Aéronautique : des milliards en échange d'une relocalisation des emplois pour relancer la filière

Jean-Baptiste Djebbari, le 7 juin 2020 sur LCI (Capture d'écran)

Le gouvernement va annoncer, mardi, un plan historique de soutien au secteur aéronautique. Mais les aides apportées ne seront pas sans contrepartie.

Face à une crise à l'ampleur inédite, le secteur aéronautique entier (constructeurs, compagnies, sous-traitants etc.) réclame que l'on vole à son secours, pour éviter que de trop nombreuses entreprises ne baissent pavillon ou ne soient contraintes de licencier à tout-va, ce qui sera inéluctable pour certaines même en cas de soutien. Mardi, le gouvernement devrait dévoiler un plan massif de relance qui pourrait avoisiner les 10 milliards d'euros, et qui ne sera pas à sens unique.

Des efforts à fournir en termes de localisation des emplois

Dimanche soir, le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, nous a offert les prémisses du plan de relance sur lequel planche le gouvernement. Invité de LCI, l'ex-porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale a d'ores et déjà indiqué que celui-ci nécessiterait des contreparties de la part des acteurs de l'aéronautique.

L'emploi, qui est un peu le nerf de la guerre, sera placé au centre de la table. Et les entreprises de l'aéronautique français devront justement faire des efforts en termes de localisation des emplois, si elles veulent que l'État en fasse avec elles.

« Il est évident que si l'État français, si l'Union européenne investit très fortement pour soutenir d'abord l'emploi, et ensuite se crée des avantages pour les dix ans qui viennent, nous demandons à ce qu'une partie de l'activité soit localisée, quand elle est nouvelle, ou relocalisée », a précisé le secrétaire d'État sur la chaîne d'informations.

Sauver les entreprises en proie aux investisseurs étrangers du rachat

En échange, le gouvernement sortira la malle à billets. De façon concrète, le gouvernement envisage un plan à hauteur de 10 milliards d'euros, plan qui comportera des mesures en faveur de l'emploi (ce qui coïncide avec l'annonce faite un peu plus tôt par Jean-Baptiste Djebbari) mais aussi l'obtention de crédits. Parmi les mesures, on devrait assister à la création d'un fonds d'investissement doté d'1 milliard d'euros, une manne qui aidera à l'innovation et à la recherche notamment, avec comme but futur de tendre vers une industrie verte, et qui viendra en aide aux sous-traitants, dont on parle peu mais qui sont les plus exposés à la crise.

Le gouvernement confirme que plusieurs sociétés françaises qui jouissent de compétences dites « critiques » ont été approchées dernièrement par des entreprises étrangères, chinoises pour certaines, en vue de se faire racheter. Les pouvoirs publics ne veulent évidemment pas que ces éventualités se transforment en réalités.

Après les enveloppes de 18 milliards d'euros pour le tourisme et de 8 milliards d'euros pour l'automobile, l'aéronautique devrait être le troisième secteur majeur français à bénéficier d'un plan de soutien XXL de l'État, qui n'aura pas le droit à l'erreur.

Modifié le 08/06/2020 à 19h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
17
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Pas de Resident Evil Village sur le Game Pass pendant un an suite à un deal entre Sony et Capcom ?
Life Is Strange: True Colors nous dévoile sa scène d’ouverture
Free mobile prolonge son offre spéciale 80 Go à moins de 10€
La Commission européenne propose des règles pour encadrer l'intelligence artificielle
Vous pouvez uploader des images en 4K sur Twitter depuis un smartphone sous Android et iOS
Après quelques hésitations, Microsoft Edge décide de bloquer FloC à son tour
Sonic 2 : une photo de tournage dévoile que Tails ne sera pas le seul à accompagner le hérisson bleu
Fanatec dévoile son premier volant direct drive à
Cookies, navigation privée : les Français ne rechignent pas à partager leurs données personnelles
Steam met à jour l'interface de son magasin pour une meilleure navigation dans son catalogue
Haut de page