🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

YouTube cache le compteur de pouces rouges "je n'aime pas" dans un test

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
31 mars 2021 à 14h15
37
YouTube_cropped_0x0

YouTube teste actuellement une nouvelle fonctionnalité, visant à masquer les « dislikes ».

Une manière selon Google de lutter contre le cyberharcèlement dont sont victimes certains créateurs de contenus.

YouTube teste un nouveau « dislike »

Vous le savez sans doute, sur YouTube, les créateurs de contenus vous incitent très (trop ?) souvent à « activer la petite cloche et lâcher un pouce bleu » sous la vidéo. En effet, contrairement à Facebook, sur YouTube, il est possible de liker une vidéo, mais aussi de disliker. Des votes positifs et négatifs donc, qui sont comptabilisés directement sous la vidéo et affichés aux yeux de tous.

Du côté de chez Google, afin de lutter contre le cyberharcèlement, on a décidé de procéder à un nouveau test visant à continuer d'afficher le nombre de likes, tout en masquant les dislikes. Le bouton reste présent, mais impossible pour quiconque, hormis l'auteur de la vidéo, de connaître le nombre de retours négatifs.

Selon Android Police, l'initiative est louable et permet de mettre fin à des campagnes de dislikes de masse, mais il sera alors impossible pour les spectateurs de s'appuyer sur les compteurs en question pour jauger rapidement de la qualité d'un tutoriel par exemple. « Si ce changement est rendu permanent, il pourrait empêcher les spectateurs de savoir si une vidéo est de mauvaise qualité, ou si elle contient de fausses informations » explique Android Police.

Source : Android Police

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
23
BBlake
Déjà que le fais de pouvoir cacher les like/dislike et/ou les commentaires est débile alors là c’est un niveau au-dessus…<br /> Bientôt on pourra tellement plus donner son avis qu’on va se retrouver avec des vidéos illégale. Le cyberharcélement ça va 2 secondes, sur youtube dans la majorité des cas quand quelqu’un se fais «&nbsp;taper dessus&nbsp;» c’est qu’il y a une raison.<br /> On rentre dans un système où la notion de critique disparait, ce qui va nous emmener petit à petit vers une pauvreté et une médiocrité intellectuelle…bientôt on pourra plus donner la fessé à son enfant sous peine d’aller en prison…
Voigt-Kampf
Cachez ce pouce que je ne saurais voir.
Adrift
Ce serait domage de pouvoir voter, hein?<br /> Tous ce que vous devez faire c’est aimer tout ce qu’on vous donne et bien la fermer…<br /> C’est une sensure complete… Les Big Tech des USA sont devenu completement fou…
lapin-tfc
Mon dieu… non il n’est pas question de censure puisqu’il est toujours possible de disliker, seul le chiffre n’apparait pas c’est tout<br /> Sinon Youtube est une entreprise privée et elle fait ce qu’elle veut
twenty94470
Il y a toujours moyen de faire du harcèlement… Il suffit qu’un influenceur associe un icône à une insulte et lance sa communauté spammer cet icône sous les vidéos.<br /> Le cas s’est présenté récemment avec les médailles
matou13
A quoi sert de voter si ton vote va directement dans une poubelle .<br /> Si les «&nbsp;créateurs&nbsp;» ne veulent pas de jugement ils peuvent les inactiver ,comme les commentaires.
GRITI
Le cyberharcèlement n’est pas tant dans les dislike que la violence des commentaires et leur nombre. C’est là-dessus qu’il faut agir.<br /> @BBlake<br /> Ne pas sous-estimer le cyberharcèlement sur Youtube. Envers les femmes et surtout celles qui prennent position, il peut être très violent.
lapin-tfc
Le vote ne va pas à la poubelle le créateur sait combien de dislike il a reçu, c’est écrit dans l’article de Clubic
lapin-tfc
Oh que oui même très violent !
jhe
Google est en pratique une gigantesque plateforme utilisée par des milliards de personnes tous les jours. Sa puissance politique rivalise avec des pays entier.<br /> On s’approche du système moyenâgeux féodale là (où certains propriétaires privés de terre avait une puissance comparable au roi.)<br /> Il serait peut-être temps qu’on change la définition d’une entreprise « privée ».
GRITI
jhe:<br /> Il serait peut-être temps qu’on change la définition d’une entreprise « privée ».<br /> Ou ne plus employer le terme d’entreprise. Corporation privée ou méga corporation privée. Mégaloporation (ça fait monstre préhistorique je trouve).
lapin-tfc
Ah oui, comment ? très concrètement
luck61
le problème avec les commentaires se sont les gens avec des «&nbsp;problèmes&nbsp;» une chaîne est obligé de contrôler et de supprimer les commentaires «&nbsp;déviant&nbsp;» c’est une bonne chose de supprimer le dislike, tu n’aimes pas , tu ne regardes pas c’est simple
iodir
C’est marrant. Quand Google relaie les titres des articles des journaux sans les rémunérer et se fait du fric avec, c’est un abus de position dominante. Ça n’est pas une simple entreprise lambda qui fait ça. Et donc, il faut tout mettre en œuvre pour la sanctionner et l’obliger à changer sa façon de faire.<br /> Quand Amazon, ou Google ou autre Gafa, fait de l’optimisation fiscale, ça n’est pas normal, même si c’est parfaitement légal. Il faut modifier la loi pour l’obliger à payer.<br /> Mais si Google fait de la censure d’opinions politique ou scientifiques, etc…, chose gravissime en démocratie, là, tout d’un coup, c’est une simple entreprise privée lambda qui fait ce qu’elle veut. On ne peut rien faire contre elle. Totalement oublié la notion de monopole ou semi-monopole, du poids mondiale de l’entreprise, etc…<br /> Et bien sûr, quand on parle d’opinions, ce sont celles qui ne plaisent pas à la bien pensance. Parce que si Google censurait les homo, ou le discours féministe ou démocratique ou écolo, etc…, là, on peut être sûr que l’entreprise s’excuserait dans la journée et ne recommencerait plus. Et si elle ne le faisait pas, elle serait sanctionnée par tous les états occidentaux dans la semaine. Et on verrait qu’elle n’est absolument pas protégée par son statut d’entreprise privée. Et au cas très improbable où elle le serait, une nouvelle loi serait pondue dans le mois pour qu’elle ne le soit plus.<br /> Donc, l’histoire que sont statut d’entreprise privée la protège des lois contre la censure, c’est du bidon complet. C’est une explication bien pratique pour justifier une délégation de la censure d’état à des entreprises privées.
Voigt-Kampf
iodir:<br /> Donc, l’histoire que sont statut d’entreprise privée la protège des lois contre la censure, c’est du bidon complet. C’est une explication bien pratique pour justifier une délégation de la censure d’état à des entreprises privées.<br /> +1.<br /> Il y en a qui s’amusent à jouer les «&nbsp;pourfendeurs d’offensés&nbsp;» en jouant sur les mots pour se croire supérieur par esprit de contradiction, ou alors il faudrait y voir un troll…<br /> Cela dit, je crois qu’il y a eu une news où j’avais dit que de toute façon YouTube disparaîtra à un moment où un autre, où la censure ou «&nbsp;c’est leur technologie et c’est une entreprise ils font ce qu’ils veulent&nbsp;» (au choix) finiront par achever leurs utilisateurs. Les gens sont lassés, et les premiers sont les youtubeurs eux-même qui voient souvent leurs vidéos démonétisées (quand elles ne sont pas supprimées) pour un oui ou pour un non.
LeToi
Vous imaginez si ici sur Clubic il y avait un autre bouton à côté du cœur pour dire qu’on n’aime pas le commentaire ou qu’on n’est pas d’accord ?
Krypton_80
En effet, mais quand c’est YouTube qui propose de masquer les «&nbsp;votes&nbsp;» négatifs (avec des guillemets hein) et bien, comme c’est bizarre, là c’est pas bien.<br /> On voit tout de suite selon les commentaires ici qui passe son temps à disliker les vidéos sur YouTube parce qu’ils sont mal dans leur peau ou juste des trolls.
Blackalf
LeToi:<br /> Vous imaginez si ici sur Clubic il y avait un autre bouton à côté du cœur pour dire qu’on n’aime pas le commentaire ou qu’on n’est pas d’accord ?<br /> Beaucoup se contenteraient de cliquer dessus plutôt qu’écrire une réponse…exactement comme quand ils likent un commentaire sans en faire eux-mêmes, en fait.
Krypton_80
GRITI:<br /> Le cyberharcèlement n’est pas tant dans les dislike que la violence des commentaires et leur nombre. C’est là-dessus qu’il faut agir.<br /> Le propriétaire d’une chaîne peut soit désactiver tous les commentaires s’il le souhaite, quelles que soient ses raisons (Ce n’est pas YouTube qui décide sauf pour ses propres chaînes) ou bien éditer un filtre avec des mots précis qu’il ne souhaite pas voir apparaître dans les commentaires, et chaque commentaire contenant ces mots sera bloqué et uniquement visible par le proprio de la chaîne ou un modérateur désigné afin de décider quoi en faire: le rendre visible ou le supprimer. J’ajoute que pour les commentaires incitant à la haine ou au racisme par exemple, ils sont automatiquement supprimés par YouTube sans intervention du créateur de contenus.
keyplus
heureusement il nous reste la rome eternelle<br /> 1000×697 93.3 KB
Nervantoss
D’accord juste le truc le plus important qui permet de voir rapidement les sentiments des internautes par rapport à un contenu.<br /> Google fait ce qu’il veut quand il s’agit de décider ce qu’on doit voir ou pas, aimer ou pas. Mais plus du tout quand il ne rémunère pas la presse? Il faut donc aussi changer la loi pour les empêcher de dissimuler et contrôler les informations.<br /> Il y a une chose qui est certaine: dans le débat d’idées seules ceux qui ont conscience de leur propre malhonnêteté ont la nécessité de la censure pour rester crédibles.
odyssseus
Les mêmes bisounours que chez twitter… (où c’est pire : pas de «&nbsp;je n’aime pas&nbsp;»)<br /> Les boulets.
Krypton_80
Blackalf:<br /> Beaucoup se contenteraient de cliquer dessus plutôt qu’écrire une réponse<br /> En même temps ça ferait p’tet moins de boulot pour les modos de Clubic !
Blackalf
C’est clair. ^^
CM35
Pas bête le YouTube…<br /> Il faut bien masquer ce qu’il qualifie de «&nbsp;spam&nbsp;» :<br /> @politifact<br /> PolitiFact - Did YouTube remove ‘dislikes’ from a video posted by Biden White...<br /> Hours after President Joe Biden was sworn into office Jan. 20, press secretary Jen Psaki gave the administration’s/&gt;<br /> 98 648 à l’instant :<br /> Zoe's Insights – 27 Jan 21<br /> White House Youtube Dislike Manipulation<br /> I’ve seen screenshots of YouTube modifying dislikes of White House videos. I decided I would do a thorough analysis myself. I wrote a script to check video stats every 80 seconds for 24 hours…<br /> Ou cacher l’évidence lorsqu’il se plante :<br />
Peter_Vilmen
Mouais, le problème est que leur algorithme met en avant des vidéos de mauvaises qualité (tutoriels foireux, trailers de films trolls), et là le nombre de dislikes est juste indispensable. Encore une fois les gens normaux naifs, optimistes, ceux qui cliquent sur les pubs et achètent le produit inutile derrière tirent le niveau de la plateforme vers le bas avec leur nonchalance.
jvachez
Il faut laisser les dislikes et il faut aussi rajouter cette fonctionnalités à tous les sites qui disposent de likes. Masquer les dislikes ou ne pas les proposer est une tromperie ce n’est en effet pas pareil d’avoir 100 likes et 3 dislikes que 100 likes et 400 dislikes.
lapin-tfc
La faute à qui ? Aux utilisateurs qui plébiscitent le service Au service qui donne aux utilisateurs ce qu’ils attendent, Google a tout compris…
BBlake
Nous allons tellement dans le mauvais sens, on victimise les gens au lieu de les aider à se renforcer. Les haineux existeront toujours c’est utopique de penser le contraire, il faut apprendre aux gens à faire face à ses difficulté au lieu de les encourager dans le fait que c’est des victimes. Et retirer des outils pour juger de la qualité d’une vidéo est juste un choix débile et sans réflexion.<br /> Comme quelqu’un m’a fais la remarque, «&nbsp;quand tu aime pas, tu regarde pas&nbsp;» alors si on reste cohérent «&nbsp;quand tu vis mal ton expérience youtube, tu la quitte&nbsp;»<br /> Pour ce qui concerne les femmes sur Youtube, le problème vient plutôt de ces femmes. C’est pas pour rien que le peu de femme sur Youtube qui crée du contenu intéressant et pertinent encourage les femmes à venir créer du contenu intéressant et pertinent.<br /> Etudions les problèmes de manières factuelles et non pas émotionnel
BBlake
Le «&nbsp;tu n’aime pas, tu regarde pas&nbsp;» est vrai pour beaucoup de vidéo mais quand une vidéo prend un partie par exemple dans un débat, qu’importe sa nature, il est de notre devoir de s’exprimer sois par un commentaire ou un dislike ou les deux, mais vu que les gens sont fainéant en général le dislike a l’avantage d’être simple d’utilisation.<br /> Une vidéo qui a beaucoup de dislike doit un minimum t’interpeler, c’est une question intégrité intellectuelle.
BBlake
Après attention, il y a de réel spam, comme des entreprises indiennes surtout qui sont payer pour liker, s’abonner, dislike, follow, report etc et c’est très commun sur youtube malheureusement.<br /> Donc l’idée que tu émet est possible mais le problème que Youtube veut traiter est réel
GRITI
BBlake:<br /> Pour ce qui concerne les femmes sur Youtube, le problème vient plutôt de ces femmes.<br /> Tu pourrais développer s’il te plaît ?
Krypton_80
jvachez:<br /> Il faut laisser les dislikes et il faut aussi rajouter cette fonctionnalités à tous les sites qui disposent de likes.<br /> Pas de bol, c’est tout l’inverse qui est en train de se produire. Les dislikes, tu peux leur faire dire ce que tu veux. Il n’y a que les gens naïfs pour penser qu’une vidéo avec un ratio likes/dislikes peu élevé est forcément de mauvaise qualité.
CM35
@BBlake<br /> C’est exact, le problème existe, je suis d’accord.<br /> Le souci vient plutôt du manque de neutralité de YouTube en fait, mais je vais éviter de digresser pour limiter le hors sujet.<br /> Si vous reprenez cette page déjà citée dans mon premier commentaire :<br /> Zoe's Insights – 27 Jan 21<br /> White House Youtube Dislike Manipulation<br /> I’ve seen screenshots of YouTube modifying dislikes of White House videos. I decided I would do a thorough analysis myself. I wrote a script to check video stats every 80 seconds for 24 hours…<br /> ou cette analyse :<br /> → 81m.org : The REAL stats on "President Biden Signs the Paycheck Protection Program Extension Act of 2021 Into Law" by The White House<br /> On constate une quantité de corrections récurrentes qui pose question, non ?<br /> À première vue on dirait bien une tentative de manipulation de la part de YouTube…
RaoulTropCool
C’est assez logique venant d’une culture politique minoritaire néanmoins dominante.<br /> A force de mettre en place des protections numériques partout, finalement l’Internet ne reflète plus la société et ne permet plus aux internautes non productifs (qui ne produisent pas de contenu) de s’exprimer simplement sur le contenu des autres.
karmenclubic
Le compteur de dislikes, le créateur le voit mais pas toi.
BBlake
Il m’est compliqué d’expliquer cette situation, puisque étant un homme je n’ai pas le «&nbsp;droit&nbsp;» donc je te redirige vers une vidéo youtube, «&nbsp;Les femmes sur Youtube&nbsp;» faite par une vidéaste humoristique nommé Natoo. Tu trouvera très rapidement car très bien référencé ^^
GRITI
J’ai vu la vidéo. Désolé, mais je ne vous pas en quoi elle explique/justifie quoi que ce soit.<br /> Une youtubeuse qui se fait traiter de p|_|te ou qui est menacée de viol ou d’agression chez elle ainsi que sa fille parce qu’elle parle de sujets serieux…bah je ne vois pas en quoi ce serait sa faute ou en quoi le problème serait…elle.<br /> Je te conseille de lire ce livre:<br /> https://www.cultura.com/cyberharcelement-tea-9782756428895.html
BBlake
La vidéo démontre que les femmes sur Youtube sont rare dans beaucoup de domaine et souvent manque de pertinence dans leur contenu ce qui amène à du cyberharcèlement.<br /> J’ai l’impression que tu prend le problème du cyberharcèlement par le côté du «&nbsp;il faut arrêter les harceleur&nbsp;» ce qui est totalement utopique donc impossible. Personnellement je prend le problème du côté plus sois tout simplement tu t’en fou des menaces car si tu es un peu éduqué correctement tu divulgue le moins possible des données personnelle comme ton nom ou bien ton adresse OU tu gagne en légitimité dans ton contenu ce qui fédérera les gens et sois noiera les menaces dans des messages positifs ou bien tu n’aura rien à te reprocher dans ton contenu.<br /> Il y a principe simple dans le cyberharcélement c’est le «&nbsp;cyber&nbsp;», quand les gens comprendrons que les gens qui menaces ou bien en général les «&nbsp;haters&nbsp;» sont des personnes qui ne feront absolument rien.<br /> Moi même j’ai une chaîne youtube depuis 2011, quand j’étais gamin beaucoup de commentaire de toute langue me traiter de gamin et que j’avais rien à faire là etc etc. Je répondais tout simplement "Ta demande est prise en compte " parce que je m’en fou des critiques parce que à côté beaucoup plus de gens confirmer que mon contenu était très intéressant et utile.<br /> Il faut arrêter de victimiser les victimes et plutôt élever les victimes, car en s’apitoyant sur leurs problèmes tu les enfonces encore plus. La meiller solution est encore une fois l’éducation des enfants ou bien des adultes qui en sont victimes.<br /> PS : Le cyberharcèlement concerne tout le monde, pas que les femmes, je voulais préciser ^^
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Pourquoi OVH est condamné à verser 100 000 € à un client dont le serveur a brûlé lors de l’incendie de Strasbourg ?
Mais à quoi va servir cette centrale solaire électrique installée... à 530 km d’altitude dans l’espace ?
Twitter : le dieu du réseau a décidé que les bonnes API pouvaient rester gratuitement
À votre portefeuille ! Un prototype de 3DFX Voodoo 5 avec 4 GPU est en vente !
Soldes Amazon et Cdiscount : TOP 10 des vrais bons plans du jour
Galaxy S23, S23+ et S23 Ultra : Samsung lance une offre de précommande exceptionnelle !
Vente Flash : l'offre 100% Canal+ chute à 15,99€/mois !
L’enquête sur la
Soldes Cdiscount : les 5 offres à ne pas manquer avant la fin des Soldes
Presque la moitié des sites e-commerce manipulent ou dupent leurs clients
Haut de page