Disney+ : interface, prix, catalogue, applications... Tout savoir sur le service

Antoine Roche
Publié le 08 avril 2020 à 11h26
Disney+

Disponible depuis le 7 avril en France après un décalage de quelques mois avec son lancement initial aux Etats-Unis, et un report de quelques semaines pour cause de pandémie, Disney+ est un service de streaming qui n'aura plus aucun secret pour vous après ce petit guide.

Prix et abonnements

Contrairement à Netflix qui jouit de plusieurs forfaits pour différentes options, ou encore Amazon Prime Video qui propose des chaînes supplémentaires en options, Disney+ vise (pour le moment en tout cas) la simplicité : il n'y a donc qu'un seul abonnement possible. Pour 6,99 € par mois - ou un plus avantageux 69,99 € par an - , vous pourrez avoir accès à l'intégralité du catalogue Disney+, et ce dans la meilleure qualité vidéo disponible, avec la possibilité d'utiliser quatre écrans en simultanée.

Si pour ce lancement la firme a décidé de ne proposer que de la HD afin d'alléger la charge en bande-passante, notez que par la suite, certaines œuvres seront proposées en Ultra HD.

Bien entendu, une offre d'essai gratuite de sept jours précède le premier débit de l'abonnement.

Par ailleurs, notez qu'il est également possible d'accéder aux services Disney+ en passant par l'offre temporaire de Canal+, qui propose pour l'occasion trois packs à prix réduits. Pour 19,99 euros, 24,99 euros ou 34,99 euros par mois, ces packs comprennent l'accès à Disney+ et à plusieurs chaînes du bouquet Canal+, comme détaillé ci-dessous.

Disney+ Canal+

Catalogue et contenu

Il est impossible de lister ici tout le contenu proposé sur Disney+, car personne ne voudrait d'une énorme liste exhaustive des plus de 500 films et 300 séries répertoriés par la plateforme (mais si vous insistez, vous pourrez retrouver pareille liste ici). En revanche, nous pouvons tout à fait présenter le catalogue du service dans les grandes lignes.

Cinq grands univers s'en dégagent : Disney (films et séries en live action ou animées), Pixar (films et séries animés), Marvel (films et séries en live action ou animées), Star Wars (films et séries en live action ou animées) et enfin National Geographic (documentaires). Notez qu'il manque encore plusieurs films ou saisons de séries et que tout n'est pas encore proposé en français (qu'il s'agisse de l'audio ou des sous-titres), mais nul doute qu'avec le temps, cela sera corrigé. Pour compenser, de nombreux bonus et autres courts-métrages souvent présents uniquement sur les DVD/Blu-Ray sont également là.

The Mandalorian

Si vous ne savez pas exactement par quoi commencer, nous avons pensé à vous avec une sélection de ce que vous devriez regarder en priorité dans chaque univers.

Même si le catalogue comprend en majorité des œuvres que vous avez probablement déjà vues ailleurs par le passé, quelques contenus originaux sont également de la partie. C'est notamment le cas de la déjà célèbre série Star Wars The Mandalorian, du film en live action La Belle et le Clochard ou encore de la série documentaire Le Monde Selon Jeff Goldblum.

Applications et fonctionnalités

2020 oblige, les solutions pour utiliser Disney+ sont nombreuses. La plus accessible d'entre elle sera sans surprise votre navigateur Internet via le site DisneyPlus.com.

Des applications pour Windows, Android ou iOS sont également disponibles, fonctionnant aussi bien sur mobile et tablette que sur la plupart des téléviseurs connectés, consoles de jeux (PS4 et Xbox One) et autres appareils multimédia (Apple TV, Roku, NVIDIA Shield, Fire TV...).

Sans surprise les applications mobiles supportent également Chromecast pour diffuser du contenu sur vos écrans connectés, et permettent de télécharger en local des films et séries pour les regarder hors-ligne.



Interface et options

Si vous possédez déjà un compte Netflix, vous ne serez assurément pas dépaysés avec Disney+ tant le service reprend peu ou prou la même interface, proposant globalement les mêmes options et fonctionnalités.

Disney+ 1

Tout d'abord, il est possible de créer et modifier jusqu'à sept profils par compte avec quelques options (avatar, langue, lecture automatique ou non du prochain épisode, ou encore lancement automatique ou non des vidéos en arrière plan). Rappelons qu'il n'est cependant possible de diffuser le contenu que sur quatre écrans en simultanée.

Disney+ 3

Sur mobile, il est également possible de sélectionner la qualité de téléchargement des vidéos en local, ou encore de décider du comportement à adopter vis-à-vis du Wi-Fi et des données mobiles, afin de ne pas exploser son forfait data. L'espace de stockage sur votre terminal (et l'emplacement des téléchargements, modifiable) est également affiché.

Disney+ 5

Côté interface générale, Disney+ propose bien évidemment des suggestions basées sur les œuvres que vous avez regardées et/ou ajoutées à votre liste (qui, comme Netflix, ne sépare pas les films des séries...), tandis que les cinq univers sont bien mis en évidence dès la page d'accueil. Des encarts « Originals », « Plus grands succès » ou encore « Poursuivre la lecture » sont également affichés, aux côtés de menus dédiés aux séries et aux films, avec la présence de filtres par genres.

Disney+ 2

Concernant les pages des œuvres en particulier, diverses informations sont présentées (synopsis, durées des épisodes, casting...etc.) et un bouton « + » permet de les ajouter à votre liste pour les retrouver rapidement. On relèvera également la présence de nombreux bonus vidéo pour certaines œuvres (notamment les films Pixar).

Rien de bien original à signaler concernant l'interface de lecture des vidéos, avec des boutons pour avancer ou reculer de 10 secondes, la possibilité de changer la langue audio et les sous-titres, un bouton pour gérer le volume et le plein écran ou encore un bouton dédié au Chromecast.

Disney+ 4

Concluons avec les petits défauts de Disney+, repérés après seulement quelques minutes d'utilisation. À ce titre, on note notamment l'impossibilité de personnaliser l'apparence et le comportement des sous-titres, ou encore le fait que le moteur de recherche n'est pas capable de trouver une oeuvre lorsque l'on recherche son titre en VO (comme DuckTales par exemple) : il faut donc forcément effectuer la recherche pour trouver le contenu adéquat (La Bande à Picsou dans cet exemple).




Antoine Roche
Par Antoine Roche

Journaliste spé culture pop (séries/ciné/JV), technologie (SVoD, OS, apps…) et jeux de mots douteux. Pas forcément dans cet ordre.

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
nicgrover

Moi qui pensais que Di$ney donnait de l’argent pour s’abonner… Avec un tel catalogue ce serait la moindre des choses, du vu et du revu surtout chez les petits…

nicgrover

Combien me faudra-t-il d’écrans pour visionner Disney+, Netflix, Amazon prime, Apple TV+, OCS, Youtube premium, Hulu, Mubi, UniversCiné, Canal+, Rakuten TV ?

Duben

Y a une chronologie des médias à respecter

Duben

Un seul, personne ne t’oblige à avoir tous ces services, tu n’as au maximum que 2 yeux et qu’un seul cerveau. Sinon tu peux également acheter DVD/BLURAY des films et séries qui t’intéressent pour ne pas avoir une multitude d’abonnements différents

nicgrover

C’était une boutade, je n’ai aucun abonnement payant…

Mais vu la multiplicité des services de streaming payants qui diffusent des exclusivités il n’y a pas beaucoup de moyens qui permettent d’avoir accès à toutes ces exclusivités. Sauf…

Ezechiellydian

Un seul ?

nicgrover

« qu’en cherchant un peu on en trouve plein »… Je termine ma phrase laissée en suspens.

Binomial

Quelqu’un sait si c’est possible de voir les bande annonces ?
J’ai chercher en vain, mais c’est une fonctionnalité assez importante je trouve

aGa

C’est dans la partie « Bonus », mais seulement pour certaines œuvres.

oudiny

Comme quoi Disney a du succès !!!
Il y a des centaines de films et séries … et avec le temps je pense que l’offre pas s’étoffer et Disney produira nombre de fictions qu’il rajoutera au fil du temps dans son catalogue ! Il faut penser surtout aux plus jeunes qui se retrouvent face à des centaines de films fantastiques et autres dessins animées qu’ils n’ont jamais vu … ça leur ne fait des choses à regarder quand on y pense !
Pour les frustrés qui ont déjà presque tout vu bah merci d’aller sur d’autres plateformes … y en a tellement