Twitter : découverte du service de microblogging

18 juin 2009 à 17h01
0
Si le phénomène Twitter n'a rien de nouveau, le réseau social de « microblogging » fait de plus en plus parler de lui dans les media généralistes. Comment un service se limitant à des mini messages de 140 caractères peut-il remporter une telle adhésion, au point de le citer comme un exemple de rempart contre la censure ? Clubic revient sur Twitter et vous en livre les clés.

0000007802252782-photo-twitter-mikeklo-clubic-logo.jpg
Sans vouloir refaire l'histoire de la communication en ligne, on pourrait résumer la chose en notant que depuis la démocratisation d'Internet au milieu des années 90, les différentes formes de communication électronique ont progressivement couvert l'ensemble des cas de figure qui peuvent se présenter. On croyait avoir atteint le summum avec la messagerie instantanée et la VoIP, pourtant, la vraie révolution de ces dernières années ne concerne pas le direct mais le léger différé, qui s'est largement développé avec les réseaux sociaux comme MySpace, Facebook et Twitter.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faudrait peut être définir ce qu'est Twitter. Le terme le plus adéquat pour le décrire est le « Microblogging ». Contrairement aux blogs traditionnels, qui permettent de s'épancher sur de longs messages argumentés, Twitter consiste à poster des messages courts (140 caractères au maximum), pour aller à l'essentiel. En quelque sorte, Twitter serait l'équivalent du SMS pour le web, à ceci près qu'un SMS est destiné à une personne en particulier. L'extrême simplicité du système lui a permis de se retrouver partout, et notamment sur des téléphones mobiles. De nombreux services utilisent également les API de Twitter afin de proposer d'autres services tels que le partage de photos, voir de mini vidéos. Afin d'y voir plus clair, nous nous penchons sur le petit oiseau qui n'a visiblement pas fini de gazouiller.

Twitter : concept et utilisations



Pour comprendre la place de Twitter dans l'éventail de moyens de communications en ligne, il faut établir un rapide panorama de ces derniers. On ne va pas vous réexpliquer ce qu'est un mail ou un message instantané, mais pour résumer, on peut distinguer deux types de moyens. D'un côté, on trouve les moyens différés : le mail traditionnel et le blog permettent respectivement de converser avec vos proches et de les tenir au courant de votre actualité ou de vos centres d'intérêt et autres coups de cœur (ou coups de gueule). Le mail peut bien sur être utilisé comme moyen de communication rapide mais traditionnellement, c'est plutôt un medium avec lequel on va prendre son temps pour écrire. Il en va de même pour le blog. A l'autre bout du spectre, on trouve la messagerie instantanée et la VoIP. Pas la peine de vous faire un dessin, il s'agit ici de communiquer en direct.

000000C801988122-photo-mike-thunderbird.jpg
000000C801830692-photo-messenger-interface.jpg


Il y a évidemment un intérêt à occuper tous les cas de figure de communication possibles. C'est pourquoi des services comme Facebook, MySpace ou Twitter ont investi l'espace entre le différé et le direct, et surtout, l'espace entre la communication strictement privée (mail, chat) et la communication publique (l'édition d'un site web ou d'un blog). Cet espace est hautement stratégique car il répond à des besoins concrets d'informer ses proches de ce que l'on fait, de partager rapidement un coup de cœur ou un coup de gueule sans écrire un roman sur son blog, ou encore de publier quelques photos de la veille pour les rendre facilement disponibles à tout le monde. Cela peut paraître futile mais c'est ce qui fait le succès de ces services et notamment de Twitter : permettre à tous ses proches de se tenir facilement et rapidement au courant de son actualité.

0190000001486238-photo-capture-d-cran-du-fil-d-actualit-s-de-facebook.jpg


0000007801922428-photo-twitter.jpg
Venons en plus précisément à Twitter. De quoi s'agit il ? Twitter est un service qui consiste à envoyer des mini messages de 140 caractères au maximum. En quelque sorte, on pourrait définir Twitter comme une sorte de flux RSS personnel. La notion la plus importante de Twitter est le suivi. Dans Facebook ou dans MySpace, vous ajoutez des amis. Dans Twitter, vous suivez les actualités de vos proches, et ils suivent réciproquement la vôtre. Les interactions sont beaucoup plus limitées que dans d'autres services plus généralistes comme Facebook. Ici, point d'applications, de tests, de galerie photo ou de groupes de discussion. Le but est exclusivement de poster des « tweets », ces fameux messages de 140 caractères, et de suivre ceux de vos amis, ou de personnes dont vous souhaitez suivre l'actualité.

Cette simplicité extrême a fait le succès du réseau. Elle favorise également son usage sur des appareils mobiles. En soi, envoyer un « tweet » ne diffère pas de l'envoi d'un SMS. Simplement, la finalité est différente. On envoie un SMS pour prévenir une personne en particulier mais on « tweete » pour enrichir son fil d'actualité et tenir informés tous ses proches simultanément. L'usage mobile de Twitter en fait un medium de choix puisqu'il permet, par exemple, d'envoyer à chaud une impression sur l'endroit que vous visitez à l'autre bout du monde. La limite de 140 caractères oblige à être bref et permet aussi de ne pas trop interférer avec son activité « normale », contrairement à l'écriture d'un post de blog qui nécessite de se poser et se concentrer sur son sujet.

Outre sa fonction de fil d'information personnelle, l'usage de Twitter a été réapproprié depuis, pour devenir un vecteur de veille intéressant, grâce à ses possibilités de recherche. On a ainsi pu voir des informations relayées par Twitter avant que les agences de presse ne les traitent, et ce dans plusieurs cas où des témoins ont pu directement remonter des faits. Le service est de ce fait particulièrement pratique pour trouver quantité d'informations sur un sujet précis. Certaines initiatives comme TwitterJobSearch ont également transformé le service en outil de recherche d'emploi. Dans un registre nettement plus futile, comme Facebook et Myspace, Twitter a évidemment été récupéré par les célébrités ou l'industrie du disque. On citera au hasard le compte d'Ashton Kutcher et ses publications de photos plutôt indiscrètes de Demi Moore, les interventions souvent piquantes de Trent Reznor de Nine Inch Nails, ou même l'utilisation officielle du service par certains groupes comme Oasis. Bref, comme souvent, Twitter est un outil aux usages divers, et où le pire cotoie le meilleur.

Sommaire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top