🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Les USA autorisent les vols de drone la nuit, la dernière étape avant des livraisons à grande échelle ?

29 décembre 2020 à 17h40
3
Drone UPS
© UPS

L'agence américaine de l'aviation civile a dévoilé, lundi, sa réglementation autorisation le survol de la population la nuit. Un gigantesque pas en avant pour les e-commerçants et les opérateurs de service.

Les aéronefs sans pilote, plus connus sous le nom de « drones », ont définitivement de beaux jours devant eux outre-Atlantique. Les États-Unis, par l'intermédiaire de la Federal Aviation Administration (l'Agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles de l'aviation civile ou FAA) ont officialisé, le lundi 28 décembre, les nouvelles règles du secteur. Désormais, de petits drones pourront survoler la population de nuit. Sous certaines conditions, évidemment.

La FAA va exiger l'identification à distance

Aux USA, on peut aujourd'hui presque parler d'une « culture du drone ». En effet, la FAA annonce avoir recensé 203 000 pilotes à distance et enregistré 1,7 million de drones dans sa base de données. Ce qui fait du drone le segment à la plus forte croissance dans le secteur des transports aux États-Unis.

En autorisant les vols de nuit, la FAA pourrait ouvrir la porte aux dérives. Mais l'agence a prévu d'exiger en retour une identification à distance de chaque appareil, qui permettra d'identifier les petits aéronefs depuis le sol, et aidera à les insérer, à terme, dans le système d'espace aérien du pays. Le tout à l'aide de messages radio, qui feront tomber l'exigence d'une connexion internet du drone.

L'identification à distance offre d'autres avantages. Si elle aide à localiser le drone, elle permet aussi de trouver l'emplacement du poste de contrôle, ce qui fournira aux agences de sécurité nationale américaine toutes les informations critiques nécessaires, en cas de dérive ou de manquement à la nouvelle réglementation.

Les opérateurs devront pouvoir fournir à tout instant la « plaque d'immatriculation numérique » du drone

Jusqu'à maintenant, les survols de drone la nuit pouvaient être autorisés si et seulement si la FAA acceptait de livrer une dérogation exceptionnelle. Désormais, l'agence américaine a accepté l'idée d'une certaine flexibilité. Tous les opérateurs de drones qui auront été préalablement enregistrés auprès de la FAA pourront procéder à des vols de nuit, en livrant les informations sur l'identification, la localisation et le décollage du drone. Plus simplement, il s'agit de mettre en place un Remote ID, une sorte de plaque d'immatriculation numérique pour les drones.

Chaque pilote devra suivre une formation périodique qui comprendra notamment l'exploitation de nuit. Cette exigence vient remplacer celle du test obligatoire à mener tous les 24 mois.

Ces nouvelles règles entreront très vite en vigueur. Il est prévu qu'elles soient actives dans un délai de 60 jours après leur publication au registre fédéral. Ce qui devrait se faire en janvier 2021. À partir de là, les fabricants disposeront de 18 mois pour fabriquer des drones équipés de Remote ID. Les opérateurs bénéficieront, eux, d'une année supplémentaire.

Cette réglementation est en tout cas une aubaine pour les services de livraison et les e-commerçants. En octobre 2019, UPS fut le premier à avoir reçu une approbation gouvernementale pour lancer une compagnie de drones. Alphabet , un peu plus tôt, avait officialisé l'obtention du certificat de transporteur aérien par drone. Au mois d'août, c'est Amazon qui a reçu des autorités américaines l'autorisation de débuter les livraisons par drone . Le géant de la grande distribution, Walmart, pourrait bientôt suivre.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Aux États-Unis, les vols et livraisons par drone sont en train de devenir une réalité. Mais en France, pour le moment, tout reste bouché. La réglementation liée aux drones ne bouge pas vraiment, si ce n'est pour leur utilisation dans un cadre sécuritaire et dans les manifestations (cf. loi Sécurité globale ). Dans l'Hexagone, La Poste a bien tenté d'effectuer des livraisons à l'aide de drones dans des zones reculées et difficiles d'accès. Mais pour l'heure, aucun opérateur n'a obtenu de certificat pour assurer des livraisons de façon régulière et à une certaine échelle, que ce soit en ville ou en dehors.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Njbx
Je comprends pas pourquoi la livraison par drone est interdit pour les endroits reculés en France.<br /> Pour moi c’est tout bénef pour les villageois…
Goodbye
Tu vis dans un village pour dire ça ?<br /> Les villages sont comme partout, desservis, en lettre et en colis, chaque jours.<br /> Par contre le drone qui fait du bruit la nuit, ou même la journée, personne en veux (en tout cas pas moi)
Njbx
Ton commentaire n’est clairement pas en adéquation avec les difficultés auxquels font face les maires de ces villages…
Goodbye
Bah les villages en haute Savoie doivent être chanceux que veux tu, les maires et les habitants des villages aiment surtout le calme , et preuves du contraire, un drone c’est très bruyant
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

À la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
L'Epic Games Store continue à régaler en offrant Solitairica
Pour limiter les débris spatiaux, le Japon veut créer un satellite en bois
Airpods Max : les premiers étuis de constructeurs tiers commencent à arriver
Après Alibaba, la Chine continue de s'attaquer à l'empire de Jack Ma en régulant la Fintech Ant Group
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page