🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Critique Lucifer : l'Enfer est pavé de bonnes intentions... et de nids-de-poule

16 octobre 2021 à 15h15
12
Lucifer © Netflix

Voilà une chronique que j'ai hésitée à écrire : l'objectif du Veilleur d'écran[s] est de conseiller de bonnes, voire très bonnes séries, or Lucifer m'a autant émerveillé et diverti qu'elle m'a fait rouler des yeux d'ennui et de déception. À l'instar du personnage principal incarné par Tom Ellis, cet article possède donc deux visages.

Lucifer
  • Vous aimez les séries policières procédurales avec un twist
  • Vous appréciez les personnages charismatiques avec de la répartie
  • Le mélange réalisme/fantastique vous botte
  • Vous ne supportez pas les séries avec un gros cœur procédural
  • Vous n'êtes pas motivés par la baisse de qualité des dernières saisons
  • Des anges et des démons dans votre policier ? Et puis quoi encore ?

Le veilleur d'écran[s] S08E07 📺 : Lucifer

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série. Ou en tout cas les musiques célèbres chantées par les acteurs et actrices dans le show à différentes occasions, car la majorité de la musique utilisée dans Lucifer provient d'artistes connus. À l'instar de Suits d'ailleurs, les gens en charge de la musique ont d'excellents goûts, obligeant à sortir Shazam très régulièrement :

Fiche technique Lucifer

Informations

Genre
Fantasy, Drame, Policier
Réalisation
Tom Kapinos
Editeur
Aggressive Mediocrity, DC Entertainment, Jerry Bruckheimer Television
Plateforme
Netflix
Date de sortie
2 janvier 2017
Nombre de saisons
6
Nombre d'épisodes (Total)
93
Classification
Déconseillé aux moins de 10 ans

Lucifer : Satan à se gâter

Maintenant qu'elle est terminée (à moins que Netflix n'ait encore la mauvaise idée de forcer avec une septième saison), je peux enfin vous parler de Lucifer. Initialement proposée par la Fox, qui l'annula à l'issue de sa troisième saison faute d'audiences suffisantes, la série a été récupérée par Netflix qui s'est chargé de conclure l'intrigue dans la quatrième saison, avant de tirer sur la corde avec une cinquième et sixième saisons.

La série, créée par Tom Kapinos (Californication) s'inspire du personnage présent dans plusieurs comics DC et créé par Neil Gaiman (Good Omens et The Sandman , d'où provient d'ailleurs Lucifer), Sam Kieth et Mike Dringenberg. Ici, l'ange déchu Lucifer Morningstar (Tom Ellis) en a assez de garder les Enfers et décide de remonter vivre sa meilleure vie parmi les humains.

Lucifer © Netflix

Or, alors qu'il profite de tout sans vergogne, possède une boîte de nuit et ne cache pas sa véritable identité (mais personne ne le prend évidemment au sérieux), il se retrouve impliqué dans un meurtre. De fil en aiguille, Lucifer va alors devenir consultant pour la police de Los Angeles et épauler la détective Decker (Lauren German) dans son travail. Bien entendu, le Paradis ne voit pas cela d'un bon œil et envoie l'ange Amenadiel (D.B. Woodside) pour le convaincre de retourner en Enfer.

L'aile ou la cuite

Ainsi, Lucifer est ce que j'appelle une « série policière procédurale avec un twist ». Presque chaque épisode dispose d'une enquête unique, tandis que plusieurs fils rouges se développent en parallèle saison après saison. Toutes les affaires policières sont loin d'être passionnantes et leurs détails et spécificités, qui sont souvent un prétexte pour faire réaliser quelque chose à un personnage pour le faire progresser scénaristiquement, sont rarement amenés très finement. Mais si vous aimez les séries procédurales et que vous n'êtes pas trop exigeants sur ce front, Lucifer fera tout à fait le job.

« j'ai des sentiments véritablement variés et contradictoires à l'égard de Lucifer »

En revanche, c'est au niveau de ses intrigues de fond que le show brille le plus. Surtout durant certaines saisons (2, 3 et 4 à mon humble avis), où certains rebondissements fonctionnent vraiment bien et compensent les quelques incohérences et faiblesses de la série. La première met un peu de temps à trouver son rythme, tandis que les saisons 5 et 6, qui ne sont pas totalement à jeter, manquent réellement d'un « quelque chose » et pêchent côté rythme, ne parvenant pas à intéresser pleinement le spectateur.

Deux salles… (saison 2)

…deux ambiances… (saison 6)

Heureusement, autour du duo central gravitent des personnages secondaires qui, à mon sens, font le sel de Lucifer jusqu'au bout. Entre le naïf et complexe Dan (Kevin Alejandro), souffre douleur gratuit de Lucifer, la psychologue Linda Martin (Rachael Harris) qui doit subir et résoudre les crises existentielles de notre héros, la démon badass et grande gueule Maz (Lesley-Ann Brandt), l'experte scientifique geek et adorable Ella (Aimee Garcia) ou encore la jeune et attachante Trixie, le show regorge de personnages marquants. Tous sont déjà solides individuellement, mais quand ils s'associent le résultat est d'une alchimie incroyable, aussi bien sur le registre de l'humour que du drame.

Lucifer © Netflix

Le Diable au tein

Impossible également de ne pas apprécier le passage de quelques guests ou personnages bibliques connus dont je tairai l'identité, et si vous êtes amateurs de passages chantés, vous devriez apprécier certains épisodes (avez-vous lancé la musique en intro d'article ?). Lucifer n'est pas non plus avare en épisodes un peu originaux (dans la dernière saison il y en a un presque entièrement en dessin animé, par exemple).

Lucifer © Netflix

En fin de compte, j'ai des sentiments véritablement variés et contradictoires à l'égard de Lucifer. Je ne peux que vous recommander chaudement les premières saisons au moins, tant on y rit, portés par certaines intrigues surprenantes ou poignantes qui fonctionnent à merveille, et tant la plupart des personnages sont bien écrits et interprétés. Mais il faudra également faire avec quelques creux, dont les deux dernières saisons, poussives et beaucoup moins convaincantes.

Netflix semble avoir oublié que le Diable est dans les détails en proposant trop rapidement à Lucifer une suite qui tombe trop souvent à côté.

Lucifer

7

Les plus

  • Vous aimez les séries policières procédurales avec un twist
  • Vous appréciez les personnages charismatiques avec de la répartie
  • Le mélange réalisme/fantastique vous botte

Les moins

  • Vous ne supportez pas les séries avec un gros cœur procédural
  • Vous n'êtes pas motivés par la baisse de qualité des dernières saisons
  • Des anges et des démons dans votre policier ? Et puis quoi encore ?

Les 6 saisons de Lucifer sont disponibles au catalogue Netflix .

Besoin d'une nouvelle série à regarder ? Retrouvez toutes nos critiques et chroniques séries .

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
13
RGA
j’ai lu et relu neil gaiman, y compris dans le texte, et ce « lucifer » est beaucoup trop gentil…ne pas avoir intégré mazikeen dans son épouvantable splendeur est une faute majeur dans le scénario, . donc un truc pour ados, tout public. On trouve des budgets pour des choses comme cela? regardez en exemple « good omens », qui malgré des effets spéciaux indigne, est sauvé par un scénario impeccable et deux acteurs magistraux
HAL1
Je rejoins l’opinion de l’auteur de l’article, et pourtant je ne suis qu’à la saison 2 (que je termine tranquillement) : c’est distrayant, mais il y a de grosses lacunes et l’intrigue des enquêtes policières de certains épisodes est complètement creuse et dispensable.<br /> Mais le pire selon moi est le manque de crédibilité des interactions entre certains personnages. Lucifer est détestable avec Dan, par exemple, et pourtant ça ne semble avoir aucun impact. Ou la détective qui ne se pose presque aucune question sur les capacités surnaturelles de Lucifer. Personnellement ça me fait sortir de l’histoire à chaque fois.
jedi1973
les «&nbsp;chretiens&nbsp;» hurlent au blaspheme dans cette serie : Lucifer est gentil, meme trop gentil des la premiere saison. Dieu est black, Eve devient lesbienne, Adam est un gros con et macho, Dieu a une femme infidele, et j’en passe …les supplices de l’enfer se resume a refaire eternellement une meme scene de sa vie ( pas de flammes ni de supplices) . C’est vrai que tout est lissé bon enfant et bon sentiment. Ca se resume a Lucifer est souvent egoiste et imbu de sa personne. Mais pas<br /> mechant. Voila, greffer ca une histoire d’amour «&nbsp;je t’aime moi non plus&nbsp;» pendant toutes les saisons sauf la derniere.
loracle
Bref, le projet des adorateurs de satan contemporains pour avoir de nouveaux adeptes, ca passe aussi par le 7eme art, l essentiel n est pas la série en elle même, mais que les messages passent.
lzannier
Je me retrouve complètement dans cet article. J’ai plutôt apprécié dans les grandes lignes mais tout ne fonctionne pas. Et pour avoir lu Sandman, oui, Lucifer en est « inspiré », mais de très très loin.
ar-s
J’ai vite arrêté à la saison 3. ça devenait …hummm… niais à souhait !<br /> Il manque l’humour et la loufoquerie de Good Omens et la noirceur de Sandman.
jcc137
Je vous rejoins totalement, le wokisme, malheureusement, est venu quelque peu gâcher la fête.
Highmac
Clap de fin pour Lucifer… j’espère !<br /> La dernière saison était celle de trop.<br /> Ca a été une bonne série dans l’ensemble.
pecore
J’aime beaucoup cette série mais j’aurai préféré que le personnage reste plus ressemblant à celui du pilote, c’est à dire gentil mais avec un coté cynique et violent. Je me serai surtout passé de ce coté un peu niais qu’ils lui ont collé pour l’aspect comédie. Même si la série reste bonne globalement il y a un vrai risque de lassitude à force.<br /> Et puis l’augmentation du volume des lèvres de l’actrice principale entre deux saisons est une vrai catastrophe.
Neophus975
Pareil belle surprise mais mou et plus aussi divertissant qu’au début car le perso devient tout gentil surtout face à des situations ou je m’attendais à ce qu’il sorte + de ses gonds, ça reste le diable quand-même ! donc oui comme beaucoup je pense bien mais il était temps que ça s’arrête car ça devenant un peu niais et toujours la même chose.
Mindview
J’ai trouvé ça bien trop grand public, donc niais à souhait.
Plegis
C’est original de voir un article où tout le monde est d’accord. J’ai bien aimé les deux dernières saisons (sauf Michaël que j’ai trouvé sans intérêt).<br /> J’ai toujours trouvé stupide (pardon à tous les croyants) d’accorder tous les méfaits à une seule entité (le diable).
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La sympathique série Superman & Lois arrive avant Noël en France
Star Trek: Discovery : finalement, la saison 4 sera de retour à l'international
Consécration pour le Futuroscope, qui remporte un prix international de prestige pour son dernier spectacle
Gaming et challenge : le Téléthon 2021, ça se passe aussi en ligne
Arcane : qui l'eût cru ? Une saison 2 est déjà en cours de production
Matrix Resurrections affiche son casting
Star Trek Discovery : vous attendiez la saison 4 sur Netflix vendredi ? Mauvaise nouvelle...
Harry Potter : pour les 20 ans, une réunion spéciale se prépare
The Expanse lâche le trailer de son ultime saison sur Prime Video
Netflix : le tournage de la série Avatar The Last Airbender a débuté, le casting s’agrandit
Haut de page