Musk se déleste de 3,9 milliards de dollars en actions Tesla... pour alimenter Twitter

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 09 novembre 2022 à 13h15
© thongyhod / Shutterstock.com
© thongyhod / Shutterstock.com

En l'espace de quelques jours, Elon Musk a vendu près de 4 milliards de dollars d'actions Tesla, pour financer le rachat de Twitter.

Elon Musk n'est pas un boursicoteur comme les autres. Mais au moment de financer l'acquisition du réseau Twitter pour quelque 44 milliards de dollars, il faut bien trouver les ressources nécessaires. Et dans le cas du volatile milliardaire, on peut les trouver du côté Tesla. C'est ainsi qu'Elon Musk a vendu, entre le 4 et le 8 novembre, 19 millions d'actions Tesla supplémentaires, soit environ 4 milliards de dollars.

Plus de 20 milliards de dollars d'actions Tesla cédés depuis le début de l'année

Ce n'est pas une première pour Elon Musk. En avril dernier, il avait déjà vendu pour 8,4 milliards de dollars d'actions Tesla, avant de céder 6,9 milliards de dollars supplémentaires un peu plus tard, en août. À ce moment-là, le fondateur de SpaceX avait déclaré avoir fini de vendre des titres du constructeur automobile, et que le processus était destiné à financer l'acquisition de Twitter.

Sauf que M. Musk a récidivé au début du mois, en se délestant de près de 4 milliards de dollars de titres de Tesla. En 2022, il a ainsi vendu près de 20 milliards de dollars d'actions du groupe.

À chaque fois, les phases de vente d'actions ont eu des conséquences sur le cours de Tesla, qui avait démarré l'année autour des 350 dollars, avant de plonger aujourd'hui sous la barre des 200 dollars, ou très exactement 191,30 dollars en clôture mardi soir au NASDAQ, faisant ainsi plonger la valeur du fabricant d'environ 30 % sur la période.

Une période trouble pour Twitter

Les actions Tesla vendues par Elon Musk doivent en partie financer le rachat de Twitter, qui doit se faire en numéraire à hauteur de 27 milliards de dollars. Le solde, estimé à environ 13 milliards de dollars, est assuré par des prêts contractés auprès de banques comme Morgan Stanley, Bank of America et jusqu'aux Françaises BNP Paribas et Société Générale.

Depuis qu'il a pris le contrôle de Twitter, le 28 octobre dernier, Elon Musk fait la Une de l'actualité, avec des positions qui évoluent constamment (la dernière en date n'est autre que le volte-face de l'entreprise sur la certification des comptes) et des utilisateurs qui se retrouvent perdus au milieu d'annonces et tweets foisonnants, parfois contradictoires.

Et la situation pourrait économiquement devenir encore plus tendue, à l'heure où les annonceurs de la plateforme au petit oiseau bleu se désistent les uns après les autres. Stellantis (Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles), Allianz, Audi ou encore General Motors ont annoncé la suspension au moins temporaire de leurs dépenses sur Twitter, pas rassurés par le devenir de la modération des contenus du service de microbloging.

Source : The Verge

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (6)
Bestdoud

Je sens le mec qui va tout perdre à force de faire n’importe quoi

molotofmezcal

Il a encore de très bon actifs notamment avec SpaceX. Mais vendre du Tesla pour alimenter Twitter c’est clair que ca parait peu judicieux vu la valeur potentielle et à venir des deux sociétés ; mais bon il en a les moyens.

Il a déjà failli tout perdre autant avec Tesla qu’ avec SpaceX, dans des situations bien plus perilleuses (au moins économiquement).

LeToi

Il ferait mieux de vendre complètement Tesla pour racheter Twitter, il aura fait un bel échange ^^

Mel92

Mouais… SpaceX est assis sur Starlink qui lui-même est en très grand danger. Moi j’ai qu’une vie alors je ne miserais pas mes économies là-dessus.

Il va également sans dire que Tesla est encore très surcotée, mais ça tout le monde le sait.

Belgarath

Qu’est-ce que je lis ? La BNP et la Société Générale ont été mettre leur nez là-dedans.
Le merdier des « subprime » ne leur a pas suffit. Ils y ont perdu pourtant un paquet de pognon.

molotofmezcal

Pour le moment, je ne trouve pas que Tesla soit tant surcoté que ça. C’est l’un des constructeurs automobile qui offre les meilleurs perspectives, et celui qui a les outils les mieux adaptés. Ils sont d’ores et déjà top 3 voir top 1 en électrique, bénéficie d’une bonne image; d’outils industriels pleinement adaptés et d’une masse salariale maitrisée contrairement aux constructeurs traditionnels. Même si son évolution n’a pas été (et n’est toujours pas) sans risque.
D’ailleurs l’exemple récent de Renault montre que c’est aux constructeurs historiques de s’adapter, et qu’il le font non sans mal.

Space X part encore de plus loin que Tesla, étant donné qu’il y a quelques années personne n’y croyait… et ils sont maintenant incontournables avec des années d’avances sur tous leurs concurrents dans tous les secteurs ou ils sont présents.