GameLoft revèle les statistiques de son jeu wap "MobiMushi"

02 octobre 2002 à 00h00
0
Bonne nouvelle, le mobile peut effectivement servir à jouer. Editeur français de jeux pour téléphones mobiles (WAP, SMS, java, etc...), la société Gameloft dévoile quelques statistiques sur MobiMushi, un jeu wap géolocalisé "distribué" par l'opérateur mobile Orange.

Lancé en juin 2002, MobiMushi a bénéficié d'une forte promotion par Orange car il est le premier jeu à intégrer le concept de la géolocalisation pour interagir avec le mobimoshi, un "tamagotchi mobile", reprenant le concept de l'animal électronique inventé par Bandaï.

Selon Gameloft, 17.000 mobinautes sont enregistrés (au 17/09). Chaque joueur fait en moyenne 3 parties dans le mois d'une durée moyenne de près de 13 minutes. Certains inconditionnels auraient même déjà passé plus de 30 heures sur le jeu (probablement des abonnés WAP illimités).

Proposé également par Buongiorno et ses "moggy's", le concept du tamagotchi semble donc intéressant même si il n'a séduit, pour le moment, que 0,1% des clients français d'Orange.

Au même titre que la messagerie multimédia et la personnalisation (fonds d'écran, sonneries), le jeu fait en tout cas partie des priorités des opérateurs pour augmenter le trafic "data" de leurs clients.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Assassin's Creed Valhalla : Ubisoft annonce le report de la première extension
La série Warrior reviendra finalement pour une saison 3, mais sur HBO Max
Coinbase fait une entrée fracassante en Bourse et est valorisé à plus de 70 milliards de dollars
Cdiscount Occasion, le coin des bons plans entre particuliers
Oxenfree 2: Lost Signals s'annonce sur PC et Switch pour cet automne
Plex, le spécialiste du hub multimédia, lève 50 millions de dollars
TCL Fold 'n Roll, un prototype de smartphone enroulable ET pliant
Test Google Nest Hub 2nde Gen : l’écran connecté qui surveille votre sommeil
Une faille permet de bloquer un compte WhatsApp grâce au numéro de téléphone associé
Fuites de données : Facebook ciblé par une nouvelle enquête en Europe
Haut de page