Dès le 1er janvier, vous pourrez acheter des bitcoins chez votre buraliste

Alexandre Boero Contributeur
22 novembre 2018 à 12h50
0
bitcoin-2007769_1920.jpg

Plusieurs milliers de bureaux de tabac proposeront, dès le début de l'année prochaine, un service de vente de coupons grâce auxquels vous pourrez acheter des bitcoins.

Généralement, vous vous rendez chez votre buraliste pour céder à la tentation du grattage, retirer les 15 euros que vous venez de gagner grâce à vos trois numéros trouvés sur le dernier tirage EuroMillions, acheter une recharge mobile ou votre paquet de tabac (inutile de vous rappeler que fumer tue).

Un compte en ligne similaire à celui des banques


Mais à partir du 1er janvier 2019, entre 3 000 et 4 000 bureaux de tabac vont proposer d'y acheter des bitcoins, sous forme de coupons d'une valeur de 50, 100 ou 250 euros. Ces derniers vous donneront accès à leur équivalent en monnaie virtuelle.

Sur le fameux coupon en papier seront inscrits deux éléments qui vous permettront de convertir sa valeur faciale en vrais bitcoins : un code alphanumérique et un QR code. Une fois le coupon en votre possession, vous devrez créer un compte en ligne sur l'application ou le site KeplerK pour obtenir la somme en bitcoins. Ils seront d'abord stockés sur un portefeuille électronique, puis vous aurez la liberté de les transférer sur un autre portefeuille, ou bien de les dépenser si le cœur vous en dit.

Créer son compte ne sera pas à la portée de n'importe qui. En effet, il faudra prouver que vous avez plus de 18 ans, non pas en renseignant simplement votre date de naissance, mais en présentant, comme vous le feriez pour ouvrir un compte sur une banque en ligne, une adresse électronique, un numéro de portable, une copie d'une pièce d'identité et un justificatif de domicile valides, et votre plus beau selfie.

Une crypto-monnaie plus « matérialisée »


Le nombre de bitcoins que vous obtiendrez à la fin pourra varier en fonction du cours actuel du Bitcoin. À cela, vous devrez retirer les 7% de commission de KeplerK et la commission de 1,25% du buraliste.

Ce système sera mis en place après un accord conclu entre la société spécialisée dans la vente de cryptomonnaies KeplerK et Bimedia, un opérateur de commercialisation de services dématérialisés pour les bureaux de tabac. Face à cet aspect plus « physique » de la cryptomonnaie, la Banque de France rappelle que « ceux qui investissent dans le bitcoin comme dans les autres crypto-actifs le font entièrement à leurs risques et périls. »

Alors, seriez-vous tenté(e) par l'achat de bitcoins chez votre buraliste ?
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top