Windows 10 : Microsoft mettra à jour les éditions pirates du système (maj)

19 mars 2015 à 17h13
0
Microsoft entend enrayer le piratage de ses logiciels et, plutôt que de multiplier les procès, la société souhaite procéder à une migration massive vers Windows 10.

Mise à jour en bas de page : ajout de précisions sur la migration des copies illégales vers Windows 10.


A l'occasion de la conférence WinHEC, qui se tient en Chine, Microsoft a annoncé hier la disponibilité de Windows 10 pour cet été. Nous rapportions aujourd'hui que la Chine est un pays relativement stratégique pour Microsoft puisque la vaste majorité des éditions de Windows installées dans le pays sont des copies illégales. Pour Microsoft, l'objectif est donc de sensibiliser les consommateurs du pays à opter pour des versions légitimes de son système d'exploitation.

Par le passé, Microsoft avait lancé des actions à l'encontre de plusieurs sociétés chinoises et même d'agences gouvernementales. Cette fois, la firme opte pour une nouvelle stratégie : proposer une mise à jour gratuite vers Windows 10, même pour les personnes qui ne disposent pas d'une version officielle du système.

0226000007857711-photo-windows-10.jpg


La mise à jour Windows 10 gratuite, même pour les pirates !

Interrogé par l'agence Reuters, qui rapporte l'information, Terry Myerson affirme ainsi : « Nous mettrons à jour tous les PC compatibles, avec une licence authentique ou non, vers Windows 10 ». Pour la firme de Redmond l'objectif est de sensibiliser davantage les quelques centaines de millions d'utilisateurs de Windows en Chine.

A cet effet, Microsoft a signé avec Lenovo, qui se chargera d'aider les consommateurs à migrer leur machine, ainsi qu'avec Tencent, qui proposera la mise à jour auprès de ses quelque 800 millions d'utilisateurs.

Jusqu'à présent, Microsoft avait précédemment expliqué que la migration vers Windows 10 serait gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 et 8.1 durant la première année de la disponibilité du système. Les propos de Terry Myerson ne portent pas que sur la Chine. Le magazine TheVerge rapporte avoir eu la confirmation de Microsoft que toutes les versions pirates pourront bénéficier de cette migration (à condition que les PC prennent en charge le système).



Le développement du modèle freemium

Pour Microsoft, il s'agit certes d'enrayer le piratage, de renforcer la sécurité des consommateurs, mais également de poursuivre son modèle freemium.

Un peu plus tôt cette semaine, Chris Caposella, directeur du marketing, avait expliqué que le développement d'applications sur iOS et Android, et leur mise à disposition gratuite, n'étaient pas simplement une manière de renforcer la position du groupe sur le secteur de la mobilité. La firme de Redmond pose surtout les bases de son modèle économique.

L'homme explique que dans un premier temps, la société veut développer ou racheter des applications de qualité pour ensuite les offrir gratuitement auprès du plus grand nombre, avant d'introduire divers modèles économiques visant à débloquer certaines fonctionnalités.

La migration de plusieurs centaines de millions de personnes sur une édition officielle de Windows 10 constitue ainsi pour Microsoft une formidable opportunité de les transformer en consommateurs. Ces derniers pourront acheter des périphériques de Microsoft, compléter leur expérience avec Windows Phone / Surface, effectuer des achats au sein du Windows Store, opter pour un abonnement à Office 365 ou acquérir des minutes de communication sur Skype.

Mise à jour :

Interrogé par le blog Polygon, un porte-parole a tenu à préciser la politique de Microsoft concernant la migration des copies illégales de Windows vers Windows 10. Finalement, la firme de Redmond n'entend pas distribuer gratuitement des licences pour les machines dotées d'une copie illégale du système. Il explique ainsi :

« Bien que les PC ne disposant pas d'une licence légitime pourront être mis à jour vers Windows 10, cela ne changera pas l'état d'authenticité de la licence. Les versions de Windows non authentiques ne sont pas publiées par Microsoft. Il s'agit d'une licence incorrecte qui n'est ni supportée par Microsoft, ni par un partenaire de confiance. Si un appareil était identifié comme non authentique ou doté d'une mauvaise licence avant la mise à jour, il continuera d'être identifié comme tel ».

La société souhaite donc plutôt sensibiliser les utilisateurs de Chine à s'acquitter d'une vraie licence. Pour l'heure, on ne sait quelles seront les limites de cette version de Windows 10 proposée par Microsoft lorsqu'elle n'est pas activée. La société pourrait bloquer des fonctionnalités et/ou demander une activation pendant un certain nombre de jours.


A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top