L'UNICEF accepte désormais les dons en crypto-monnaies

le 21 septembre 2018 à 08:07
 0
Unicef
memodji / Shutterstock.com

Décidée à ne négliger aucune source de financement, la branche française de l'agence de l'ONU consacrée à l'amélioration et la promotion de la condition des enfants (UNICEF) permet désormais aux particuliers de lui faire un don dans l'une des 9 crypto-monnaies sélectionnées.

Dans un tweet, l'agence enjoint les donateurs à « transformer leur PC en outil humanitaire » et à miner ou faire un crypto-don pour participer « à une grande chaîne solidaire #pourchaqueenfant ». Depuis le 19 septembre 2018, une page dédiée à ce type de dons a même été mise en ligne.

9 crypto-monnaies disponibles


Sébastien Lyon, Directeur général d'UNICEF France, résume cet enjeu : « Les crypto-monnaies et la technologie de la blockchain à des fins caritatives offrent une nouvelle opportunité de faire appel à la générosité du public et de continuer à développer nos actions auprès des enfants dans nos pays d'intervention ».

En plus des très médiatisés Bitcoin et Ethereum, l'agence onusienne acceptera les dons effectués en sept autres crypto-monnaies moins connues du grand public telles que le Litecoin, le Ripple, le Bitcoin Cash, le Dash, le Monero, l'EOS et le Stellar.

Si vous ne disposez pas de ces devises virtuelles dans votre porte-monnaie numérique, pas de panique ! Vous pourrez toujours directement miner sur le portefeuille électronique de l'UNICEF France dans l'une de ces crypto-monnaies et depuis votre ordinateur.

Une tendance qui se démocratise


Si les acteurs qui font appel aux crypto-dons se font encore rares, leur nombre augmente progressivement - à l'image de Wikipedia, des délégations américaines de Greenpeace et de la Croix Rouge, ou du Samu Social français qui a récemment réalisé une levée de fonds en devises virtuelles.

L'UNICEF avait elle-même déjà testé ce type de dons en début d'année pour soutenir ses opérations en Syrie. Entre février et mars 2018, elle avait lancé la campagne « Game Chainger » qui invitait les gamers à partager leurs cartes graphiques et à miner de l'Ethereum pour son compte. Malgré des gains financiers limités (environ 17 000 dollars), l'opération avait joui d'un relatif succès médiatique.

Deux points faibles : dévaluation et fiscalité


Les levées de fonds en monnaies virtuelles se heurtent cependant à deux limites. Premièrement, les crypto-dons n'ouvrent pas droit aux déductions ou réductions d'impôts que les dons classiques.

Enfin, la valeur de ces devises est soumise à une forte volatilité. Depuis l'opération lancée par l'UNICEF en début d'année, la valeur d'un Ethereum est par exemple passée de 1098,35 euros au 1er février à 208,72 euros le 19 septembre.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les pincettes sont de circonstance, toutefois Bugatti pourrait ressusciter sa mythique « Royale » pour en faire la limousine électrique de demain… voire même d’après-demain.
À travers la mission Etalab, le gouvernement souhaite rendre accessible à tous la compréhension des algorithmes dans leur quotidien, leurs usages et leurs enjeux.
26/03 | Loi internet
Apple tenait hier un événement à Cupertino dévolu en grande partie à l’annonce de son service de SVoD. Parallèlement à la présentation de l’Apple TV+, qui devrait commencer à concurrencer Netflix cet automne, Apple a renommé son boîtier Apple TV entrée de gamme, qui profite lui aussi de cette dénomination un brin galvaudée.
26/03 | Boitier TV
Après plusieurs bêtas, Apple livre la version 12.2 de son système d’exploitation mobile. Sans bouleverser les habitudes de ses utilisateurs, cette mise à jour apporte quelques nouveautés d’interface bienvenues.
26/03 | iOS
Dans le cadre de l'événement >, qui aura lieu à Amsterdam le 2 avril prochain, Ford va dévoiler la nouvelle génération de véhicules hybrides, dont les nouvelles Fiesta et Focus EcoBoost Hybrid (mHEV).
Le groupe de médias reproche au site d’avoir partagé des astuces permettant de contourner le blocage des chaines Altice si jamais elles venaient à disparaitre du bouquet TV Free.
26/03 | Free
C’est un véritable manifeste que Larry Sanger s’est attaché à rédiger en début d’année. Publié sur son blog personnel, ce document liste les 17 mesures mise en oeuvre par le cofondateur de Wikipedia pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie numérique. Un peu passé sous les radars, ce billet méritait bien que Clubic l’épluche pour en extraire la substantifique moelle. Sans grande surprise, les GAFAM en prennent pour leur grade.
L’Union européenne vient de mettre fin à la menace d’exclusion de l’équipementier chinois des réseaux 5G de la zone, mais prône sa surveillance.
26/03 | Huawei
Les nouveaux fleurons de Huawei sont à la fête aujourd’hui. Après une présentation officielle très alléchante, les plus impatients peuvent précommander dès maintenant les P30 et P30 Pro !
26/03 | Bon plan
Le président de Microsoft souhaite que les différents acteurs de la tech travaillent sur des outils de modération communs afin d’éviter la diffusion en direct de tueries de masse, comme récemment en Nouvelle-Zélande.
26/03 | Internet
Bethesda Softworks vient d'annoncer une nouvelle qui ravira les joueurs PC. En effet, les prochains titres de l'éditeur débarqueront également sur Steam à leur sortie en plus de Bethesda.net. Un des jeux majeurs de la firme, disponible depuis l'année dernière, aura également droit à un traitement similaire.
C’est Porte de Versailles, à Paris, que Huawei a aujourd’hui posé ses valises afin de présenter ses P30 et P30 Pro. Deux smartphones taillés pour la photographie, qui promettent monts et merveilles en matière de zoom... et sans perte de qualité.
Pewdiepie, ex plus gros YouTuber au monde, s’est récemment fait dépasser au jeu des abonnements par le label musical indien T-Series. Pour lui venir en aide, et lui permettre de regagner sa place de numéro un, des fans du vidéaste suédois ont eu recours à des Ransomwares pour le moins… inhabituels.
26/03 | Malware
C'est fait : le Parlement européen vient de statuer en faveur de la réforme sur le droit d’auteur, après deux ans d’âpres discussions et plusieurs révisions du texte.
scroll top