Le Tour de France sur Netflix ? Pourquoi la plateforme va produire une série documentaire

01 avril 2022 à 12h00
1
Tour de France © Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

Netflix veut emmener ses abonnés dans les coulisses du Tour de France, avec une docu-série dont le tournage a d'ores et déjà démarré et qui se poursuivra jusqu'à la fin de la Grande Boucle.

Le Tour de France et Netflix, voilà une association qui a de l'allure. La société organisatrice de l'épreuve reine du calendrier cycliste mondial, Amaury Sport Organisation (ASO), et le service de streaming Netflix aux quelque 220 millions d'abonnés, ont annoncé jeudi 31 mars la production d'une série documentaire sur le Tour de France 2022, avec la participation de France Télévisions, diffuseur majeur de la course. L'intérêt de Netflix pour le cyclisme ne date pourtant pas d'aujourd'hui.

Un documentaire qui vous fera plonger dans les coulisses de huit des principales équipes du Tour de France

Le tournage de la série documentaire Netflix sur le Tour de France a déjà débuté, et une diffusion aux abonnés est pour le moment prévue pour le premier semestre 2023. La série sera découpée en 8 épisodes de 45 minutes chacun, soit environ 6 heures de contenu à avaler pour les passionnés de la petite reine et les curieux. France Télévisions diffusera, de son côté, un documentaire de 52 minutes, quelques jours avant le départ du Tour 2023 (qui lui s'élancera de Bilbao en Espagne le 1er juillet 2023).

Tour de France ligne d'arrivée © Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

La série nous fera plonger au cœur du Tour de France, mastodonte sportif et évènementiel, en suivant la vie et les coulisses de huit équipes de la course, de leur préparation plusieurs mois avant le grand départ (qui a lieu à Copenhague au Danemark cette année), à la fin du Tour 2022, fin juillet.

« À travers une narration complétant celle des seuls aspects sportifs de la course, le public va pouvoir découvrir d’une autre façon le défi ultime que représente le Tour de France pour les coureurs et notamment la souffrance, le dépassement de soi et le sens du collectif », a réagi le directeur général d'ASO, Yann Le Moënner.

Deux équipes françaises vont jouer le jeu, AG2R Citroën et Groupama-FDJ, ainsi que les teams Alpecin-Fenix, BORA-hansgrohe, EF Education-EasyPost, Ineos Grenadiers, Jumbo-Visma et Quick-Step Alpha Vinyl, l'équipe du champion du monde tricolore Julian Alaphilippe. Notons que celle du double vainqueur en titre du Tour de France Tadej Pogacar, UEA Emirates, a refusé de participer à la série.

Netflix aime le sport, mais tient à l'aspect « évènementiel » de la chose

Cette série documentaire sera produite par Quadbox, dont Netflix explique qu'elle est une joint venture entre QUAD et Box to box Films, qui est notamment à la baguette de Formula 1: Drive to Survive, excellente série documentaire distribuée en exclu par la plateforme américaine, dont la saison 4, consacrée à l'année 2021 de F1 et au premier sacre de Max Verstappen, est sortie au début du mois de mars. Box to box tourne d'ailleurs plusieurs autres séries documentaires en ce moment, notamment sur le tennis et le golf.

Netflix devient en tout cas coutumier du fait, s'agissant des contenus sportifs. Outre Drive to Survive, la plateforme a déjà proposé à ses nombreux utilisateurs des documentaires plutôt réussis comme Schumacher, The Last Dance (consacré à l'épopée 97-98 des Chicago Bulls et de Michael Jordan), ou plus récemment Neymar : Le chaos parfait (bon là, pour le coup, c'était un peu moins réussi).

Mais le service de streaming américain n'avait encore jamais véritablement réfléchi à une grosse production autour du cyclisme, sport pourtant ultra-populaire, suivi par des millions de Français à la télévision chaque été avec une épreuve (le Tour) retransmise dans 190 pays. Netflix a tout de même déjà diffusé une série documentaire, Dans la roue de l'équipe Movistar, autour des saisons 2019 et 2020 de l'équipe cycliste du même nom, dont Alejandro Valverde est l'un des leaders historiques. Mais Netflix n'était pas vraiment associé à la création, puisque Movistar+ (plateforme de télévision numérique) gardait la main.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Hep
Le mot « documentaire » me dérange… dans le cas de la F1, les propos sont grossis, monter pour faire dire ce qui sera la plus vendeur… Ça n’a pas grand chose a voir avec un documentaire. (Les protagoniste eux-même expliquent que la série invente des conflits ou autre histoires qui n’existent pas)<br /> Dans un monde ou la crédibilité des médias est malmenée, vous devriez faire attention au choix des mots, surtout quand un média essaye de faire passer un produit commercial pour une information réel.<br /> (par contre je découvre votre petit documentaire (qui lui en est bien un) sur le TDF et je vais me regarder ça avec plaisir!)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

She-Hulk : Disney+ vous donne rendez-vous en août pour cette avocate Marvel pas comme les autres
Sandman, Cyberpunk, Umbrella Academy... Netflix annonce sa Geeked Week à grand renfort de trailers
Chez Netflix, si vous n’aimez pas le contenu, vous pouvez démissionner
The Boys, saison 3 : en juin, ça va cogner sur Prime Video
For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Haut de page