Test Xiaomi Mi 10 Lite : déjà le meilleur rapport qualité-prix de l'année

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 juin 2020 à 10h37
0
La note de la rédac
On connaît la propension de Xiaomi à tirer sur la corde au point de la rompre. L'an dernier, ce sont pas moins de cinq déclinaisons de son mémorable Mi 9 qui avaient été lancées au cours de l'année. Cette année, la machine est déjà bien en marche, avec pas moins de trois références en date : le Mi 10 Pro, le Mi 10, et le nouveau venu Mi 10 Lite.

Annoncé par Xiaomi lors du lancement des Redmi Note 9 Pro et Redmi Note 9, le Xiaomi Mi 10 Lite joue pourtant dans une tout autre catégorie.

Compatible 5G, et doté d'une fiche technique très bien ficelée, le smartphone s'affiche à un tarif défiant toute concurrence. Notre nature incrédule nous a aussitôt poussés à nous interroger : où est l'arnaque ?

Force est de constater qu'après plusieurs jours de recherche, on n'a toujours pas mis le doigt dessus.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 10 Lite : la fiche technique

On a toujours été un peu fâchés avec les versions « Lite » de nos smartphones préférés — forcément décevantes. Mais le Xiaomi Mi 10 Lite conjure le sort de la plus belle des manières, en constituant un smartphone au rapport qualité-prix rare sur le marché.

    Le Xiaomi Mi 10 Lite, c'est :

  • Écran : AMOLED de 6,57 pouces (20:9) affichant une définition Full HD+ de 2400 x 1080 pixels (401 ppi, 60 Hz, HDR 10+) et couvrant environ 85% de la surface avant
  • SoC: Snapdragon 765G (7 nm) avec processeur octo-core (1x 2,4 GHz + 1x 2,2 GHz + 6x 1,8 GHz) et GPU Adreno 620 (625 MHz)
  • Mémoire vive : 6 Go LPDDR4X
  • Stockage interne : 64 ou 128 Go (non extensible) en UFS 3.0
  • Batterie : 4 160 mAh, recharge rapide jusqu'à 20 W en filaire
  • Étanchéité : non certifié
  • Prise jack 3,5 mm : oui
  • Audio : un haut-parleur
  • Appareils photo arrière :
    • grand-angle 48 MP (1/2.0", 0,8 µm, ƒ/1.8) équivalent 26 mm
    • ultra grand-angle 8 MP (1/4.0", 1,12 µm, ƒ/2.2) équivalent 15 mm
    • macro 2 MP
    • profondeur 2 MP
  • Vidéo : 4K@30fps, 1080p@30/60/120/240/960fps, gyro-EIS
  • Appareil photo avant : 16 MP (1/3.0" ƒ/2.5), vidéo 1080p30fps
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • Compatible 5G : Oui
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.1, NFC
  • Dimensions : 163.7 x 74,8 x 7.9 mm pour 192 grammes
  • OS : Android 10 + MIUI 11
  • Coloris : Gris Cosmos, Bleu Boréal, Blanc Céleste
  • Prix : 379€ pour 6+64 Go ou 399€ pour 6+128 Go
  • Disponibilité : Disponible

D'emblée, le Xiaomi Mi 10 Lite joue dans la cour des grands. Un statut que seule sa compatibilité 5G et son prix placé sous la barre des 400€ lui offraient déjà, mais qui tient à beaucoup plus. Notamment son très bel écran AMOLED sur lequel nous reviendrons en profondeur plus bas dans ce test.

Dans son écrin, le Mi 10 Lite s'accompagne d'un adaptateur secteur 20W, d'un câble USB-C, d'une paire d'écouteurs intra-auriculaires et d'une coque de protection en silicone transparent.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Design : s'intègre à merveille dans la gamme Mi 10

Le Mi 10 Lite est un smartphone un peu plus compact que ses grands frères. Doté d'une diagonale de 6,57 pouces contre 6,67 pour les Mi 10 et Mi 10 Pro, il profite surtout d'un écran plat et non plus incurvé. Selon les préférences de chacun, cela facilite la prise en main de l'appareil.

Xiaomi Mi 10 Lite test
Le Mi 10 Lite (à gauche) à côté du Mi 10 Pro © Pierre Crochart pour Clubic

Tout milieu de gamme qu'il est, n'en déplaît son suffixe « Lite », l'appareil profite de finitions de très bonne qualité. Il échappe au revêtement en verre dépoli offert à ses illustres modèles, mais s'offre malgré tout un habillage du plus bel effet. Visuellement en tout cas : rien n'est susceptible de trahir qu'il s'agit là d'un « sous-modèle ».

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

L'une des différences majeures du Mi 10 Lite face à ses aînés est la disposition des différents modules photo. Alignés à la verticale sur les Mi 10 et Mi 10 Pro, les quatre capteurs et le flash du Mi 10 Lite s'intègrent ici à un rectangle décidément dans l'air du temps. Précision utile : ce « bloc » dépasse très peu du châssis et n'empêche pas le smartphone de reposer à plat, contrairement aux modèles plus onéreux du constructeur.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

L'avant du smartphone est aussi marqué par une différence de taille. Sur son haut de gamme, Xiaomi a opté pour un écran percé pour y intégrer l'appareil photo avant. Sur le Mi 10 Lite, on retourne gentiment fin 2018 avec une esthétique directement empruntée au OnePlus 6T et sa fameuse encoche « en goutte d'eau ».

Rien de bien gênant, d'autant que l'appareil conserve un ratio écran-corps des plus honorables autour des 85%. Les bordures demeurent très fines : 3mm en haut, 1 mm sur les côtés et 6 mm sur le menton.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Comme sur les autres modèles de la gamme, on pourrait éventuellement regretter le placement du capteur d'empreintes à peine trop bas. L'atteindre demande en effet une petite gymnastique du pouce.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Les boutons de volume et d'allumage, tous deux disposés à droite du téléphone, sont quant à eux idéalement placés et s'atteignent sans peine.

Le port jack 3.5 mm est accessible sur le haut de l'appareil, et le port USB-C, le tiroir de cartes SIM et l'unique grille de haut-parleur sont quant à eux placés sur la tranche basse du téléphone.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Écran : (presque) aussi bon que le Mi 10 Pro

Xiaomi a définitivement franchi un cap cette année en termes d'écrans. En offrant non seulement une excellente dalle à toute sa gamme, mais aussi en permettant via MIUI 11 des réglages très fins de ses préférences d'affichage.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Ici, nous avons donc affaire à un écran AMOLED Full HD de 6,57 pouces. Il profite d'une résolution de 401 ppp, ce qui est à peine plus élevé que sur les Mi 10 et Mi 10 Pro (387 ppp). En revanche, celui-ci n'est capable d'afficher qu'une fréquence de 60 Hz, contre 90 Hz pour les modèles haut de gamme.

La dalle perd au passage beaucoup en luminosité, tout en n'atteignant pas des seuils décevants. En la poussant au maximum, nous avons pu atteindre 433 cd/m2. Avec le réglage automatique de la luminosité, nous avons pu atteindre un pic de 578 cd/m2. C'est très honnête pour un smartphone vendu 380€. Le contraste est quant à lui un non-problème : le noir d'un écran AMOLED étant 100% noir.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Côté colorimétrie, et comme souvent avec Xiaomi, il faut jouer des coudes pour obtenir un réglage optimal. Avec le mode automatique, sélectionné de série, les mesures relevées restent moins décevantes que prévu.

La température de l'écran oscille entre 7187 et 7248K selon que la luminosité est réglée à 50 ou à 100%. L'espace sRGB est couvert à 99,9% et le delta E fixé entre 2,96 et 3,56 — ce qui est très proche de la norme attendue de 3 ou inférieur.

Avec le mode « Saturé », la température se réchauffe très légèrement. L'espace sRGB grimpe cependant à 134,6% (97% du DCI-P3) et offre ainsi des couleurs très vives. Le delta E s'envole néanmoins entre 4,45 et 5,47. Pas idéal pour qui veut avant tout des couleurs réalistes et précises.

Sans surprise, c'est avec le mode « Original » que l'on s'approche le plus de la norme. La température se cale autour de 6300K (on attend idéalement 6500) et le dE descend à 1,25, ce qui est excellent.

En jouant encore davantage avec la roue chromatique et les réglages offerts par Xiaomi, nous sommes parvenus au compromis idéal et avons relevé les mesures suivantes : une température de 6503K et un delta E de 0,96. L'excellence à l'état pur, même si cela se paie au prix d'une colorimétrie qui vacille et tombe à 94,3% du spectre sRGB.

Xiaomi Mi 10 Lite test

Toutes les mesures utilisées dans cet article ont été réalisées avec le logiciel CalMAN Ultimate et une sonde X-Rite i1 Display Pro.


Pour dire les choses autrement : l'écran du Mi 10 Lite est d'excellente facture. Il faut, certes, se démener pour récupérer un point blanc parfait, mais cela est techniquement possible avec les outils fournis par Xiaomi. Récemment, seul le Sony Xperia 10 II nous a donné des résultats aussi probants dans la même gamme de prix.

Xiaomi Mi 10 Lite test
L'écran du Mi 10 Lite est compatible HDR 10+ © Pierre Crochart pour Clubic

Audio : une prestation en demi-teinte

Puisque l'on parle du Sony Xperia 10 II, voilà un domaine dans lequel le milieu de gamme du concurrent nippon écrase littéralement le Mi 10 Lite : l'audio.

À première vue, rien ne différencie les deux appareils. Unique grille de haut-parleurs, prise jack, large compatibilité des codecs Bluetooth... Mais Sony offre une prestation sonore beaucoup plus maîtrisée que Xiaomi qui, pourtant, s'est illustré de façon étonnante sur les Mi 10 et Mi 10 Pro à ce chapitre.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

En cause ? Essentiellement un manque de puissance. Avec un casque, il faut franchement monter dans les tours pour obtenir une dynamique convaincante et une restitution sonore parfaite. Le Mi 10 Lite offrant peu de latitude quant au réglage du volume (15 niveaux seulement), on sera pratiquement toujours au-delà du seuil des 60% pour profiter au mieux de sa musique. Petite parenthèse : les écouteurs intra-auriculaires (jack 3.5 mm) fournis par Xiaomi font bien le job pour dépanner. L'isolation phonique est bonne, et les basses sont au rendez-vous. Au détriment toutefois d'aigus très précis, un peu écrasés dans le spectre.

Le haut-parleur, enfin, n'est franchement pas un bon cru. Presque entièrement tourné vers les médiums (privilégiant donc les voix), il peine à restituer correctement vos musiques favorites. De plus, il sature très rapidement (autour des 50% selon le genre musical). On réservera donc son usage au visionnage de vidéos ou de stories sur les réseaux sociaux.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin côté Bluetooth, le Mi 10 Lite ne fait l'impasse sur aucun codec essentiel : SBC, AAC et toute la famille aptX (HD, Adaptative, TWS+) est au rendez-vous, ainsi que le LDAC. Besoin d'une piqûre de rappel sur la signification de ces sigles ? Cliquez ici pour tout savoir sur les codecs Bluetooth.

Logiciel : MIUI et ses bloatwares

Nous avons énormément parlé des smartphones de l'écosystème Xiaomi dernièrement. Outre les Mi 10, les Redmi Note 9 ou encore le Black Shark 3, tous profitent de la dernière mouture de MIUI.

Le Mi 10 Lite profite de la dernière version de la surcouche (11.0.4) et du correctif de sécurité Android d'avril dernier. Deux mois de retard donc, qu'il vaudrait mieux combler au plus vite. Du reste, le smartphone est certifié Widevine L1 et peut donc lire les contenus vidéo HD sur les plates-formes SVoD.

Xiaomi Mi 10 Lite test

C'est désormais acté : MIUI 11 permet enfin à ses utilisateurs d'opter entre une disposition classique, et un tiroir d'application qui lui faisait grandement défaut jusqu'à récemment.

Autrement, on retrouve facilement nos habitudes. Mode sombre intégral, navigation gestuelle, bien-être numérique... Aucune fonctionnalité ne manque à l'appel.

Xiaomi Mi 10 Lite test

Le mode « GameTurbo » permet aussi une optimisation de vos jeux favoris afin de maximiser les performances et d'afficher un overlay à votre convenance.

Xiaomi Mi 10 Lite test

Xiaomi Mi 10 Lite test
GameTurbo permet aussi d'afficher un overlay en jeu.

On regrette néanmoins toujours la profusion de publicités qui s'incrustent dans l'interface (dans le gestionnaire de fichiers ou le processus de vérification des APK notamment). Tout comme on peste une nouvelle fois contre la profusion d'applications préinstallées dans le téléphone au démarrage. Comme sur le Redmi Note 9, nous en avons compté 14 qui, heureusement, peuvent être désinstallées.

Xiaomi Mi 10 Lite test

Xiaomi Mi 10 Lite test
Exemple de publicités que l'on peut trouver sur le Mi 10 Lite

Le quatrième plus gros constructeur de smartphones au monde a-t-il toujours besoin de faire cela pour maximiser son chiffre d'affaires ?

Performances : suffisamment puissant pour tous les usages

Le Snapdragon 765G est un excellent SoC de milieu de gamme. Récemment passé sous notre loupe dans le Motorola Edge, on retrouve le chipset de Qualcomm encore plus en forme dans le Mi 10 Lite.

AnTuTu lui a accordé le score de 320 722 points, ce qui le rapproche quasiment des résultats obtenus l'an passé sur le Xiaomi Mi 9 — le haut de gamme de l'époque. Geekbench l'approche quant à lui des 2000 points sur son test multi-core.

Xiaomi Mi 10 Lite test

On est également ravis de trouver dans ce Mi 10 Lite une mémoire flash aussi véloce. Une vraie rareté à ce niveau de prix, qui approche du gigaoctet par seconde en lecture et offre un très bon débit en écriture.

Xiaomi Mi 10 Lite test

« Le Mi 10 Lite offre des performances quasiment aussi bonnes que des smartphones haut de gamme de l'an dernier »


Si tous ces chiffres ne vous évoquent rien : retenez que le Mi 10 Lite offre des performances quasiment aussi bonnes que des smartphones haut de gamme de l'an dernier. Et pour ne rien gâcher, le dernier-né de Xiaomi est également compatible 5G.

Avec le Mi 10 Lite, vous pourrez lancer n'importe quel jeu du Play Store dans une qualité graphique optimale. Même le très gourmand Call of Duty Mobile continuait d'afficher 60 images par seconde en qualité « Élevée » avec le FOV à fond sur notre exemplaire de test.

Notez que la montée en température est également très maîtrisée. Après trois intenses parties sur le FPS de Tencent, le point le plus chaud de la coque ne grimpait qu'à 36°C.

Xiaomi Mi 10 Lite test
On joue très confortablement sur le Mi 10 Lite © Pierre Crochart pour Clubic

Autonomie : un exemple en la matière

L'autonomie est le nerf de la guerre des smartphones d'entrée et de milieu de gamme. Nous ne sommes pas surpris le moins du monde que le Mi 10 Lite s'en sorte admirablement bien à ce niveau.

Xiaomi Mi 10 Lite test

Le midrange de Xiaomi est resté allumé pendant très exactement 53h26 avant de s'éteindre. Sur ce laps de temps, l'écran est resté allumé plus de 8 heures. C'est tout bonnement excellent, et permettra même aux utilisateurs les plus forcenés de tenir une bonne journée et demie avant d'aller brancher le smartphone sur secteur.

Côté recharge justement, le smartphone fait honneur à la lignée dont il est issu. En 30 minutes, le Mi 10 Lite avait récupéré 51% d'autonomie avec l'adaptateur secteur fourni. Comptez exactement 80 minutes pour passer de 0 à 100%.

Photo : surprenant d'efficacité

Jusqu'à présent, le Mi 10 Lite coche à peu près toutes les cases. Ce qui, soyons honnête, était inespéré pour un smartphone tarifé 379€. Aussi nous nous attendions à ce que des arbitrages importants aient été faits au chapitre de la photographie — probablement l'un des postes de dépense les plus importants.

D'autant que nous aurions pu lui pardonner d'être décevant. Après tout, on peut entendre que Xiaomi souhaite pousser les amateurs de photographie vers ses modèles les plus onéreux. Mais le Mi 10 Lite fait une nouvelle fois honneur à la famille d'appareils qu'il rejoint.

Sans être irréprochable, le smartphone offre des clichés étonnamment bons pour sa gamme de prix.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Irréprochable au grand-angle

Le capteur principal du Mi 10 Lite est un modèle de 1/2.0" de 48 mégapixels. Clairement pas l'un des meilleurs que l'on ai vus dernièrement, mais qui fait plutôt bien son travail.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Grâce au pixel binning, qui combine 4 pixels en un afin de récupérer un cliché plus détaillé, mieux exposé et mieux stabilisé, on obtient des instantanés très convaincants en pleine journée.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Côté traitement, on remarque une saturation parfois à peine trop marquée et une netteté un poil exagérée. Rien qui se remarque si vous n'avez pas l'habitude d'observer vos photos sur grand écran.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

On reste cois devant la qualité du HDR qui, même sur des contrejours costauds parvient à rééquilibrer l'histogramme en récupérant des détails dans les hautes lumières et les ombres. Un vrai tour de force que l'on retrouve rarement sur des téléphones vendus à ce prix.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, s'il est bien entendu possible de profiter de l'entièreté du capteur 48 mégapixels avec un mode dédié, nous ne le recommandons pas. Vous aurez certes plus de latitude pour recadrer votre photo, mais y perdrez grandement en détails et dans l'exposition globale. Le mode automatique fait un bien meilleur travail.

Xiaomi Mi 10 Lite test
Un cliché en 48 mégapixels © Pierre Crochart pour Clubic

Un ultra grand-angle faiblement défini

Avec ses 8 mégapixels seulement, nous ne nous attendions pas franchement à des résultats phénoménaux. Difficile dès lors d'être déçu des résultats obtenus sur le Mi 10 Lite.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

On arrive même à lui trouver quelques qualités, c'est dire. Côté continuité de la colorimétrie, c'est nickel. Autrement dit : que vous preniez une photo au très grand-angle ou au grand-angle, les couleurs sont semblables.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Malheureusement, c'est bien dans les détails que le bât blesse. Impossible de zoomer ne serait-ce que d'un centimètre sur l'image sous peine de voir le vernis s'écailler.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Si le piqué est plutôt correct au centre de l'image, on n'échappe pas à une dégradation importante de la qualité optique aux encablures.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

La correction de la distorsion est néanmoins bien gérée, tout comme le HDR, et on se retrouve au final avec des images très correctes pour peu qu'elles ne quittent pas la mémoire de votre téléphone. Clairement, n'espérez pas en faire un tirage.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Un zoom au rabais

Vous l'aurez compris en lisant la fiche technique du Mi 10 Lite : il est dépourvu de zoom optique digne de ce nom. Mais cela ne veut pas dire qu'il est impossible de profiter d'une focale plus longue sur le téléphone.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Le Mi 10 Lite propose un zoom hybride 2x qui, à notre grande surprise, s'en sort plutôt bien. Bien sûr, il faudra s'abstenir d'être trop regardant sur le piqué. Mais l'ensemble se laisse regarder, et à — encore une fois — le mérite de préserver la continuité colorimétrique entre les trois focales proposées.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Les plus aventureux pourront pousser jusqu'à un zoom numérique 10x, sans aucun résultat probant évidemment. Ici, on perd toute prétention à une image exploitable.

Xiaomi Mi 10 Lite test
Le zoom numérique 10x est cracra © Pierre Crochart pour Clubic

Portraitiste convaincant

Les portraits des Xiaomi Mi 10 et Mi 10 Pro nous avaient convaincus. Et ceux du Mi 10 Lite ne se posent pas très loin derrière, à notre grande surprise !

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Le détourage est très convaincant, même si un petit morceau de chemise et quelques mèches folles passent à travers les mailles du filet. Le traitement numérique reste très propre, et offre des clichés au contraste important, mais au lissage mesuré.



À l'avant, ce n'est pas la même limonade. Le capteur de 16 mégapixels force beaucoup trop le trait de la netteté et laisse apparaître une image au grain inesthétique lorsqu'on l'observe sur grand écran. Le détourage reste correct, même si les faux positifs sont plus nombreux qu'avec le capteur photo arrière.

Enfin petite parenthèse sur la macro. Reposant sur un module de 2 mégapixels, on ne s'attend pas à grand-chose, et à raison. Comme d'habitude sur ce genre de gadget, la mise au point est à la peine, et les instantanés ressortent beaucoup trop pauvres en détails pour faire honneur à la discipline.

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 10 Lite test
© Pierre Crochart pour Clubic

À l'aise dans la pénombre

Quand la lumière vient à manquer, le Mi 10 Lite et son capteur de 1/2.0" peinent — logiquement — à capturer des clichés de qualité. Le bruit numérique envahit l'image, et les textures perdent tout ou partie de leurs détails.



Le mode nuit permet évidemment de pallier ce problème en allongeant la pose. Il faudra malgré tout veiller à stabiliser ses bras pour obtenir les meilleurs résultats ; l'EIS intégré n'est pas infaillible.



En extérieur, même topo. En mode automatique, le bruit est omniprésent et les hautes lumières mal exposées. Passer en mode nuit permet de récupérer beaucoup de détails et d'équilibrer l'histogramme.



Évidemment, les textures restent un peu baveuses et la compensation du flou de bougé n'est pas toujours à la fête. Quoi qu'il en soit, on reste satisfait des résultats pour un smartphone vendu si peu cher.

Vidéaste étonnant

Si l'iPhone SE (2020) est encore indétrônable sur la vidéo (et sous la barre des 500€), le Mi 10 Lite montre les crocs.

Capable de filmer jusqu'en 4K à 30 images par seconde, c'est bien en 1080p30 que le smartphone donne le meilleur de lui même, notamment grâce à une excellente stabilisation.

Mais les autres modes de capture se débrouillent d'ailleurs tout aussi bien. Même le module ultra grand-angle profite de l'excellente stabilisation électronique. Dommage que ce capteur soit aussi mal défini et offre ainsi des images qui manquent de détails.

Xiaomi Mi 10 Lite : l'avis de Clubic

Xiaomi frappe un énorme coup avec son Mi 10 Lite. À 379€, il ne lui manquerait qu'une certification d'étanchéité et la compatibilité avec le Wi-Fi 6 pour être irréprochable. Toujours est-il que, même sans cela, le smartphone de milieu de gamme surclasse presque toute la concurrence.

En face du Xiaomi Mi 10 Lite, on opposerait bien le realme 6 Pro, vendu 349€. Moins performant, incompatible 5G, doté d'un écran LCD (90 Hz toutefois) mais meilleur en photo. Le tout récent Xperia 10 II de Sony serait aussi un concurrent redoutable s'il n'était pas aussi lent en comparaison du Mi 10 Lite.

S'offrir un smartphone d'entrée ou de milieu de gamme, c'est forcément accepter de faire des compromis. Mais avec son nouvel appareil, Xiaomi parvient à arbitrer sur des éléments qui font consensus. En assurant à son téléphone d'excellentes performances, un écran captivant, une autonomie longue durée, des photos réussies et une compatibilité 5G à un tarif si contenu, le constructeur chinois fait mouche, une nouvelle fois.

Xiaomi Mi 10 Lite

Les plus
+ Belles finitions
+ Un écran excellent
+ De loin le plus rapide de sa catégorie
+ Autonomie très solide
+ Débrouillard en photo
+ Globalement un excellent rapport qualité-prix
Les moins
- Partie audio décevante
- Encore trop de pubs et de bloatwares sur MIUI
Design
Écran
Performances
Autonomie
Photographie
5


Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur
Modifié le 23/06/2020 à 10h55
26
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top