Succession : il n'a jamais été aussi agréable de suivre les pires personnages de HBO

03 octobre 2020 à 15h15
6

Récompensée à de multiples reprises lors des récents Emmy Awards, et notamment nommée meilleure série dramatique de 2020, Succession mérite tous les éloges qui lui sont fait. Et pourtant, il est question d'y suivre les personnages les plus détestables que j'aie jamais vu à la télévision.

Le veilleur d'écran[s] S04E05 📺 : Succession

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Succession : riche comme Crésus et odieuse comme personne

Cet été, j'avançais, dans la sélection des meilleures séries disponibles sur OCS, que « cela faisait longtemps que je n'avais pas autant aimé détester des personnages ». Cette phrase aurait pu conclure la chronique sur Succession, elle me servira toutefois d'introduction. Développons…

Les deux premières saisons de cette série HBO - une troisième est en chantier mais a été reportée pour cause de pandémie - nous font suivre la famille Roy. Richissime et à la tête de l'un des principaux conglomérats mondiaux, elle est dirigée depuis des années d'une main de fer par le patriarche Logan Roy (incarné par le charismatique et intimidant Brian Cox).

Aussi quand il montre ses premiers signes de faiblesse, commence à se poser la question de la succession au sein de la famille. Or, ses enfants (et surtout ses fils, véritables enfants gâtés) sont, au choix, incompétents, trop ambitieux, irresponsables, stupides, ou une combinaison de tout cela, voire un peu plus encore.

Échec aux Roy

Ajoutez à cela de nombreux autres personnages dans l'entourage des Roy, qui ajoutent des couches de complexité dans les décisions à prendre, et vous obtenez rapidement un véritable sac de nœuds, que l'on prend finalement plaisir à voir s’emmêler toujours un peu plus. D'autant que quand Logan, extrêmement têtu et très peu à l'écoute, a décidé de sortir les griffes (vous l'avez ?) il ne fait pas semblant…

Dès lors, les trahisons, coups fourrés et autres situations du genre que montre Succession ont tendance à faire perdre foi en l'humanité. Et pour cause, le pouvoir et la richesse ont rendu la quasi totalité des personnages imbuvables, égoïstes et impitoyables… Pourtant, le scénario est un tel bijou d'écriture que le show se laisse dévorer avec un plaisir sincère. Au final, l'envie de savoir comment chaque protagoniste va parvenir à ses fins est suffisamment forte pour passer outre celle de les étrangler.

Succession est probablement l'une des séries les mieux écrites actuellement

Notez qu'il faudra également encaisser de nombreux passages chargés en gêne et en malaise, à tel point que votre pire dîner familial vous apparaîtra comme un sympathique moment de détente. Qu'importe, ce plongeon voyeuriste dans les coulisses d'un pouvoir qui tente à tout prix d'éviter la chute est un régal, et l'on en redemande.

Quand Kendall dégénère, Shiv est dans son dos

Il faut dire que les relations compliquées des membres de la famille Roy ne s'arrangent pas au fil des 20 épisodes : dialogues savoureux, punchlines, insultes et agressions fusent comme rarement. Succession est probablement l'une des séries les mieux écrites actuellement et je suis resté plus d'une fois estomaqué devant mon écran, notamment pour la deuxième saison, encore meilleure que la première, qui démarre pourtant sur les chapeaux de roues.

De même, rarement l'intégralité d'un casting n'aura atteint un tel niveau d'interprétation. Outre Brian Cox à qui on n'apprend plus à faire la grimace, les fils Roman (Kieran Culkin, dont les mimiques sont incroyables) et Kendall (Jeremy Strong, dont le talent sert à merveille l'évolution conséquente du personnage) sont absolument brillants, et Sarah Snook dans la peau de Shiv, la plus jeune des Roy, est assurément une actrice à surveiller.

En outre, comme un miroir à la richesse dont traite la série, il aurait été dommage que la bande-son et la réalisation soient faites au rabais. Soyez rassurés, entre la musique classique ronflante, enlevée, parfaitement adaptée de Nicholas Britell, et la photographie soignée, ultra solide de l'ensemble (la série a été tournée en 35 mm, et ça se voit), la « qualité HBO » n'est plus à prouver.

C’est l’plus puissant de tout Connardville, Logan, Logan 🎵

Sur le papier, en dehors de son casting et de sa chaîne d'origine, rien ne m'attirait spécialement dans Succession. J'ai même du mal, en temps normal, à m'intéresser à une série dont les personnages me sont antipathiques.

Vous le sentez, le jugement ?

Et pourtant, Succession déploie un trésor de qualité à tous les niveaux et ce dès le départ. Aussi, j'ai instantanément embrassé ses héros détestables et leurs histoires de riches. Le show ne plaira pas à tout le monde tant il se montre cynique et met en scène les pires aspects que peuvent développer des personnages aisés et méprisants.

Si vous êtes intrigué de voir une famille se débattre avec des problèmes qu'elle mérite et s'échanger les meilleurs répliques de ces dernières années avec une verve sans pareil, vous risquez de prendre votre pied.

Cette série est pour vous si :
- Vous aimez les séries bien écrites et bien réalisées
- Vous appréciez les « héros » à contre pied des standards
- Vous recherchez des performances d'acteurs/actrices au sommet
Cette série n'est pas pour vous si :
- Les personnages détestables (et les riches) vous posent vraiment problème
- Le milieu des conglomérats et de l'héritage ne vous intéresse pas du tout
- Vous fuyez les moments plein de malaise

Les deux saisons de Succession sont disponibles sur OCS.

6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
Dungeon Master : le jeu de rôle en vue subjective et en temps réel... dès 1987
Surfshark VPN : l'un des meilleurs VPN encore moins cher ce week-end
Tim Burton travaille à une nouvelle série autour de la Famille Addams
Test de la Galaxy Tab S7+ de Samsung : quasi-parfaite ?
Coincés à la maison ? 11 jeux sur consoles à tester en soirée couvre-feu
Gaia : une mission européenne pour cartographier la galaxie
scroll top