YouTube : l'affiliation dans le viseur de Google, au détriment des producteurs de contenu ?

23 mars 2021 à 10h00
3
Youtube Clubic © Clubic.com
© Clubic.com

La plateforme YouTube démarre une expérimentation, aux États-Unis dans un premier temps, visant à détecter de façon automatique les produits apparaissant dans des vidéos, avec des liens associés.

Google semble avoir décidé de davantage développer l'aspect marketing de sa plateforme sociale vidéo, YouTube. La firme de Mountain View a mis à jour, lundi, sa page YouTube Help liée aux fonctionnalités actuellement en test sur YouTube. Après le lancement en Amérique du Nord, au Japon et en Arabie saoudite, du visionnage de vidéos directement dans son flux Twitter, YouTube expérimente en parallèle une fonctionnalité liée aux produits de marque détectés dans des vidéos. Voilà qui pourrait inquiéter certains créateurs de contenus, adeptes de l'affiliation.

Des produits directement détectés dans les vidéos

« Nous expérimentons une nouvelle fonctionnalité qui affiche une liste des produits détectés dans certaines vidéos, ainsi que des produits associés », indique Google. Qu'est-ce que cela signifie ?

La fonctionnalité expérimentée outre-Atlantique a été codée pour détecter automatiquement des éléments bien distincts dans une vidéo. Ces éléments peuvent être des produits de marque qui généreraient des liens de redirection vers des vidéos connexes, directement soumises aux internautes et mobinautes.

Admettons qu'un YouTubeur spécialisé dans les tests de produits high-tech fait la démonstration de la dernière souris Logitech, la plateforme pourrait faire apparaître, sous le lecteur principal, une liste de produits pouvant être reliés à celui de la vidéo : par exemple la souris elle-même, mais aussi d'éventuels patins de souris comme accessoires provenant de la marque.

À quelle sauce pourraient être mangés les créateurs de contenus ?

La fonctionnalité avait déjà été testée dans une première version au milieu de l'année dernière, mais celle-ci n'avait qu'à peine été repérée. Il semble que Google veuille intensifier les tests à présent, pour vérifier le potentiel marketing de la fonction, aux États-Unis pour démarrer.

Les créateurs de contenus qui ont l'habitude d'insérer dans leurs vidéos ou dans la description de leurs vidéos des liens d'affiliation pourraient être défavorisés par une telle fonctionnalité, et leurs revenus pourraient s'en trouver impactés.

Il semblerait cependant que YouTube, avec ces liens, maintienne ses utilisateurs sur la plateforme, en les redirigeant vers d'autres vidéos. Mais ce qu'on ignore, c'est si ces redirections peuvent pointer vers des chaînes issues de créateurs de contenus qui eux aussi ont vu le même produit être détecté dans une de leurs vidéos, ou des chaînes appartenant aux marques directement. Dans la forme, il pourrait peut-être aussi s'agir d'une recommandation dite « secondaire », qui cohabiterait avec les recommandations classiques de YouTube, que l'on retrouve à droite du lecteur vidéo.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
genevrex
Si cela et bien emmener d’une manière transparente et win-win cela peu être un plus pour les créateurs de contenu.<br /> A Google de faire les choses bien.<br /> Bcp de créateur font des testes de produit d’une manière non affilier à une marque, si google leurs permet d’optimiser leurs revenus avec cette approche, cela peut être un grand plus.<br /> Mais cela devrais être au choix du créateur de l’activer ou non.
Faisduvelo
Ce ne serait pas plutôt pour repérer les youtubeurs qui insèrent directement le contenu sponsorisé sans passer par les annonces de Google ?<br /> J’ai déjà vu que Youtube ajoutait des pubs sur des contenus que leur créateur avait posté en accès gratuit (donc en théorie, sans pub).<br /> En même temps, je comprends que Youtube rechigne à héberger gratuitement du contenu incluant la pub des sponsors sans prélever sa part au passage…
arbor111
Rappelons tout de même que Google gagne énormément d’argent (avec optimisation fiscale) en exploitant gratos le contenu créé par d’autres. Youtube est tellement pourri de publicités que j’ai perdu le réflex de passer mes soirées dessus. Quand vous regarder un concert et qu’il est coupé 10 fois, vous n’en n’avez plus du tout envie.<br /> Youtube scie la branche qui l’alimente. Si ce réseau social devient juste une vaste chaîne de télé achat où tout est manipulé, quel crédit accorder aux vidéos de lambdas qui testent leur PC ?<br /> Vive les logiciels libres, à bas cette politique du fric qui asservit les humains et les condamne à devenir juste des consommateurs.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après Pokémon GO, Niantic va lancer un jeu Pikmin (toujours en réalité augmentée)
Microsoft serait en discussion pour racheter Discord
Vous pouvez désormais accéder à vos jeux Steam en 8K via Steam Link
NVIDIA : propulsée par l'Ampere A100, la carte CMP 220HX serait un sacré monstre dédié au minage
Qualcomm dévoile le Snapdragon 860, un 855 dopé mais pas trop
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Tribes of Europa (S01)
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique For All Mankind (S02E01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Haut de page