Pourquoi Volkswagen met-elle à l'arrêt ses projets d'usines de batteries en Europe ?

Samir Rahmoune
Publié le 08 mars 2023 à 15h15
© Unsplash / Julian Hochgesang
© Unsplash / Julian Hochgesang

Volkswagen annonce mettre en pause ses plans de construction d'usines de batteries électriques en Europe.

Le constructeur automobile allemand a pour projet d'ouvrir plusieurs nouvelles usines de production de batteries électriques sur le Vieux Continent. Mais les incertitudes politiques l'ont poussé à mettre le holà (temporaire) sur ses ambitions.

Quelle sera la réponse européenne à l'IRA?

L'Inflation Reduction Act commence à faire sentir ses effets sur le continent européen. Ce grand plan de financement d'industries stratégiques dans les secteurs du climat ou de l'énergie, et doté d'une enveloppe de près de 370 milliards de dollars, ouvre de larges subventions pour les entreprises qui produisent aux États-Unis. Ce plan, vu comme protectionniste par l'Europe, doit appeler à une réponse.

C'est en tout cas l'opinion de Volkswagen qui a mis en pause ses plans d'usines de batteries en Europe, en attendant de connaître les contre-mesures que prendra Bruxelles. D'après le Financial Times, le constructeur allemand aurait déjà imposé un temps d'arrêt à une usine dans l'est de l'Europe pour travailler en priorité sur un site en Amérique du Nord qui lui permettrait de récolter 9 à 10 milliards d'euros de subventions.

Le temps presse

« De facto, nous progressons beaucoup plus rapidement en Amérique du Nord », a ainsi expliqué une source proche du dossier à Reuters. Pour autant, le projet de construction de six gigafactories de batteries en Europe tient toujours, un peu plus d'un an après la mise en service de la première usine suédoise Northvolt.

« Nous maintenons notre projet de construire des usines de cellules pour environ 240 GWh en Europe d'ici 2030, mais pour cela, nous avons besoin de conditions cadres adéquates. C'est pourquoi nous attendons de voir ce que le "Green Deal" de l'UE apportera », indique l'entreprise dans un communiqué.

Mais il faudra accélérer les choses, car la patience du géant de l'automobile n'est pas infinie. Selon le membre du comité de direction de Volkswagen Thomas Schmall, qui s'exprimait sur LinkedIn, en ne prenant pas de décision rapide, l'Europe pourrait perdre « la course aux milliards d'investissements qui se décideront dans les mois et les années à venir ».

Source : Reuters

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
ld9474

Je trouve quand même très étonnant que les entreprises n’arrêtent pas de demander des subventions publiques pour un oui pour un non. Votre société ne veut pas financer notre projet de recherche, on va ailleurs etc.
J’aimerai savoir combien de notre poche (de nos impôts) finance concrètement les entreprises et combien de salaires cela représente t il en tout. Parce qu’à ce rythme là on va tous être fonctionnaire.

ezechielxae

Avoir les Subventions d’Etat d’un coté et faire raquer plein pot le vehicule au client final, y a un truc qui m’echappe dans notre systeme Capitaliste Liberal a ses heures

utada_hikaru

Parce que c’est une grosse escroquerie sans avenir, la voiture électrique à batterie n’a aucun avenir, c’est juste de l’idéologie et une entreprise capitaliste ne risque pas de la thune pour une idéologie, elle risque de la thune quand il y a un marché d’avenir qui rapportera.

Là nous sommes face à un marché qui rapporte des subventions et rien d’autre, c’est une grosse arnaque payé avec de l’argent publique.

Tony688

et surtout les allemands ont bloqué l accord 2035 du sans thermique. Et maintenat le gouv français essaie de faire pression je dis bien essaie.

noahm95

La voiture electrique basée sur des batteries lithium n’est à mon sens ni viable ecologiquement ni economiquement. Les cellules de la batterie ne sont pas faites pour durer et comme pour les velos electriques ou les smartphones, l’autonomie sera reduite voire nulle au bout de quelques années. Et les consommmateurs comprendront qu’ils se sont fait enfler au moment ou ils voudront changer de batterie et qu’ils constateront qu’elle coute plus chere qu’une voiture neuve…

KlingonBrain

Je trouve quand même très étonnant que les entreprises n’arrêtent pas de demander des subventions publiques pour un oui pour un non. Votre société ne veut pas financer notre projet de recherche, on va ailleurs etc.
J’aimerai savoir combien de notre poche (de nos impôts) finance concrètement les entreprises et combien de salaires cela représente t il en tout. Parce qu’à ce rythme là on va tous être fonctionnaire.

Parce que le politique européen n’a pas encore compris qu’il fallait inverser les choses.

Plutôt que de donner des subventions pour que les entreprises daignent s’installer chez nous, il faudrait taxer les produits de celles qui n’y produisent pas.

On sait que le protectionnisme est souvent vu comme le mal absolu par les dogmatiques européens, mais il faudrait leur rappeler que dans la vraie réalité, ça a plutôt bien réussi a la Chine.

keyplus

oh la surprise

Bombing_Basta

C’est vrai que la voiture à dinosaure liquéfié et la pétrochimie, n’ont jamais touché de subventions hein…

Wait, encore cette année, c’est une des industries les plus subventionnée… Donc surement que l’extraction de pétrole est une grosse arnaque payée avec l’argent public !

xeno

Vu la conjoncture actuel, je doute qu’un Pays lance la première armée en tout électrique.

Fabriqué des batteries ?? ok et en cas de conflit nous serons encore plus dans la panade pour s’approvisionner en terre rares et je ne parle pas du fait qu’il sera déjà compliqué d’avoir de l’électricité dans une maison, alors une voiture…

Certains devrait allé faire un tour en ukraine avec une voiture électrique…

MattS32

Les terres rares ne sont pas plus indispensables aux VE qu’aux VT. Et en particulier, on sait fabriquer des batteries et des moteurs électriques sans terres rares.
On a en outre récemment découvert un important gisement de terres rares en Europe.

Et sinon, je te rappelle qu’en cas de conflit, l’alimentation en pétrole est également un problème hein…