Infosources serait à vendre ?

25 juin 2001 à 00h00
0
La filiale internet de Belgacom cherche à se séparer de ses activités en France, n'ayant réussi à accroître les parts de marché de son portail Infonie

Infosources (5416) , filiale Internet de Belgacom, cherche un repreneur pour ses activités en France faute d'avoir pu donner à son fournisseur d'accès à Internet Infonie une taille critique sur ce marché, indique le Wall Street Journal.

Infonie occupait, selon la société d'études NetValue, le septième rang des fournisseurs d'accès à internet en France à la fin mars, avec 326.000 abonnés actifs et une part de marché de 5 ou 6%.

Le journal fait état de contacts avec l'italien Tiscali et le français Free, mais aussi, au moins à un stade préliminaire, avec 9 Telecom (groupe Telecom Italia ) et Net-Up, filiale d'Avenir Telecom .

Belgacom contrôle Infosources à hauteur de 74,3% et, dans l'éventualité d'une vente d'Infonie, conserverait ses activités internet en Belgique où il compte 516.000 abonnés actifs, ajoute le WSJ.
Enfin le quotidien croit savoir que Belgacom, qui avait fusionné ses activités internet avec Infosources en juin dernier, pourrait se contenter d'un franc symbolique auquel s'ajouterait une reprise de dette de 50 millions d'euros.

L'action Infosources a perdu plus de 60% sur le Nouveau Marché depuis le début de l'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Dell va équiper ses serveurs de logiciels de recherche Inktomi
Au Royaume-Uni, Hutchison affûte ses armes et ses services 3G
Italie : la grogne des opérateurs 3G contre la réglementation anti-radiations
Data Distilleries éditeur CRM et IMP Publishing, partenaires aux Etats-Unis
L’Iran renforce la réglementation sur Internet
Dell va équiper ses serveurs de logiciels de recherche Inktomi
Au Royaume-Uni, Hutchison affûte ses armes et ses services 3G
Italie : la grogne des opérateurs 3G contre la réglementation anti-radiations
Data Distilleries éditeur CRM et IMP Publishing, partenaires aux Etats-Unis
L’Iran renforce la réglementation sur Internet
Haut de page