Internet fait-il vraiment de l’ombre au CD ?

0
La RIAA (Recording Industry Association of America), organisation de défense des intérêts de l'industrie américaine du disque, estime que la chute des ventes de CDs (compact disc audio) peut s'expliquer par l'engouement des internautes pour le téléchargement de musique en ligne.

Les ventes de CDs au cours du premier semestre 2002 ont baissé de près de 7% par rapport à la même période en 2001.

La RIAA, dont font partie Sony Music, Warner Music Group, EMI, Universal Music et BMG, se réfère aux chiffres émanant d'une étude réalisée par les analystes du cabinet Peter D. Hart Research Associates (hartresearch.com).

"Parmi les gens qui ont déclaré avoir augmenté leurs téléchargements pendant le premier semestre, 41% ont signalé qu'ils achetaient moins d'albums (CDs) que six mois plus tôt. Tandis que 19% d'entre eux affirment acheter plus de musique ", souligne la RIAA dans un communiqué.

L'étude de Hart Research et les conclusions de la RIAA s'opposent aux résultats d'une enquête publiée début août par le cabinet Forrester Research (forrester.com).

D'après Forrester, l'échange de fichiers musicaux sur Internet n'était pas la cause du recul des ventes de CDs entre les premiers semestres 2001 et 2002, mais plutôt la faiblesse de la conjoncture économique globale et la concurrence d'autres médias.

Geoff GARIN, Directeur général de Hart Research Associates précise lui même qu'il "n'avancerait pas l'argument selon lequel le téléchargement et la copie numérique sont les seuls éléments d'explication." Néanmoins, il estime "que le téléchargement et la copie n'ont pas d'effet favorable sur les ventes de CDs".

Les sites Internet spécialisés dans le téléchargement de fichiers musicaux accordent peu de crédit aux résultats de telles enquêtes.

"Pour éliminer les services de distribution gratuite et illégale de musique sur le Net, il faut offrir des services légaux complets, innovants et à un prix raisonnable. Tant que les labels ne rendront pas leur catalogue disponible partout en faisant un effort sur les services, ce genre d'étude sera inutile", affirme Jonathan POTTER, Directeur général du lobby Digital Media Association (digmedia.com).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top