Facebook veut lier la valeur de la Libra à celle du dollar

12 septembre 2019 à 06h57
2
Libra

Facebook a donné plus de précisions sur le lancement de sa prochaine cryptomonnaie. La Libra devrait être adossée à plusieurs devises comme le dollar ou l'euro, mais pas le yuan, pour éviter toute polémique avec les Etats-Unis.

L'annonce de la Libra, la cryptomonnaie soutenue et promue par Facebook n'en finit pas de faire des vagues. Les différents gouvernements restent prudents quant au lancement de cette nouvelle devise, prévue pour 2020, et Facebook s'est vu obligé d'apporter quelques précisions.

Une devise stable, adossée aux valeurs des banques centrales

On sait que Libra sera une valeur à la volatilité réduite, dont le fonds de départ sera assuré par les membres fondateurs de l'association éponyme. Facebook a confirmé aujourd'hui que la Libra sera adossée à plusieurs devises dont le dollar, l'euro, le yen et la livre sterling.

Libra ne sera par contre pas adossée au yuan chinois. Le sénateur démocrate de l'état de Virginie, Mark Warner avait publiquement exprimé ses craintes de voir la Chine pousser Facebook et l'association Libra à adosser la prochaine cryptomonnaie sur sa propre devise.


Facebook assure qu'il n'en sera rien pour le moment, mais que les choses pourraient évoluer ultérieurement. « Toute décision d'ajouter ou non une nouvelle monnaie à la réserve de la Libra serait prise en fonction de tous les faits et circonstances de l'époque, y compris toute restriction réglementaire directe ou indirecte ». Une façon de ménager la chèvre et le chou particulièrement efficace.

Libra doit encore passer le stade des validations gouvernementales

Le réseau social promet également qu'il ne lancera la Libra dans un pays qu'une fois qu'il obtiendra toutes les autorisations pour le faire : « La Libra Association n'offrira pas la monnaie numérique de la Libra dans quelque juridiction que ce soit tant qu'elle n'aura pas entièrement répondu aux préoccupations réglementaires et reçu les approbations appropriées dans cette juridiction ».

La Suisse vient à ce propos révéler que l'association Libra venait de lui soumettre une demande d'autorisation permettant au service de devenir un système de paiement. Cette décision, si elle est acceptée, facilitera son déploiement dans les autres pays européens et internationaux.

Source : TechRadar
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
BetaGamma
Et donc si on utilise du Libra coin, le jour où les USA décident d’imposer des sanctions contre ton pays ou ton entreprise de façon totalement arbitraire … tu peux jeter ta crypto à la poubelle …<br /> merci pour ce piège grossier !
sandalfo
Une crypto non volatile et sans banque centrale ? c’est intéressant.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google annoncerait le Pixel 4 le 15 octobre
Des apps de suivi des menstruations transmettent la date des derniers rapports sexuels à Facebook
Razer sort des coques de protection destinées à refroidir les iPhone en jeu
5G : le patron d'Orange, Stéphane Richard, l'affirme, la techno sera lancée
La mission ICON de la NASA, au sol depuis deux ans, s'apprête enfin à décoller
McDonald’s veut automatiser la prise de commande au drive
Project Resistance, le prochain Resident Evil, dévoile sa première bande annonce
Nintendo Switch : la mise à jour 9.0 est disponible avec des fonctionnalités inédites à la clé
Un mode Battle Royale débarque dans Civilization VI (si, si !)
Haut de page