Attention à ce SMS frauduleux qui mentionne un retard de paiement d'amende

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca, Spécialiste hardware & gaming.
Publié le 15 février 2023 à 09h00
© BestForBest / Shutterstock
© BestForBest / Shutterstock

Vous avez esquivé les arnaques au CPF et à la carte vitale ? Méfiance, de nouveaux SMS frauduleux circulent…

Cette fois, les cybercriminels ont décidé d'usurper l'identité de certains services publics, à commencer par l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai).

Un « retard de paiement d'amende » ? C'est une arnaque !

Voilà quelques années maintenant que l'on reçoit régulièrement des SMS et autres e-mails frauduleux de la part de cybercriminels. L'objectif est toujours le même : soutirer les données bancaires de la victime et/ou la contraindre à verser quelques euros pour récupérer un « colis bloqué », commander sa nouvelle carte vitale

Depuis peu, c'est une nouvelle arnaque qui se répand par SMS, concernant cette fois un retard de paiement d'une amende. « Le SMS prétexte que le destinataire a un "retard de paiement d'une amende", le message est suivi d’un lien amenant vers un site frauduleux comme "amendes-gouv.org", "dossier-antai-gouv.info", etc. », explique le site officiel de l'administration française.

À ce sujet, l'Antai rappelle que tout SMS ne peut être transmis qu’en présence d’un agent des forces de l’ordre et qu’il n'existe qu’un seul site pour régler ses contraventions : amendes.gouv.fr. Mais les arnaques par SMS ne s'arrêtent pas là…

La vignette Crit'Air et l'indemnité carburant également concernées

En effet, une autre arnaque par SMS circule actuellement, invitant cette fois la victime à réclamer sa précieuse indemnité carburant de 100 euros. Là encore, le message suggère à l'utilisateur de cliquer sur un lien qui lui permettra de réclamer cette aide mise en place par l'État. L'administration française rappelle que la DGFIP n'envoie jamais de SMS pour promouvoir l'indemnité carburant.

Mais ce n'est pas tout, puisque la vignette Crit'Air fait elle aussi l'objet d'une arnaque récemment, toujours à base de SMS.

© GERARD BOTTINO / Shutterstock
© GERARD BOTTINO / Shutterstock

Cette vignette est obligatoire si vous circulez dans des zones à faibles émissions mobilité (ZFE) ou lors d’un pic de pollution en cas de mise en œuvre de la circulation différenciée, mais une fois de plus, le site Crit'Air du ministère n'envoie pas de messages aux usagers pour acheter la vignette. Méfiance donc si un SMS vous invite à passer commande.

Si vous êtes victime d'une escroquerie en ligne ou par SMS, il est possible de transférer le message à une plateforme de signalement spécialisée, au 33 700. Vous pouvez également signaler les messages frauduleux auprès du site internet-signalement.gouv.fr.

Par Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming

Fervent amateur de jeux vidéo et de high-tech, spécialisé en Mega Man 2 et autres joyeusetés vidéoludiques ancestrales.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (5)
pinkfloyd

J’aimerais bien connaitre l’interet de le transferer au 33700, vu qu’a priori le sms est deja connu des services…

edit : je me repond moi meme, pour filter surement les domaines de destinations du fishing au cas ou ils evolueraient…

zoup01

Je signale systématiquement au 33700 les sms frauduleux…
Par contre, je ne saurais jamais si cela est réellement utile ?

De toute façon, comme je respecte intégralement le code de la route ( surtout en moto :joy::joy:), je ne risque pas pas de recevoir ce sms :roll_eyes:

MattS32

Les numéros d’expéditeur ne sont pas toujours les même. Donc même si le 33700 connait déjà le message, ils n’ont pas forcément tous les numéros qui l’envoient.

Et je serai pas surpris non plus qu’ils prennent des mesures plus ou moins fortes en fonction du nombre de signalements.

Palou

C’est aussi ce que je fais, mais aussitôt ils demandent de leur renvoyer le n° de téléphone concerné … qui n’est pas toujours indiqué dans les détails

ifebo

Après, ils profitent d’un trou du système.
Comme on reçoit les amendes par la poste, on est jamais sûr de ne pas avoir des prunes qui attendent patiemment de revenir majorées.