise privée depuis ses débuts en 1976 (date de la fondation du groupe par Lorne Trottier et Branko Matić), Matrox n'est pas tenu de dévoiler publiquement ses résultats. Ses activités auprès de secteurs très spécifiques et pointus lui permettent néanmoins de se dégager une belle marge bénéficiaire, croit savoir AnandTech.


Un rachat opportun pour Matrox ?

De nouveau entre les mains de son cofondateur, on ignore encore quelle direction prendra Matrox. Ce genre de rachat donne en général lieu à un recentrage des entreprises sur leurs produits les plus rémunérateurs. Une approche que Lorne Trottier pourrait favoriser pour, notamment, maximiser la croissance de sa firme.

« Cette nouvelle étape représente un engagement renouvelé envers nos estimés clients, fournisseurs et partenaires commerciaux, ainsi qu'envers nos 700 employés dans le monde », a déclaré Lorne Trottier dans un communiqué publié à l'occasion de ce rachat.

Plus loin l'intéressé fait part, sans rentrer dans les détails, de ses projets pour l'avenir. « J'ai hâte de me faire le défenseur d'une culture d'entreprise définie par des pratiques commerciales avant-gardistes, mais aussi par la transparence et le travail en équipe », dit-il.


« Je suis enthousiaste à l'idée de diriger cette excellente organisation alors que nous mettons en œuvre des initiatives de croissance. Matrox est une grande réussite canadienne. Nous devons ce succès et nos brillantes perspectives aux personnes talentueuses et dévouées présentes à tous les niveaux de cette organisation ».

Source : AnandTech
12 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top