Test Motorola edge 20 Lite : un bel écran OLED 90 Hz, mais pas pour les jeux 3D

02 novembre 2021 à 10h39
5
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Après le Motorola edge 20 , voici le modèle le plus abordable de la gamme : le Motorola edge 20 Lite. Entre son design réussi malgré son épaisseur, son excellente autonomie et son module photo arrière inégal, mais plutôt convaincant, peut-être mérite-t-il une place parmi les meilleurs smartphones à moins de 400 euros . Faisons donc le point sur ce que propose ce nouveau modèle du constructeur américain.

Motorola edge 20 lite
  • Qualité de l'écran OLED 90 Hz
  • Autonomie impressionnante
  • Charge rapide
  • Agréable et léger en main
  • Slot Micro SD
  • Boutons latéraux placés trop haut
  • Capteur Ultra grand-angle/Macro décevant
  • Performances dans les jeux 3D

Fiche technique Motorola edge 20 lite

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 11
Surcouche Android
Android Stock
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,7in
Type d'écran
OLED
Définition de l'écran
1080 x 2400 pixels
Taux de rafraîchissement
90Hz
Densité de pixels
393 DPI
Écran HDR
Oui

Mémoire

Mémoire interne
128 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
MediaTek Dimensity 720
Finesse de gravure
7nm
Nombre de cœurs CPU
Octa-core
Fréquence CPU
2Hz
GPU
ARM Mali-G57 MP3
Mémoire vive (RAM)
8 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
30W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4
Définition du / des capteur(s) arrière
108 Mpx, 8 Mpx, 2 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
32 Mpx
Enregistrement vidéo
4K@30fps, 1080p@30/60/120/240fps, 720p@960fps
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
0.7µm - 2.1µm
Taille des photosites objectifs frontaux
0.7µm -1,4µm
Ouverture objectif photo arrières
f/1.9, f/2.2, f/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
f/1.9
Zoom Optique
8x

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Bluetooth
5

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Oui
Nombre de haut-parleurs
1

Caractéristiques physiques

Hauteur
166mm
Largeur
76mm
Epaisseur
8,3mm
Poids
185g
Certification IP
52
Indice de réparabilité
7.4

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
1.00 W/kg
DAS tronc
1.49 W/kg
DAS membres
2.99 W/kg

Dans la boîte du Motorola edge 20 Lite

Dans la boîte du Motorola edge 20 Lite, on trouve :

  • Le téléphone (forcément) ;
  • Un câble de recharge USB-C vers USB-C ;
  • Un bloc de charge rapide de 30 W ;
  • Des écouteurs filaires jack 3,5 mm ;
  • Une coque de protection transparente en silicone ;
  • Une clé d'éjection de la carte SIM.
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Design : l’original de la gamme

Alors qu’il héberge une batterie de 5 000 mAh, on pourrait penser que le Motorola edge 20 Lite est un monstre d’épaisseur et de lourdeur. Il n’en est rien. Le modèle est condensé dans 16,5 centimètres de hauteur pour 7,6 centimètres de largeur et seulement 8,25 millimètres d’épaisseur. Et l’ensemble ne pèse finalement que 185 grammes et se dévoile tout en courbes et arrondis élégants.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Son module photo à l’arrière est plus proche visuellement de ce que propose Apple avec ses iPhone 13 que de celui que l’on trouve sur son grand frère, le Motorola edge 20. Et quelque part, c’est tant mieux : il s’intègre mieux dans le châssis et dépasse beaucoup moins de l’appareil. Il ne gêne pas la prise en main, notamment à l’horizontale, et le smartphone tient presque à plat sur le dos.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret

© Christelle Perret pour Clubic

À l’avant, le capteur est intégré dans un poinçon discret, et l'on pourra seulement regretter la taille du menton de l’appareil, plutôt imposant pour cette dalle de 6,7 pouces. Côté coloris, Motorola donne le choix entre vert lagon et noir graphite. Qu'importe, le châssis en plastique de l’appareil gardera tout autant les traces de doigts ! Malheureusement, là encore, Motorola a placé les boutons latéraux (allumage/capteur d’empreinte et réglage du volume) bien trop haut.

Heureusement que ce modèle tient vraiment bien en main et ne glisse pas. Il faudra toutefois se montrer prudent pour éviter les chutes, puisque de nombreuses options de navigations se trouvent au bas de l’écran : accès au catalogue d’applications installées, appel de Google Assistant ou affichage des applications qui tournent en arrière-plan.

Écran OLED 90 Hz

Comme tous les smartphones de la gamme, le Motorola edge 20 Lite est équipé d’une superbe dalle OLED de 6,7 pouces. Là encore, il affiche une définition Full HD+, c’est-à-dire de 1 080 x 2 400 pixels, et compatible HDR10+ . Même en plein soleil, la lisibilité reste excellente, avec des noirs profonds et des couleurs vives. Seule concession à faire par rapport aux deux autres modèles de la gamme : le taux de rafraîchissement, limité à 90 Hz. Ce qui est déjà très appréciable.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

En effet, la navigation est fluide grâce à la très grande réactivité de la dalle. Néanmoins, pour ceux qui se contentent très bien du 60 Hz, il est possible de forcer cet affichage dans les paramètres du smartphone. Cela permet essentiellement de prolonger l’autonomie de la batterie. Toutefois, et nous y reviendrons plus loin, cette concession n’est absolument pas nécessaire !

Concernant l’affichage des couleurs, le smartphone, qui tourne sous Android Stock, n’offre que deux choix et un certain niveau de personnalisation. Il est possible de choisir entre un affichage plutôt « naturel » des couleurs ou une version « saturée » pour un résultat plus vif. Ensuite, il est possible de personnaliser la température des couleurs, sur une simple échelle du plus froid au le plus chaud. C’est assez sommaire, mais l’écran du smartphone est déjà plutôt bien calibré.

Performances médiocres pour les jeux 3D

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Motorola

Sous le capot, on trouve un processeur 5G de milieu de gamme et abordable, le MediaTek Dimensity 720, octo-core et cadencé à 2,0 GHz. Un modèle plutôt surprenant, puisque, selon le constructeur, il se destinait à équiper des mobiles dont le tarif oscille autour des 250 dollars… Pour rappel, le Motorola edge 20 Lite est quant à lui vendu au tarif conseillé de 369 euros. Et, bien qu’il soit soutenu par 8 Go de RAM, les performances du smartphone sont un peu inférieures à ce que l’on pourrait attendre d’un modèle dans cette gamme de prix.

Toutefois, pas d’inquiétude : la navigation dans l’interface est fluide et les applications sont réactives. Dans une utilisation classique, le smartphone ne souffre d’aucune difficulté pour proposer une expérience satisfaisante. C’est du côté des jeux 3D qu’il commence à montrer ses faiblesses. En faisant quelques concessions pour optimiser les performances, c’est-à-dire en réduisant la qualité des graphismes à « très faible » avec une limite de 30 FPS, nous avons pu jouer à Genshin Impact sans souffrir de la moindre latence.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© miHoYo
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© miHoYo

Nous voici donc confrontés à un point déterminant. Ceux qui aiment jouer confortablement aux jeux mobiles en 3D comme Genshin Impact ou Fortnite devraient probablement se tourner vers un autre modèle, car celui-ci risque de les frustrer. Certes, le jeu est fluide et le smartphone ne chauffe pas, mais il faut reconnaître que les graphismes piquent les yeux… et il est impossible de faire mieux. Le moindre changement dans les paramètres pour tenter d’améliorer le rendu crée de sévères ralentissements.

Audio : mieux vaut utiliser la prise jack

À l’instar des deux autres modèles de la gamme, le Motorola edge 20 Lite dispose d’un seul haut-parleur mono, situé sur la tranche inférieure de l’appareil. En plus d’être un positionnement peu optimal, puisque la fente peut facilement être obstruée dès lors que l’on tient le smartphone à l’horizontale, il faut également reconnaître que le son est plutôt médiocre. Néanmoins, il est possible d’obtenir une meilleure qualité audio en activant le paramètre « Effets Audio » et de privilégier, selon ses préférences, la mise en avant des basses, des aigus, de la voix, ou alors d’opter pour un son équilibré.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Motorola

Le son délivré par le haut-parleur est suffisant pour accompagner des vidéos YouTube ou pour des appels, mais s’il s’agit d’écouter de la musique, ou de regarder un film ou une série dans laquelle la musique a une place importante, mieux vaut utiliser la prise jack. Là encore, le paramétrage du son peut être intéressant pour améliorer le rendu. Dès lors que « Effets Audio » est activé, c’est le mode « Stéréo 3D » qui est en place, mais il est possible d’opter pour un autre mode entre « Home cinéma », pour privilégier un effet Surround, et « Live », pour simuler l’effet d’un concert.

Il est également permis de personnaliser l’ensemble du rendu grâce aux réglages proposés pour le haut-parleur (c’est-à-dire de privilégier les basses, les aigus, la voix ou d’opter pour un son équilibré), avec le paramétrage de l’effet Surround : « Live », « Large », « Ambiant » ou « Désactivé ».

Appareil photo : une expérience frustrante

Bien que le Motorola edge 20 Lite soit le modèle le plus abordable de la gamme, le constructeur américain y a tout de même intégré le même capteur principal de 108 Mp pour compléter son module photo à l’arrière. Et l’ensemble fonctionne étonnamment bien. Pour rappel, c’est un triple capteur qui compose le module photo à l’arrière de l’appareil, avec :

  • grand-angle 108 Mpx, ouverture ƒ/1,9, pixels de 0,7 à 2,1 μm ;
  • ultra grand-angle/macro 8 Mpx, ouverture ƒ/2,2 ;
  • capteur de profondeur 2 Mpx, ouverture ƒ/2,4.
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

À l’avant, il s’agit du même module que sur les autres modèles de la gamme, à savoir un capteur de 32 Mpx, avec une ouverture ƒ/2,2 et des pixels de 0,7 à 1,4 μm.

Le grand-angle

Voilà un vaste sujet, puisque le grand-angle est l’argument principal de Motorola pour mettre en avant sa gamme d'edge 20, et le modèle Lite n'y fait pas exception. Toutefois, ce capteur de 108 Mpx se montre décevant sur le rendu des détails. Pour rappel, les pixels générés sont neuf fois plus grands, afin de bénéficier d’une sensibilité à la luminosité neuf fois supérieure. Ce dernier point est indéniable, et nous le verrons plus en détail dans la partie consacrée aux photos de nuit.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Pour les photos de jour, on peut saluer la richesse des couleurs proposées, bien que l’ensemble soit légèrement saturé, voire très saturé lorsque l’appareil se trouve confronté à un environnement plutôt monochrome, comme ici avec ce cliché tout en nuances de vert. Même le tronc au centre de cette photo semble vert, alors que ce n’est absolument pas le cas. Et on peut également noter l’exagération des contrastes sur son écorce.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Ces deux clichés dévoilent également une difficulté que nous avions déjà relevée lors du test du Motorola edge 20, qui possède le même capteur principal : le manque de netteté sur les petits éléments, comme les feuillages.

L'ultra grand-angle

Pour obtenir des couleurs plus naturelles, il vaut mieux se tourner vers le capteur ultra grand-angle de 118°, qui permet également de capturer une surface jusqu’à quatre fois plus grande. De jour, il permet d’obtenir des clichés équilibrés, mais au prix de quelques désagréments. Tout d’abord, et on s’en rend compte très rapidement, les angles sont déformés à l’extrême, au-delà de ce que l’on peut habituellement voir avec un capteur ultra grand-angle.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Ensuite, le capteur a du mal à suivre le rythme quand la lumière manque. Il ne s’agit pas ici de conditions nocturnes que nous aborderons plus loin, mais simplement de zones d’ombre que l’on peut rencontrer en pleine journée dans un paysage. Les zones lumineuses sont donc très bien mises en valeur, mais tout ce qui est plutôt sombre semble laissé de côté, avec un niveau de netteté qui laisse franchement à désirer.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret

© Christelle Perret pour Clubic

Le macro

Le mode Macro n’est pas le meilleur argument de ce module photo, au même titre que l’ultra grand-angle avec qui il partage le même capteur 118°, ce qui lui permet cette fois de réduire par quatre la distance avec l’objet visé. Quand il s’agit de placer le focus sur un tout petit élément dans une composition, il s’en sort plutôt bien, comme ici avec la pointe du pinceau.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, Macro Vision ; à droite, zoom x2 © Christelle Perret pour Clubic

Pour rappel, le Motorola edge 20 Lite ne dispose pas de téléobjectif, mais d’un zoom numérique positionné sur le capteur grand-angle. Alors, pour se rapprocher gentiment d’un objet peu éloigné, il semble assez naturel de privilégier la Macro Vision… Quelle erreur ! Que ce soit en extérieur ou en intérieur, quelle que soit la distance de l’objet, le résultat est globalement décevant.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret

© Christelle Perret pour Clubic

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Les feuilles des arbres et les brins d’herbe ressemblent davantage à des taches de peinture qu’à des végétaux. Et rien ne va dans la dernière photo avec le bouton et les fils de laine. Enfin, le problème avec les zones d’ombre dans l’image persiste évidemment avec la Macro Vision. Bref, c'est une énorme déception, alors que le capteur Macro était la bonne surprise du module photo du Motorola edge 20.

Les portraits

Inutile de tergiverser : les photographies en mode Portrait sont belles, avec un détail tout particulier apporté aux contrastes de l’image. On note également une nette amélioration du floutage de l’arrière-plan par rapport au mode standard, pour lequel il est parfois un peu brouillon.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, le grand-angle ; à droite, le mode Portrait © Christelle Perret pour Clubic
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, grand-angle ; à droite, le mode Portrait © Christelle Perret pour Clubic

Le détourage est globalement excellent, quel que soit le sujet, avec une bonne retranscription de la profondeur de l’image. Le seul bémol potentiel concerne, assez naturellement, les cheveux fins, les poils et les petits épis qui peuvent être pris dans ce flou. Un détail que certains apprécieront peut-être.

Les photos de nuit

Nous en parlions plus haut, les pixels générés par le capteur grand-angle sont neuf fois plus grands pour bénéficier d’une sensibilité à la luminosité neuf fois supérieure. Se pose donc évidemment la question de ses capacités en situation de faible luminosité ainsi qu’en vision de nuit. Trêve de suspense : le Motorola edge 20 Lite propose de très bonnes photos avec son capteur principal, mais ne comptez pas sur son capteur ultra grand-angle/macro qui, lui, ne s’en sort absolument pas, avec un résultat complètement flou couplé à l’ajout de bruit dans l’image.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Macro Vision, de nuit © Christelle Perret pour Clubic
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, ultra grand-angle "standard" ; à droite, ultra grand-angle en mode Vision de nuit © Christelle Perret pour Clubic

Revenons donc au capteur grand-angle, avec tout d’abord des situations de faible luminosité en plein jour, comme ici dans un sous-sol. En utilisation standard, le capteur attrape effectivement toute la luminosité ambiante possible pour proposer un résultat clair, sans laisser une impression de surexposition. Dans ces conditions, l’utilisation du mode « Vision nocturne » était d’ailleurs complètement inutile. Le résultat est d’ailleurs très mauvais, avec une luminosité très exagérée, du flou et beaucoup de bruit.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, le mode standard ; à droite, le mode Vision de nuit © Christelle Perret pour Clubic
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, le mode standard ; à droite, le mode Vision de nuit © Christelle Perret pour Clubic

En conditions nocturnes avec la présence de lumières artificielles, le capteur grand-angle s’en sort encore une fois très bien, sans nécessiter l’activation de la vision nocturne. Les couleurs sont naturelles, et l'on apprécie la qualité des détails, comme les feuilles, les fleurs et les brins d’herbe, dans ces conditions assez particulières.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
À gauche, le mode standard ; à droite, le mode Vision de nuit © Christelle Perret pour Clubic

Toutefois, le même niveau de détails n’est pas disponible dès lors que l’on active le mode « Vision nocturne » qui nécessite d’ailleurs de rester parfaitement immobile, tout comme son sujet. Les clichés sont tout de même appréciables, bien qu’ils tirent très fort vers le jaune.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret

© Christelle Perret pour Clubic

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Autonomie monstrueuse

Nous le précisions dans la partie consacrée au design du smartphone, le Motorola edge 20 Lite est équipé d’une imposante batterie de 5 000 mAh qui, couplée aux avancées logicielles du côté du système d’exploitation Android, permet de tenir deux jours complets sans recharge, malgré une utilisation plutôt intensive. Et il est à noter que la fonctionnalité « batterie adaptative », bien qu’elle soit activée, n’a pas eu le temps de faire ses preuves pour améliorer l’autonomie du smartphone.

Test Motorola edge 20 Lite © Christelle Perret
© Motorola

En effet, cette dernière requiert quelques cycles de recharge pour comprendre les habitudes d’utilisation de son propriétaire, et donc limiter l’usage de la batterie aux applications les moins utilisées. On peut donc imaginer une autonomie plus longue encore, sur la durée. En parallèle, le smartphone accepte la charge rapide grâce au bloc de chargement 30 W fourni, mais il faut compter plus d’une heure pour passer de 0 à 100 % de batterie.

Prix et disponibilité

Tout comme le modèle classique de la gamme, le Mototorola edge 20 Lite est vendu en France depuis le 3 septembre 2021 au tarif conseillé de 369 euros. Il est proposé en deux coloris, vert lagon et noir graphite, mais une seule configuration matérielle est disponible, à savoir 8 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage. Pour rappel, sa mémoire est extensible via une carte micro SD .

Motorola edge 20 Lite : l’avis de Clubic

Bien qu’il soit le modèle le plus abordable de la gamme des Motorola edge 20, le Lite dispose de très bons arguments pour séduire. Tout d’abord, un design plutôt réussi, malgré des boutons latéraux placés trop haut (un défaut commun à l’ensemble de la gamme). Ensuite, un superbe écran et un capteur principal efficace, couplé au capteur de profondeur. Et enfin, une autonomie impressionnante. On regrettera néanmoins ses performances assez faibles dans les jeux vidéo en 3D.

Motorola edge 20 lite

7

Inabouti est le maître mot pour définir le Motorola edge 20 Lite. Il dispose d'un magnifique écran OLED 90 Hz, mais peine à faire tourner les jeux vidéo en 3D, et d'un capteur principal efficace, mais d'un ultra grand-angle/macro décevant. Heureusement, il se rattrape avec une batterie de 5 000 mAh très endurante et la présence de deux éléments importants pour certains utilisateurs : un slot micro SD pour étendre la mémoire de stockage et une prise jack 3,5 mm.

Cette œuvre est pour vous si

  • Qualité de l'écran OLED 90 Hz
  • Autonomie impressionnante
  • Charge rapide
  • Agréable et léger en main
  • Slot Micro SD

Cette œuvre n'est pas pour vous si

  • Boutons latéraux placés trop haut
  • Capteur Ultra grand-angle/Macro décevant
  • Performances dans les jeux 3D

Écran 9

Performances 7

Autonomie 9

Design 8

Photographie 7

Motorola edge 20 lite au meilleur prix

Amazon 359,17€ Voir l'offre
Cdiscount marketplace 389,96€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Kriz4liD
beaucoup trop cher !
benben99
Si c’était un téléphone d’une certaine marque dont on taira le nom, il aurait eu au moins 8 ou 9 sur 10
aazert
Aaah quelle parano .<br /> Bref pas fan du tel mais purée vos tests sont vraiment complets et bien fichus. Merci clubic.
sylvio50
Salut,<br /> @Clubic,<br /> Son module photo à l’arrière est plus proche visuellement de ce que propose Apple avec ses iPhone 13 que de celui que l’on trouve sur son grand frère, le Motorola edge 20.<br /> L’arrière ressemble au XIAOMI Mi 11 Lite 5G / XIAOMI 11 lite 5G NE plutôt. L’ Iphone 13 n’est sorti qu’en octobre seulement :<br /> 791×764 65.3 KB<br /> 2560×1180 193 KB<br /> 1200×800 49.4 KB
LeVendangeurMasque
Si c’était effectivement le téléphone à la marque dont tu parles il ferait du 120hz même dans les jeux, et les doigts dans le nez… <br /> Et hors plaisanterie, 7/10 pour un téléphone à ce tarif, c’est pas si mal…
Akkyshan
Au cas où, je précise que je n’insinue pas que Motorola a copié un autre constructeur pour la création de ce module photo à l’arrière, que ce soit Apple ou Xiaomi. Simplement que le module présent sur le modèle lite est vraiment très différent de celui sur les modèle edge 20 et pro : il est carré, arrondis, au lieu d’être un rectangle avec les capteurs les uns au dessus des autres… et à cet instant, j’avais surtout en tête le visuel du module de l’iPhone 13 ! Ca ne va vraiment pas plus loin que ça ! ^^
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La console Qualcomm / Razer qui avait fuité est un kit de développement pour soutenir le Snapdragon G3x Gen 1
iOS 15 provoquerait des bugs de géolocalisation avec Philips Hue
Xiaomi 12 et Xiaomi 12 Pro : le lancement pourrait finalement attendre la fin du mois
La Pixel Watch de Google serait bien prévue pour 2022
Le Père Noël débarque à nouveau sur WhatsApp, et son
Le bloc photo du Galaxy S22 se montre dans une fuite
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
realme aura, lui aussi, son smartphone propulsé par un Snapdragon 8 Gen 1
Un iPhone SE 3 pour 2022 ? C'est bien ce qui semble se profiler
Haut de page