Dès le 1er janvier, vous pourrez acheter des bitcoins chez votre buraliste

Par
Le 22 novembre 2018
 0
bitcoin-2007769_1920.jpg

Plusieurs milliers de bureaux de tabac proposeront, dès le début de l'année prochaine, un service de vente de coupons grâce auxquels vous pourrez acheter des bitcoins.

Généralement, vous vous rendez chez votre buraliste pour céder à la tentation du grattage, retirer les 15 euros que vous venez de gagner grâce à vos trois numéros trouvés sur le dernier tirage EuroMillions, acheter une recharge mobile ou votre paquet de tabac (inutile de vous rappeler que fumer tue).

Un compte en ligne similaire à celui des banques

Mais à partir du 1er janvier 2019, entre 3 000 et 4 000 bureaux de tabac vont proposer d'y acheter des bitcoins, sous forme de coupons d'une valeur de 50, 100 ou 250 euros. Ces derniers vous donneront accès à leur équivalent en monnaie virtuelle.

Sur le fameux coupon en papier seront inscrits deux éléments qui vous permettront de convertir sa valeur faciale en vrais bitcoins : un code alphanumérique et un QR code. Une fois le coupon en votre possession, vous devrez créer un compte en ligne sur l'application ou le site KeplerK pour obtenir la somme en bitcoins. Ils seront d'abord stockés sur un portefeuille électronique, puis vous aurez la liberté de les transférer sur un autre portefeuille, ou bien de les dépenser si le cœur vous en dit.

Créer son compte ne sera pas à la portée de n'importe qui. En effet, il faudra prouver que vous avez plus de 18 ans, non pas en renseignant simplement votre date de naissance, mais en présentant, comme vous le feriez pour ouvrir un compte sur une banque en ligne, une adresse électronique, un numéro de portable, une copie d'une pièce d'identité et un justificatif de domicile valides, et votre plus beau selfie.

Une crypto-monnaie plus « matérialisée »

Le nombre de bitcoins que vous obtiendrez à la fin pourra varier en fonction du cours actuel du Bitcoin. À cela, vous devrez retirer les 7% de commission de KeplerK et la commission de 1,25% du buraliste.

Ce système sera mis en place après un accord conclu entre la société spécialisée dans la vente de cryptomonnaies KeplerK et Bimedia, un opérateur de commercialisation de services dématérialisés pour les bureaux de tabac. Face à cet aspect plus « physique » de la cryptomonnaie, la Banque de France rappelle que « ceux qui investissent dans le bitcoin comme dans les autres crypto-actifs le font entièrement à leurs risques et périls. »

Alors, seriez-vous tenté(e) par l'achat de bitcoins chez votre buraliste ?
Modifié le 22/11/2018 à 12h49
scroll top