De la poche d'Elon à celle de Musk : SpaceX achète une grosse campagne de pub sur Twitter

14 novembre 2022 à 11h55
19
Elon Musk © © Wired Photostream / FlickR
© Wired Photostream / FlickR

Alors que Twitter voit de plus en plus de ses annonceurs partir, SpaceX vient de commander l’une des plus importantes campagnes publicitaires proposées par le réseau social. Simple coïncidence ? Sûrement pas… 

La situation chez Twitter est chaotique. Alors que les revenus publicitaires ont compté pour 89 % du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2021, les marques sont toujours plus nombreuses à couper leurs dépenses chez Twitter. C’est notamment le cas de Chipotle, de General Motors ou encore de Volkswagen. 

Une démarche peu habituelle pour SpaceX

L’une des autres entreprises d’Elon Musk, SpaceX, vient à la rescousse du réseau social. La société spatiale a en effet fait l’acquisition de l'un des plus importants forfaits publicitaires proposés par ce dernier pour la somme de 250 000 dollars. L’objectif de cette campagne est de faire la promotion du réseau Internet par satellite Starlink en Espagne et en Australie. 

Ainsi, les utilisateurs de Twitter dans ces pays devraient voir les annonces de Starlink les trois premières fois qu'ils ouvrent l'application Twitter lorsque la campagne sera lancée. Selon un ancien employé de la plateforme interrogé par CNBC, ce type d’achat de la part de SpaceX n’est pas habituel : l’entreprise ne dépense en général pas dans la publicité sur Twitter. 

La situation est paradoxale pour Elon Musk. Alors qu’il s’est longtemps vanté de ne pas dépenser dans la publicité traditionnelle avec son entreprise Tesla, il doit désormais vendre des espaces publicitaires sur Twitter… 

Twitter a besoin de clients publicitaires

Et il doit le faire vite tant la situation est inquiétante pour le réseau social. Si Musk veut que son nouveau système d’abonnement, Twitter Blue, compte à terme pour la moitié des revenus de l’entreprise, il dépend encore actuellement des annonces. Or, de grandes agences publicitaires mondiales comme GroupM ou Omnicom recommandent désormais à leurs clients de ne pas investir dans Twitter. 

La décision des marques s’explique par plusieurs raisons. Elon Musk a en effet licencié la moitié du personnel de Twitter ainsi que certains de ses dirigeants. Surtout, des cadres emblématiques de la société ont décidé de partir d’eux-mêmes, éveillant les soupçons des annonceurs. Enfin, le déploiement de Twitter Blue a été complètement chaotique, comme en témoigne l’affaire Eli Lilly : un compte certifié a fait perdre des milliards à une entreprise pharmaceutique américaine

Musk sait que le contexte est difficile, il n’a pas hésité à évoquer une possible faillite de Twitter auprès de ses employés il y a quelques jours, mais il maintient tout de même ses ambitions pour le réseau social : à terme, il veut le transformer en super-application proposant de nombreux services différents à ses utilisateurs. 

Source : CNBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
16
FortyTwo
C’est comme le politicien dont son livre ne se vend pas mais qui en commande et achète des palettes en masse pour augmenter artificiellement les chiffres.
Jacob1337
J’ai quand même hâte que Musk cesse d’être en tête de tous les articles de news, ça devient aussi lassant que les campagnes Star Wars chez Leclerc, et y’a même pas de vignettes en cadeau.
malak
Musk est le spécialiste du genre… surfant à la limite de la légalité, passant outre les différents conseils des entreprises, il utilise les entreprises pour son intérêt personnel.
hzdl
Il utilise une de ses entreprises pour l’intérêt d’une autre de ses entreprises. Quel scandale ! Vite au goulag mdr !
Necron
Sauf que ce ne sont pas que « ses » entreprises mais aussi celles d’une multitude d’actionnaires qui doivent être ravies de voir l’argent de SpaceX partir pour renflouer Twitter dont lequel ils n’ont possiblement aucune part.
clockover
Il n’y a rien d’illégal ni même de choquant là-dedans.
malak
Oui c’est scandaleux et tout à fait anormal… en France il pourrait être poursuivi pour acte de gestion anormal, et plus précisément abus de biens sociaux. On ne fait pas ce qu’on veut avec l’argent de son entreprise.<br /> Il ne cesse de surfer à la limite de la légalité, et sans aucun doute en exerçant une pression sur les membres du conseil d’administration de ses entreprises.
Martin_Penwald
Ça ressemble à ce qu’il avait fait pour Solar City, dirigée par ses cousins. Un peu de sous de chez Tesla, un peu de sous de chez SpaceX et hop, on renfloue les cousins sur le dos des actionnaires et des contribuables.<br /> Parce que oui, sans les contrats du gouvernement des États-Unis, SpaceX n’existerait plus (et c’est pas moi qui le dis, c’est Musk lui-même).
Martin_Penwald
Dans le conflit qui opposait les actionnaires de Tesla à Musk au sujet de l’acquisition de Solar City, procès qui s’est conclu en faveur de Musk parce que les faits allégés sont très difficiles à prouver, on trouve dans le jugement rendu ceci :<br /> « Elon was more involved in the process than a conflicted fiduciary should be. And conflicts among other Tesla Board members were not completely neutralized. »<br /> 《 Musk était bien plus impliqué dans le processus [d’acquisition] que ne l’aurait dû être quelqu’un ayant des intérêts dans les 2 parties. Et les conflits envers les autres membres du conseil d’administration de Tesla n’ont pas été complètement supprimées. 》<br /> Donc, OUI, c’est au moins scandaleux qu’il dilapide l’argent d’une compagnie pour en renflouer une autre, ça choque même aux États-Unis, pays où le capitalisme est roi.
DirtyShady
En tout cas il a une bonne tête de psychopathe sur le photo du haut.
pagnelli
250.000$ vs 44.000.000.000 prix d’achat… Cela me semble dérisoire non ? besoin d’une publication pour ca…?
MattS32
Necron:<br /> Twitter dont lequel ils n’ont possiblement aucune part.<br /> Et même assurément aucune : Melon a racheté l’intégralité des parts de Twitter, il est donc jusqu’à nouvel ordre le seul actionnaire.<br /> Dans ce contexte, acheter des produits de Twitter avec ses autres sociétés pourrait effectivement être considéré comme de l’abus de bien social, à moins que l’opération ait été faite dans le strict intérêt de SpaceX, sans que le fait qu’il possède Twitter ne soit intervenu dans la décision. À peine quelques jours après avoir racheté Twitter et alors que SpaceX n’avait jamais fait ça avant, ça va être dur à montrer…<br /> Bon après, vu le montant, c’est anecdotique à ce stade… Mais faudrait pas répéter ça trop souvent…
malak
Il n’y a pas d’abus de bien social aux USA… c’est pour cette raison qu’il se permet cela. Il peut cependant devoir s’expliquer devant les actionnaires.<br /> Les sommes sont encore petites (même si je pense que c’est un budget mensuel) car ne concernent pas beaucoup de pays. Mais il y a fort à parier que sa publicité va s’étendre… avec Tesla également même s’il n’en a pas l’habitude non plus (ni le besoin).
gemini7
Encore une manœuvre « Muskienne », j’ai 250.000 $ dans ma poche droite, hop, je les mets dans ma poche gauche. ^^
nickOh
Ce qui parait paradoxal/injuste, c’est qu’aucun des 44 milliards n’ont atterri dans les caisses de twitter, il a acheté toutes les actions, l’argent est parti de ses poches vers les poches des anciens propriétaires de ces actions (+ taxes aussi)…le compte de la société, lui n’en a pas vu la couleur, et est toujours dans le même état.
MattS32
Non, c’est plus subtile que ça : « Les actionnaires de SpaceX et moi, on a 250 000$ répartis dans nos poches droites (dont 118500$ dans la mienne), hop, je les mets dans ma poche gauche ».
Palou
C’était peut-être de l’argent sale, et c’est pour cette raison qu’il a ramené un lavabo
Peggy10Huitres
Plus qu’a peindre un blue bird sur ses fusées …
elonus_muskator
@Necron<br /> SpaceX n’est PAS quoté en bourse et n’a donc PAS d’actionnaires.<br /> Renseignez vous donc avant de dire n’importe quoi…
MattS32
elonus_muskator:<br /> Renseignez vous donc avant de dire n’importe quoi…<br /> On peut te retourner le conseil : une entreprise peut avoir des actionnaires sans pour autant être côté en bourse.<br /> La bourse n’est qu’un moyen d’échanger des actions simplement en mettant en relation des gens qui sont vendeur et des gens qui sont acheteur.<br /> Mais toute société est constituée de parts (appelées actions dans certaines formes juridiques de société, par exemple le SA en France) qui sont réparties entre les différents associés (ou actionnaires quand les parts sont des actions), éventuellement un seul associé.<br /> Dans le cas de SpaceX, Musk détient 47.4% des actions de la société. Les autres appartiennent à d’autres actionnaires. Il y a en tout 140 entités qui détiennent des actions SpaceX : SpaceX Company Profile: Valuation &amp; Investors | PitchBook
malak
Ce terme existe bien, c’est un concept juridique, qui peut découler sur plusieurs délits… dont principalement l’abus de biens sociaux, mais t’as l’air sacrément calé sur le juridique avec tes insultes.<br /> Tu n’as pas le droit de faire ce que tu veux de l’argent de ton entreprise en France… et effectuer des transactions entre plusieurs de ses entreprises est très risqué, on tombe très facilement dans l’abus de bien sociaux (tous les jours des entreprises sont condamnées pour cela), surtout quand quand le but premier est d’aider l’une d’entre elle, ce qui est clairement le cas avec Twitter au bord de la faillite.
MattS32
malak:<br /> surtout quand quand le but premier est d’aider l’une d’entre elle<br /> Et à fortiori quand les actionnaires ne sont pas les mêmes, puisqu’on peut alors considérer qu’on détourne de l’argent des actionnaires d’une société au profit de ceux de l’autre société.
hzdl
On ne fait pas ce que l’on veut avec l’argent de son entreprise quand il y a des actionnaires. Sauf que c’est le seul actionnaire. Tu es complètement hors-sujet et je ne vois que du sel et de l’aigreur dans ta réponse.
malak
Non monsieur, tu as beau être seul propriétaire de ton entreprise, tu ne fais pas ce que tu veux avec l’argent de celle-ci. Je suis hors sujet car je parle de la France? on est français, Twitter a des filiales partout dans le monde… dont en France. Donc si Musk veut faire pareil en France, il aura des problèmes.
MattS32
hzdl:<br /> On ne fait pas ce que l’on veut avec l’argent de son entreprise quand il y a des actionnaires. Sauf que c’est le seul actionnaire.<br /> Sauf que non, il n’est pas le seul actionnaire. Il y a à ce jour 141 actionnaires chez SpaceX (un de plus qu’il y a 3 jours) : SpaceX Company Profile: Valuation &amp; Investors | PitchBook<br /> Et Melon ne dispose « que » de 47.4% des parts.<br /> Et de toute façon, même s’il était le seul actionnaire, à partir du moment où l’entreprise est constituée en société (« incorporated » aux USA), l’entreprise a une personnalité différente de celle de son actionnaire unique, et ce dernier ne peux donc plus disposer de l’argent de l’entreprise comme s’il était le sien, et ce aussi bien aux USA qu’en France. Il n’y a que dans les formes basiques d’entreprises, celles qui ne sont pas des sociétés (entreprises individuelles en France, entreprises « non incorporées » aux usa, qui n’ont même pas besoin d’être déclarées).
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Black Friday stockage en ligne : Icedrive brade ses prix pour le Cyber Monday
Rien ne va plus entre Elon Musk et Apple
Utilisateur d'un PC Acer ? Mettez vite votre BIOS à jour !
Il ne manquait que cette fonction pour faire passer Powerpoint à l'ère du smartphone
La chute de FTX mène BlockFi à la banqueroute
E-sport : comment l'IA nous promet le meilleur de l'action en jeu
Xavier Niel veut racheter Editis à Vivendi
Grâce à une offre de remboursement, le prix de la batterie externe Samsung est au plus bas !
Oui ! WhatsApp pour Windows 11 va rendre les appels plus simples, voilà comment
Ce kit mémoire Kingston DDR5 est toujours à prix cassé au lendemain du Black Friday
Haut de page