Test Logitech G915 Lightspeed : sans doute le meilleur clavier sans fil à ce jour

04 septembre 2019 à 18h35
0
La note de la rédac
Dévoilés depuis une poignée de jours, les claviers G915 et G815 soufflent un vent nouveau sur le haut de la gamme de Logitech destinée aux joueurs.

Disponibles d'ici peu au tarif de 249 € pour la version Lightspeed (sans fil) et 199 € pour la version filaire, nous attendions avec impatience de poser les mains sur ces deux modèles mécaniques d'une finesse incroyable ; c'est désormais chose faite et nul besoin d'épiloguer : place au test.


Logitech G915 : sa fiche technique

Pour commencer, il faut bien savoir que la série G de Logitech a vu naître de multiples nouvelles références en 2019, notamment avec le retour d'une « légende », la souris MX518, l'intégration de la technologie Lightspeed à la G502, ou encore avec le renouvellement de sa gamme de casques avec les très bon G Pro et G Pro X.

Finalement, l'annonce de la sortie imminente de deux nouveaux claviers ne nous a pas étonnées ; toutefois, nous avons été surpris par leur conception très fine pour des claviers mécaniques, leur design sophistiqué, ainsi que par la présence de la technologie Lightspeed sur le G915. C'est justement ce modèle que nous avons eu la chance de tester en version GL Clicky (sonore).

Pour information, le G815 est en tout point similaire au G915, excepté qu'il s'agit d'un modèle filaire et que son prix lui est inférieur de 50 €.

Le Logitech G915, c'est :

  • Type de clavier : mécanique, Switchs GL ultra-plats
  • Anti-ghosting : oui, sur 10 touches
  • Rétro-éclairage : RGB touche par touche
  • Prise en charge des macros : oui, 5 touches dédiées
  • Touches multimédias : oui, 4 touches + une molette volume
  • Poids : 1025 g
  • Dimensions : 47.5 x 15 x 2.2 cm
  • Interface de connexion : sans fil avec Lightspeed ou Bluetooth
  • Autonomie : variable entre 30 et 1200 h selon l'utilisation du RGB
  • Logiciel : oui, G Hub
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 249 €

Comme nous pouvons le constater, nous avons le droit ici à un clavier dont l'épaisseur ne dépasse pas 2.2 cm, à une double connectivité avec la technologie Lightspeed et le Bluetooth, à l'éclairage Lightsync de Logitech, mais surtout à de tout nouveaux switches mécaniques low profile disponibles en trois variantes : linéaire / tactile / sonore.

Test Logitech G915 Lightspeed_6
© Matthieu Legouge pour Clubic


Design et ergonomie

La première chose qui frappe en découvrant le G915 c'est bien entendu sa conception extrêmement fine, chose encore relativement rare dans le monde des claviers mécaniques bien que cela ne soit pas nouveau. Son châssis repose sur un socle conçu en plastique rigide dont Logitech affirme qu'il est traversé par une barre en acier apportant ainsi encore plus de solidité à l'ensemble. Le tout est recouvert d'une plaque très fine réalisée dans un alliage d'aluminium brossé et de magnésium permettant à ce châssis de ne pas être plus épais qu'un petit centimètre.

Logitech G915 low profile
© Logitech

Cette compacité se voit renforcée grâce aux nouveaux switches ultra-plats GL dont le boitier est réduit à un encombrement minimal, s'inspirant des claviers mécaniques que l'on peut désormais retrouver sur certains laptops gaming.

Si l'esthétique et la finesse de châssis d'un clavier comme le Roccat Vulcan 120 vous ont séduit, mais que les keycaps low profile montés sur des boitiers d'interrupteurs d'une taille assez haute vous rebutent, alors le G915 devrait vous satisfaire puisque Logitech s'est ici concentré à conserver une taille réduite grâce à des interrupteurs réellement low profile, et non uniquement leurs keycaps ; nous reparlerons évidemment de ces switches GL un peu plus tard.

Test Logitech G915 Lightspeed_1
© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour terminer rapidement se tour d'horizon du G915 nul besoin d'en faire des masses. Les images parlent d'elles-mêmes et nous montrent un clavier maîtrisé, abouti et sophistiqué et force est de constater que dernièrement Logitech semble avoir pris un sérieux virage pour nous proposer des produits qui délaissent l'excentricité pour s'attaquer aux vraies problématiques de fond.

Ce constat vaut pour ces deux nouveaux claviers, mais nous l'avions déjà souligné lors de notre test du casque de jeu G Pro X. On s'aperçoit clairement que le fabricant suisse tente ici de séduire les joueurs les plus exigeants et les professionnels. Finalement, le seul point négatif que nous trouvons à discuter ici c'est l'absence d'un repose-poignet. Nous estimons que vu le prix de la bête (249 € ce n'est pas rien), un repose-poignet ne serait pas de trop, surtout que cet élément peut s'avérer indispensable lors de longues sessions de jeu.

Test Logitech G915 Lightspeed_8
Le G915 est muni de deux pieds escamotables sur des angles de 4 et 8 ° © Matthieu Legouge pour Clubic

Fonctionnalités et autonomie

Le G915 ne fait pas l'impasse sur les touches dédiées et les fonctionnalités. On retrouve ainsi cinq touches multimédias dont une molette de volume et cinq touches macros dédiées situées à l'extrémité gauche du clavier et facilement accessibles en jeu. Nous avons ensuite quatre boutons permettant de passer d'un profil à un autre et d'enregistrer des macros à la volée (au total nous disposons donc de 15 macros programmables), ainsi que quatre autres boutons permettant de régler la luminosité, de désactiver les touches Windows (ou d'autres touches au choix via G Hub) grâce au « mode jeu », mais aussi de choisir le mode de connexion entre le Bluetooth et Lightspeed.

Notons que nous sommes d'ailleurs heureux de retrouver cette double connectivité puisqu'elle permet en un seul clic de se connecter à un autre appareil pour d'autres activités. Nous vous conseillons évidemment d'utiliser Lightspeed pour jouer sur votre ordinateur pour la simple raison que ses performances sont bien meilleures que celles du Bluetooth.

Test Logitech G915 Lightspeed_2
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, le rétro éclairage RGB est évidemment de la partie, comme sur tous bons claviers gaming haut de gamme. Ici pas de surprise, l'éclairage Lightsync est personnalisable touche par touche et nous laisse le choix entre des animations prédéfinies (via une combinaison avec le bouton et les touches 1 à 7) ou de créer nos propres animations et bien plus encore via le logiciel G Hub.

Deux profils d'éclairage supplémentaires peuvent ainsi être enregistrés sur les touches 8 et 9. Les LED sont situées sur la partie haute des interrupteurs, aucune fuite de lumière n'est à noter et l'ensemble est encore une fois parfaitement maitrisé, preuve que Logitech a réalisé un bel effort sur ce point. Nous avons particulièrement apprécié Lightsync avec la possibilité de synchroniser l'éclairage et l'audio ; une fonctionnalité qui ne s'arrête d'ailleurs pas ici puisque tout ce qui passe à l'écran se répercuter sur le clavier grâce à l'effet « échantillonneur d'écran ».

Test Logitech G915 Lightspeed_7
© Matthieu Legouge pour Clubic

Concernant l'autonomie, Logitech annonce 30 heures avec une seule charge si vous utilisez l'éclairage RGB et ses différents effets en permanence. Dans notre cas, la batterie a tenu durant 10 jours à raison de 6 à 8 heures par jour avant que nous la rechargions. Nous avons cependant souvent désactivé le rétroéclairage lorsqu'il n'était pas utile et nous l'avons aussi testé pendant de nombreuses heures en Bluetooth, un mode de connectivité qui a l'avantage d'être moins énergivore.

Si vous n'utilisez jamais l'éclairage et les différents effets, Logitech affirme que la durée de vie de la batterie est de 1 200 heures, soit environ 135 jours d'utilisation. Nous n'avons évidemment pas pu vérifier cette énorme longévité, mais dans les faits cela signifie que la batterie devrait vous tenir bien plus de 30 heures, d'abord que le clavier se met en veille automatiquement, mais aussi parce que tous les effets et couleurs d'éclairage ne consomment pas autant. À titre d'exemple, nous utilisons actuellement un éclairage qui ne demande que 14mA, G Hub nous indique alors que nous pouvons encore profiter de notre charge de 70 % durant 66 heures, comme le montre la capture d'écran ci-dessous.

G915 - G Hub_1.jpg
G Hub permet de gérer une grande partie des périphériques de Logitech, notamment les plus récents © Matthieu Legouge pour Clubic

La connectivité se montre quant à elle à la hauteur de la tâche et nous sommes ravis de voir apparaître sur un clavier la technologie Lightspeed, que nous avions déjà décrite en détail lors de notre test de la souris G903 et son tapis de recharge Powerplay. Nous avons tenté de percevoir quelques différences en jeu en alternant avec le G915 et notre clavier filaire Strafe RGB MK.2 de chez Corsair, en vain. Si différences il y a, elles sont imperceptibles. La connexion est d'une grande fiabilité grâce au dongle fourni, et rien ne semble pouvoir la perturber.

Test Logitech G915 Lightspeed_5
Le G915 autorise une double connectivité avec Lightspeed via son dongle USB et un mode Bluetooth "multi-host" © Matthieu Legouge pour Clubic


Interrupteurs ultra-plats et hautes performances

Développés en partenariat avec Kaihua, les nouveaux interrupteurs GL sont basés sur la gamme Kailh Choc que l'on retrouve par exemple sur le Hexgears X-1, un clavier qui a bénéficié d'une campagne Kickstarter l'an passé.

Il s'agit donc d'une version modifiée et améliorée de ces interrupteurs ultra-plats, leur point d'activation se situe à une distance de 1.5 mm pour une course totale de 2.7 mm, il n'y a donc pas à craindre d'avoir une course trop courte comme c'est le cas sur de nombreux claviers de laptops. La pression requise à l'actionnement est de 50 g, soit 5 g de plus que les précédents Romer-G de Logitech. Si ces derniers permettent déjà une réactivité accrue par rapport à un interrupteur standard, c'est aussi le cas ici même si le point d'activation des MX Speed Silver est encore légèrement plus court avec 1.2 mm seulement.

Test Logitech G915 Lightspeed_3
© Matthieu Legouge pour Clubic

Lors de votre achat, vous serez amené à choisir entre les trois différents types de switches que nous avons détaillés un peu plus haut. Le GL linéaire est silencieux et ne possède pas de relief lors du passage au point d'activation, il se rapproche plus d'un touché membranaire, le GL tactile possède quant à lui ce relief tout en restant silencieux alors que le GL Clicky émet un clic sonore lors du passage au point d'activation.

La sensation diffère bien sûr par rapport à des interrupteurs de taille standard et tout le monde ne sera pas forcément prêt à passer sur un clavier comme celui-ci ; cependant elle s'en rapproche très fortement et nous n'avons pas eu besoin de beaucoup de temps pour nous y accoutumer.

Notre version munie de switches Clicky s'est avérée être un excellent compagnon autant en jeu qu'en bureautique. Les touches sont relativement stables, quoique peut-être un peu moins qu'avec des keycaps pleine taille, la frappe est fluide et très agréable, la sensation de retour est bonne et le clic audible apporte une certaine satisfaction lorsque nous tapons du texte. En jeu, avec notre casque sur les oreilles, le clic sonore devient presque inaudible, mais le retour tactile est bel et bien présent et permet d'être assuré que la touche a été pressée.

Test Logitech G915 Lightspeed_4
© Matthieu Legouge pour Clubic

Si vous craignez de déranger votre entourage, sachez que les nuisances sonores de la version Clicky sont réellement contenues. On ne retrouve pas cette impression de bruit sourd et de « martèlement » de notre clavier comme avec certains modèles mécaniques qui n'offrent aucun système d'atténuation du bruit. Le clic ressemble à s'y méprendre à celui d'une souris, il est court et bref et le châssis permet d'amoindrir le bruit lorsque nous arrivons en fin de course de la touche. Malgré tout, certains pourront percevoir ce clic comme étant agaçant, question de goût ; la version GL tactile sera alors la meilleure option.

Enfin, la qualité de finitions des keycaps est exemplaire, tout comme l'assemblage de ce clavier, avec une gravure au laser qui promet une belle longévité. Le seul reproche que l'on pourrait faire à ces touches est que les caractères spéciaux (et les chiffres) peint en gris n'offrent aucune transparence, il est donc difficile de les voir lorsque nous tapons dans l'obscurité.

Logitech G915 : l'avis de Clubic

Si vous recherchez un clavier mécanique low profile, les G915 et G815 semblent être à ce jour ce qui se fait de mieux en la matière ! Mieux, si vous recherchez un tel clavier qui ne s'embête pas avec un câble, alors le G915 est définitivement fait pour vous.

Logitech nous livre ici deux produits hauts de gamme, pour ne pas dire luxueux, mais qui tiennent heureusement toutes leurs promesses. Riches en fonctionnalités, disposant d'une belle autonomie et d'interrupteurs ultra-plats qui ont de quoi séduire la plupart des aficionados de claviers mécaniques, le G915 allie style et performance et répond à un haut niveau d'exigence. L'absence d'un repose-poignet peut se faire ressentir et nous aurions aimé qu'il soit présent vu le tarif facturé ; toutefois, nous constatons que la fatigue est atténuée comparé à un clavier de taille supérieure.

Pour conclure, ce clavier coche toutes les cases de nos besoins et nous apporte même bien plus, notamment par le biais du logiciel G Hub. Une référence hautement recommandable qui rejoindra prochainement notre comparatif. Peut-être le meilleur clavier low profile à ce jour, dont seul le prix risque de se présenter comme un éventuel frein.

Logitech G915 Lightspeed

Les plus
+ Design fin, élégant et fonctionnel
+ Switches GL agréables et performants
+ Touches macros et multimédia dédiées
+ Double connectivité et grande autonomie
+ Lightsync et G Hub
Les moins
- Pas de repose poignet
- Caractères spéciaux peu visible la nuit
- Nécessite une tirelire bien garnie
4.5

Modifié le 11/09/2019 à 10h45
11 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top