Le virus «Red Code» affole la Maison Blanche

Par
Le 24 juillet 2001
 0

Panique interactive à la Maison Blanche… Le Pentagone ferme certains de ses sites web pour faire opposition au «Code rouge».

Panique interactive à la Maison Blanche... Le Pentagone ferme certains de ses sites web pour faire opposition au «Code rouge».

La semaine passée, la Maison Blanche esquivait l'attaque du virus «Red Code», conçu pour submerger le site web de requêtes et provoquer son asphyxie.

Cette stratégie de «déni de service», est couramment utilisée par les pirates informatiques. En février, 10.com et eBay en faisaient les frais... Concernant le site de la Maison Blanche (www.whitehouse.org), l'attaque aurait échoué par un «simple» changement d'adresse IP.

Le virus Red Code est «auto-répliquant», et possède une capacité de propagation très importante.

Ainsi, une nouvelle version du «Code rouge» aurait infecté plusieurs serveurs gouvernementaux américains parmi les 200 000 à 300 000 machines touchées.

Ces chiffres émanent respectivement du S.A.N.S. (System Administration Networking and Security Institute) dans le Maryland, et de Marc MAIFFRET, chargé du contre-piratage chez eEye Digital Security.

Ce mardi, le département américain de la défense a annoncé avoir momentanément fermé ses sites web afin de s'assurer de la sécurité des systèmes.

«La plupart des sites web du département ne seront plus accessibles au public tant que ce virus présentera une quelconque menace pour nos réseaux», a annoncé le lieutenant-colonel Catherine ABBOTT.

D'après le CERT (Computer Emergency Response Team) de l'université Carnegie Mellon, les utilisateurs de réseaux infectés devraient constater une dégradation des capacités de transfert de leur système.

Par ailleurs selon les chercheurs du CERT, le virus exploite une faille de sécurité du logiciel pour serveurs web Microsoft Information Server 4.0 et 5.0 et affecte les ordinateurs qui intègrent les systèmes d'exploitation MS Windows NT 4.0 et Windows 2000.

Le virus Red Code serait programmé pour «s'auto-répliquer» chaque mois à la même période... Nouvelles attaques en août ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top