Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?

Malgré quelques défauts, inhérents pour certains au genre de la fantasy pour jeunes adultes, Shadow and Bone est assurément une nouvelle bonne pioche pour Netflix. La série est efficace dans ce qu'elle entreprend et me fera revenir sans hésitation pour ses prochaines (encore hypothétiques) saisons.

Le veilleur d'écran[s] S06E11 📺 : Shadow and Bone

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Shadow and Bone : un vrai festival gnons et lumières

Comme toujours dans Le Veilleur d'écran[s] , je vais être honnête avec vous : j'ai d'abord totalement snobé Shadow and Bone, m'attendant à une énième série pour ados made by Netflix dont je n'étais pas la cible. Mais face à la hype ambiante, j'ai fini par succomber. Et grand bien m'en a pris.

Si le show de la plateforme basé sur les romans à succès de Leigh Bardugo a bien quelques éléments qui la font rentrer dans cette catégorie fantasy pour jeunes adultes (à commencer par sa jeune héroïne « élue » qui rappellera des sagas comme Harry Potter ou surtout His Dark Materials), finalement Shadow and Bone : La Saga Grisha - c'est son nom complet en VF - s'adresse à tous les amateurs de fantasy quel que soit leur âge… En dehors des enfants, bien évidement.

En effet, son univers qui lorgne en fait plutôt du côté de la dark fantasy (et rappelle un peu celui de The Witcher pour son échelle et son contenu, en moins médiéval et davantage industriel) peut se montrer sanglant. Si l'on y trouve bien quelques amitiés et romances, elles sont ainsi entrecoupées de trahisons et autres décès violents.

Rira bien Kirigan le dernier

Et pour cause, dans le monde de Shadow and Bone, et plus exactement dans le royaume de Ravka, où se déroule une majorité de l'intrigue, les guerres, les factions en lutte et les raisons de tuer son voisin sont légions. Cela est principalement dû au « Fold », une gigantesque barrière d'ombre peuplée de monstres qui coupe le pays en deux depuis des décennies.

Shadow and Bone © Netflix

C'est dans ce contexte que le spectateur rencontre Alina Starkov. Cette jeune femme pourrait bien être, non seulement une Grisha (une magicienne capable de manipuler les éléments, en gros), mais surtout le Sun Summoner, une sorte d'élue qui serait capable de détruire le Fold et de réunir le pays divisé.

Bien entendu cela n'arrange pas les affaires de tout le monde, à commencer par le mystérieux général Kirigan aux puissants pouvoirs d'ombre. Alina va donc se retrouver embarquée malgré elle dans les plans et complots d'autres personnages aux objectifs bien différents, et dans lequels elle aura rarement son mot à dire. Elle pourra cependant compter sur le soutien de différents alliés, dont celui de son meilleur ami d'enfance, le fidèle Mal.

Shadow and Bone © Netflix

Si au premier abord le scénario n'apparaît pas extrêmement original, et que certains clichés ont effectivement la vie dure, reste que la série arrive assez souvent à aller là où on ne l'attend pas trop. En tout cas suffisamment régulièrement pour donner envie d'enchaîner les épisodes, qui fonctionnent bien, notamment grâce à un bon sens du rythme et à quelques scènes d'action enlevées.

Ravka, un univers russ(tr)e et séduisant

On aurait même apprécié un format un peu plus long que les 8 épisodes proposés, afin de profiter d'un meilleur développement de la situation géopolitique de la série, et éviter quelques facilités scénaristiques pensées pour avancer (trop) rapidement dans l'intrigue. Certains personnages, par exemple, donnent parfois l'impression de se téléporter ou de se croiser par hasard dans ce qui ressemble au plus petit des mondes.

Par ailleurs, même si la narration et la mise en place de l'univers de Shadow and Bone sont assez claires et maîtrisées, on n'aurait pas craché sur une carte, ou ne serait-ce quelques indications pour mieux situer les différents lieux de l'action.

Shadow and Bone © Netflix

Cela dit, et malgré ces légers défauts, l'ensemble de la saison 1 parvient à séduire. Outre un casting sympathique (notamment la convaincante Jessie Mei Li et le charismatique Ben Barnes, qui joue cependant un peu toujours les mêmes rôles…), on apprécie surtout l'ambiance et la réalisation de Shadow and Bone.

« Shadow and Bone parvient à faire voyager, et donne envie de découvrir ce qui attend ses héros et vilains dans les futurs épisodes »

Avec des décors soignés (malgré quelques effets spéciaux un peu en-dessous de temps à autres) et surtout d'excellents accessoires et costumes, inspirés de l'Empire Russe tsariste d'il y a quelques siècles, le show rappelle par moments l'univers non moins travaillé et sombre de Carnival Row .

Shadow and Bone © Netflix

En plus de son cadre convaincant, Shadow and Bone me fera aussi revenir pour certains personnages qui sortent du lot. C'est notamment le cas des membres des Crows, un groupe de mercenaires coloré aux méthodes et objectifs que je me garderai bien de vous dévoiler.

Si elle n'a pas l'ambition, le casting ni l'échelle d'une Game of Thrones, Shadow and Bone demeure une série de fantasy tout à fait convaincante et divertissante. Malgré quelques clichés visiblement difficiles à éviter dans la littérature du genre pour jeunes adultes, l'œuvre passe aisément outre, parvenant à nous faire voyager et nous donner envie de découvrir ce qui attend ses héros et vilains dans les futurs épisodes.

Cette série est pour vous si :
- Vous aimez les riches univers de fantasy
- Vous recherchez une série pas trop longue (pour le moment)
- Vous aimez les héros dépassés qui finissent par se surpasser
Cette série n'est pas pour vous si :
- La fantasy, la magie, c'est non merci
- Vous n'en pouvez plus des saisons de 8 épisodes
- Vous n'aimez pas les histoires qui tournent autour d'un ou une élu·e

La première saison de Shadow and Bone est disponible sur Netflix .

À l'heure où sont rédigées ces lignes, une saison 2 n'a pas encore été annoncée. Mais étant donné le succès du show et la volonté de son showrunner d'en proposer au moins trois, nul doute que ce n'est qu'une question de jours ou de semaines avant que Netflix annonce la suite.

Modifié le 15/05/2021 à 16h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
39
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Asus ROG sort son premier manga dédié au... streaming ! Découvrez les premiers chapitres
Eden : à la recherche du paradis au cœur d'une pandémie
LEGO : l’inclusivité est-elle une question de plastique ?
Le puzzle game atmosphérique Lego Builder's Journey se montre en ray tracing avant sa sortie sur PC et Switch
Oxygène : plongée en apnée à la recherche d'identité
Terre… Siècle 24 : l’humanité face à l’IA responsable de son déclin
Haut de page