🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Polk Audio Signa S4 : une barre de son simple et efficace qui signe une excellente partition en Atmos

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
09 janvier 2022 à 12h00
1
Test Polk Audio Signa S4 lifestyle

Polk Audio complète sa gamme de barres de son avec la nouvelle Signa S4 dont le but principal est de proposer la compatibilité Dolby Atmos pour la première fois. Ce format audio immersif est devenu le passage obligé de toutes les barres afin de répondre aux attentes des passionnés de cinéma à la maison utilisant les services de streaming. Mais bien souvent à ce niveau tarifaire, l’Atmos est limité en termes de quantité de haut-parleurs physiques. C’est sur ce point que nous attendons la Signa S4 au tournant : la sensation d’immersion sera-t-elle au rendez-vous ?

Polk Audio Signa S4
  • Enveloppe surround naturelle
  • Ampleur quelle que soit la source
  • Liaison acoustique barre/caisson
  • Simplicité d’installation et d’utilisation
  • Connectivité limitée
  • Pas d’afficheur en façade
  • DTS non supporté

La gamme de barres de son Polk Audio ne comprend pas moins de huit références. Ce qui est plutôt rare pour une société qui ne fabrique pas de téléviseur mais exclusivement des enceintes de toutes sortes. Pourtant, Polk se cantonne à des modèles accessibles au plus grand nombre grâce à des tarifs légers pour des qualités audio sachant habituellement nous convaincre. Venant d’une société spécialisée dans la HiFi, il ne pouvait pas vraiment en être autrement. 

La gamme actuelle se compose de trois séries : les Magnifi, les Signa et la React. Cette dernière est une barre intelligente avec Amazon Alexa intégré. Les Signa sont les modèles les moins chers de la gamme. La S4 est la plus haute placée. Comparativement à la Signa S3, elle gagne donc l’Atmos mais elle perd la connectivité réseau Chromecast Audio. L’autre différence majeure se situe du côté du caisson. Celui de la nouvelle Signa S4 est bien plus compact, pour faciliter son placement dans la pièce. 

Test Polk Audio Signa S4 lifestyle
©Polk Audio

Fiche technique Polk Audio Signa S4

Performances

Kit d'enceinte
3.1.2
Système de compression numérique
Dolby Atmos, Dolby Atmos Virtual
Format(s) audio supportés
AAC, Dolby Atmos

Caractéristiques techniques

High-Res audio
Non
Entrée audio
Audio numérique S/PDIF Optique, Prise casque - Jack 3.5mm, HDMI
Supports de stockage supportés
Clé USB
Nombre de haut-parleurs
8
Nombre de voies
3
Nombre de haut-parleur Tweeter
2
Nombre de haut-parleur Medium
2
Nombre de haut-parleur Large bande
1
Nombre de haut-parleur Grave
1
Nombre de haut-parleur Grave - Medium
2
Dimention des haut-parleur(s)
Medium 160 mm, Tweeter 25 mm
Nombre de radiateurs passifs BMR - Caisson de basse
2
Haut-parleur - Caisson de basse
328mm

Connectivité

Wi-Fi
Non
Multiroom
Non
Ethernet
Non
Bluetooth
Oui
Bluetooth Version
4.2
NFC
Non

Caractéristiques physiques

Hauteur
95mm
Largeur
1 046mm
Profondeur
60mm
Poids
3 000g
Hauteur - Caisson de basse
328mm
Largeur - Caisson de basse
200mm
Profondeur - Caisson de basse
280mm
Poids - Caisson de basse
3 500g

Design : finition au top

Polk a fait monter la finition d’un cran sur la S4 par rapport à la S3. Le tissu est plus épais et recouvre une plus grande partie de la barre. Le plastique restant visible présente mieux. Les touches de fonctions en caoutchouc sont intégrées sur le dessus dans une petite zone dédiée. Notez que la S4 gagne une quinzaine de centimètres en largeur. 

Test Polk Audio Signa S4 fixations
©Alban Amouroux pour Clubic

La fixation murale s’avère possible grâce au positionnement de deux encoches en face arrière. Les entretoises nécessaires sont fournies par Polk. Tout comme les cordons optique et HDMI permettent une installation immédiate sans avoir besoin de retourner au magasin.

Test Polk Audio Signa S4 caisson de basse
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson a fait une cure minceur. Il arbore une finition granuleuse classique. Les formes gagnent des rondeurs pour une empreinte visuelle diminuée et une facilité d’installation pour se faire oublier. Il repose sur de véritables pieds et non plus sur de simples patins en mousse. Car le haut-parleur a migré de l’intérieur du caisson pour devenir visible sur la face inférieure.

Équipement : deux haut-parleurs d’élévation pour les effets Atmos

La tendance veut que la notion de puissance en Watts disparaisse des fiches techniques. C’est devenu une donnée peu importante car la plupart des consommateurs ont bien compris qu’on leur servait souvent des faux Watts largement exagérés. Le plus important concerne l’équipement en termes de haut-parleurs installés au sein du système Signa S4. 

Test Polk Audio Signa S4 dessus
©Alban Amouroux pour Clubic

Il fonctionne en configuration 3.1.2. Nous faisons donc face à trois canaux avant. Ceux de droite et de gauche fonctionnent en deux voies avec un tweeter associé à un médium elliptique. La voix centrale reçoit un mini haut-parleur large bande de 25 mm. Tandis que les haut-parleurs d’élévation situés sur le dessus de la barre sont des larges bandes de 66 mm de diamètre.

Test Polk Audio Signa S4 subwoofer
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson est donc équipé d’un subwoofer de 15 cm dirigé vers le sol. L’évent bass-reflex est positionné juste à ses côtés. Les pieds sont rigides mais le caisson semble à première vue léger. Nous verrons plus loin que cela n’a pas d’influence négative sur le résultat.

Connectivité : le strict minimum

La Signa S4 étant dédiée au cinéma avant tout, elle perd le WiFi de la S3. Pour l’audio, vous devrez vous contenter du Bluetooth ou de l’entrée analogique au format mini-jack. Elle est accompagnée d’une entrée numérique optique et d’une entrée HDMI eARC. Toutes ces prises sont placées à 45° pour accueillir tous sortes de cordons, même les plus rigides.

Test Polk Audio Signa S4 connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

Sans entrée HDMI, vous devrez forcément relier vos sources audiovisuelles au téléviseur. Le son de celles-ci, comme de la partie Smart TV (Android, Tizen, WebOS…), cheminera jusqu’à la barre via la connexion ARC ou eARC. Dans le second cas, vous êtes certain de bénéficier de l’Atmos dans les meilleures conditions possibles, sans aucune perte.  

Ergonomie : quelques rares réglages facilement accessibles

La Signa S4 représente la simplicité à l’état pur dans le domaine des barres de son. Il y a bien les quelques touches de fonction sur le dessus de la barre, mais elles risquent d’être peu utilisées. La mini télécommande rassemble toutes les possibilités : sélection de la source, contrôle du volume et du niveau du caisson, modes audio et réglage des dialogues.

Test Polk Audio Signa S4 boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Aucune application n’est prévue et la barre est dépourvue d’afficheur. En revanche, une barre de petites leds rondes, comme sur les enceintes Google Assistant, se trouve en façade, cachées par le tissu. Elles confirment à la fois le niveau sonore et le mode en cours via des couleurs. Elles servent également à connaître le niveau du caisson.

Test Polk Audio Signa S4 télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

Les réglages s’avèrent donc très limités. Vous ne trouverez pas de paramétrage isolé pour chaque canal et encore moins d’égaliseur ou de système de calibrage audio. Vous devrez vous débrouiller avec le minimum vital. Ce qui a forcément obligé Polk Audio à paramétrer finement l’ensemble des haut-parleurs pour un résultat devant immédiatement faire son petit effet.

Test Polk Audio Signa S4 coté
©Alban Amouroux pour Clubic

Les modes sont au nombre de trois : cinéma, musique et écoutes nocturnes. Du grand classique avec un traitement différencié entre musique et cinéma sur la focalisation et les effets. Le mode musique est plus centré tandis que le mode cinéma ajoute une réverbération naturelle.

Test Polk Audio Signa S4 arrière
©Alban Amouroux pour Clubic

Avec le mode cinéma appliqué à n’importe quel programme, la Signa S4 envoie du son sur tous les canaux dans une sorte d’upmixing Dolby Surround. Les trois niveaux de renforcement des dialogues Voice Adjust corrigent les bandes son où les voix sont noyées dans l’action.

Analyse : du son dans les trois dimensions

Avant d’écouter cette barre Polk avec des films, du gaming et de la musique, nous avons passé notre test des canaux isolés. Nous souhaitions surtout vérifier le positionnement des canaux d’élévation, ces deux haut-parleurs sur le dessus de la barre visant le plafond. Nous avons été agréablement surpris par un son semblant quasiment venir du plafond, ou quelques dizaines de centimètres en-dessous. Nous étions déjà bien partis pour profiter du son immersif. Les démos Atmos avec des effets et des objets dans tous les sens ont été reproduites correctement en termes de verticalité, même si certains effets joués normalement au plafond seulement, se retrouvaient également présents de façon légère au niveau de la barre.

Test Polk Audio Signa S4 caisson coté
©Alban Amouroux pour Clubic

En basculant sur des premiers extraits de films, nous avons relevé une certaine compression dans le haut grave compensée par l’impact et la présence du caisson. Les effets latéraux créent un grand arc de cercle jusque sur les côtés de la pièce, sans aller jusqu’à passer derrière notre tête. Nous avons ressenti un effet de profondeur dans l’action qui s’avance presque jusqu’à nous. En revanche, les effets verticaux ne sont pas projetés vers le centre de la pièce. Ils restent au-dessus de la barre, légèrement en avant. Les objets sont clairement définis, il est possible de pointer tel son ici ou là. Nos différents extraits en Atmos ont pu prouver la capacité de la S4 à offrir un son grand spectacle, même s’il reste localisé face aux spectateurs. Le mode cinema fonctionne également avec les jeux vidéo. Les effets sont immersifs et le découpage entre le personnage principal, l’ambiance et les objets est suffisamment pertinent pour coller à l’action. 

Test Polk Audio Signa S4 lifestyle caisson
©Polk Audio

En écoute musicale, avec le mode music enclenché, les voix sont exagérément centrées même s’il subsiste une sensation d’épaisseur et de profondeur. Le mode cinéma est peut-être moins fidèle mais bien plus agréable dans la façon dont il ouvre la scène sonore : la barre de son se fait totalement oublier. La voix reste centrée et la renforcer est toujours faisable en augmentant le niveau du voice adjust. Cette voie centrale manque un peu de corps et d’assise, plutôt portée sur le haut-médium/aigu. Le raccord avec le caisson est un peu moins évident qu’avec les films car les instruments comme la contrebasse rendent le caisson localisable. Néanmoins, il reproduit d’une façon agréable les basses fréquences avec de l’ampleur et de la puissance, sans trainage ni distorsion malgré son petit format. L’absence d’infragrave l’aide dans ce sens à rester dans sa zone de confort, ce qui ne sera pas plus mal pour un usage en appartement par exemple.

Prix et concurrence

La Signa S4 est vendue 349 €. Ce qui la place 70 € plus chère que la S3 dépourvue du Dolby Atmos. Face à elle se trouve la Samsung HW-Q600A dont l’immersivité est bien moins convaincante. Il en va de même pour la Hisense HS312 à l’Atmos complètement éteint. 

La concurrente la plus proche est la Yamaha ATS-2090 avec un tarif identique à la Polk S4. L’ATS-2090 possède la compatibilité DTS, plus de connectique et le WiFi. Elle ne gère pas l’Atmos mais applique un traitement numérique dont Yamaha a le secret basé sur le DTS Virtual:X. Notre préférence va à la Polk Signa S4 moins démonstrative mais plus précise et plus naturelle, mais aussi plus agréable sur le long terme. 

L’avis de Clubic

Polk fait rentrer ses barres de son dans le monde de l’audio immersif avec brio. La Signa S4 compatible Dolby Atmos nous a gratifié d’une restitution sonore avec beaucoup de présence, des effets précis et de la verticalité. Tout cela sans abuser de traitements numériques qui se font très discrets. Le caisson est limité dans ses possibilité mais suffisant pour reproduire l’action avec dynamisme.

Nous pourrions lui reprocher une connectivité ultra limitée et l’absence de réglages audio avancés. Finalement, vous n’en aurez pas besoin car la Signa S4 fonctionne admirablement bien dès qu’elle est branchée. Son installation est à la portée de tous puisqu’il n’y a rien à faire à part sélectionner le mode audio.

Nous vous conseillons à ce sujet le mode cinema idéal pour toutes les sources, même la musique. Grâce à ce mode, la Polk Audio Signa S4 remplit le contrat en améliorant drastiquement la section sonore de n’importe quel téléviseur. Elle justifie complètement l’intérêt d’une barre de son. 

8

Cette barre de son représente un excellent compromis entre simplicité et performance. Les effets sonores sont réels sur les côtés, un peu en hauteur. Cela fonctionne aussi bien à partir de sources stéréo, 5.1 et Atmos. Et le caisson joue correctement son rôle. Un ensemble hautement recommandable.

Les plus

  • Enveloppe surround naturelle
  • Ampleur quelle que soit la source
  • Liaison acoustique barre/caisson
  • Simplicité d’installation et d’utilisation

Les moins

  • Connectivité limitée
  • Pas d’afficheur en façade
  • DTS non supporté

Films 8

Musique 8

Connectivité 6

Ergonomie 8

Finitions 8

Polk Audio Signa S4 au meilleur prix
Son-Vidéo 349€ Voir l'offre
Cobra 349€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
weedhopper
Aucun des films qui passent sur netflix n’est proposé en Atmos pour la langue française.<br /> Ceux qui veulent trouver du dolby atmos français au format Bluray (entre 30 et 40€ le film) doivent se lever tôt<br /> En résumer, le dolby atmos n’est pas fait pour les français et ce matériel (ainsi que TOUS LES AUTRES) encore moins !!!
MattS32
weedhopper:<br /> En résumer, le dolby atmos n’est pas fait pour les français et ce matériel (ainsi que TOUS LES AUTRES) encore moins !!!<br /> On peut aussi être français et regarder des films en VO…
Gregory_Diamant
Tout est bon pour promouvoir un format d’enceinte d’abord pensé pour trouver sa place sans encombrer. tout les artifices sont là aussi pour gonfler les performances limitées de fait quand il s’agit d’une reproduction sonore réaliste. il est important de toujours souligner qu’ajouter du sel ou du sucre ne fait que donner l’impression que la saveur est plus présente ou que de l’épaississant ne fait que donner une impression de consistance.
Multiroom
Gregory_Diamant:<br /> Tout est bon pour promouvoir un format d’enceinte d’abord pensé pour trouver sa place sans encombrer.<br /> Vous ne pouvez pas reprocher aux autres de rouler en 3008 parce que vous avez la chance de posséder une Porsche.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Haut de page