Sony Xperia Z2 : une évolution en finesse

Par
Le 25 avril 2014
 0
Le Sony Xperia Z2 confirme le rythme soutenu du constructeur : son prédécesseur, le Z1, était sorti à la rentrée dernière ! Entre-temps, Sony a affiné son smartphone vedette, au propre comme au figuré, et fait évoluer ses composants ainsi que son écran. Face à ses 2 concurrents du moment, le HTC One (M8) et le Samsung Galaxy S5, il mise plutôt sur un simple changement dans la continuité, plus que sur une déferlante de nouvelles fonctionnalités. Un pari sage, ou une évolution mineure de trop ?

000000fa07259502-photo-t-l-phone-portable-sony-xperia-z2-noir.jpg
Sony Xperia Z2
Caractéristiques principales
Système d'exploitation Android 4.4.2
Processeur / Fréquence CPU : Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,27 GHz
GPU : Adreno 330
Mémoire / Stockage Mémoire interne de 16 Go
Slot d'extension micro SD jusqu'à 128 Go
Mémoire vive de 3 Go
Technologie d'écran et définition Ecran 5,2" LCD IPS de 1920 x 1080 pixels
Appareil photo 20,7 mégapixels autofocus et flash LED
GPS Oui
Radio FM Oui
Batterie 3200 mAh intégrée
Dimensions 146,8 x 73,3 x 8,2 mm
Poids 162 grammes


Une version affinée d'un design éprouvé


Sans compter les déclinaisons intermédiaires (Z Ultra, Z1 Compact), le Xperia Z2 est la 3e version d'un design inauguré avec le Xperia Z il y a à peine un an. Et Sony continue sur sa lancée, par petites touches. L'évolution la plus marquante sur le Z2 concerne l'écran, qui passe de 5 à 5,2 pouces.


La bonne nouvelle, c'est que ça ne se traduit pas par des dimensions plus imposantes du téléphone, au contraire. Le Z2 est un tout petit peu plus haut, mais sensiblement moins large et moins épais que son prédécesseur, Sony ayant réussi à rogner sur les bordures autour de l'écran. Ca n'est pas du luxe, elles étaient démesurées sur le Z1, et le nouveau vaisseau amiral de Sony reste très imposant malgré son gain en finesse : le LG G2, avec un écran de même taille, occupe un espace nettement plus réduit en main.



La qualité de fabrication demeure admirable, et corrige également un des gros défauts du Z1 : l'écran et le dos en verre ne sont plus recouverts de ce film plastique appliqué en usine, et affreusement sensible aux rayures. On pouvait le retirer, mais il fallait alors dire adieu à sa garantie. Doit-on s'attendre à rayer le téléphone lui-même ? Le verre trempé utilisé par Sony nous a paru suffisamment résistant sur ce point. Reste que le verre pour le dos d'un smartphone, ça nous paraît toujours un peu risqué...

Il y a un risque, en revanche, contre lequel le Xperia Z2 est plutôt bien protégé, c'est la mort immédiate par immersion. Comme toute la série Z, il est possible de le plonger dans 1m d'eau pendant 30 minutes, et le déclencheur photo sur la tranche reste d'ailleurs fonctionnel sous l'eau, contrairement à l'écran. Par rapport au Z1, Sony a d'ailleurs réduit le nombre de trappes protectrices à 2 : une pour le port Micro USB et le slot Micro SIM, et une pour le slot Micro SD.

Si les 2 objectifs photo/vidéo n'ont pas bougé, les haut-parleurs sont désormais en façade, et d'ailleurs très discrets. En conséquence, la grille que l'on trouvait au bas du Z1 ou du Z1 Compact disparaît.

Composants : une petite mise à jour technique


La première impression du Z2 se poursuit à l'intérieur du smartphone : par rapport à un modèle sorti il y a 6 mois, l'écart est évidemment peu significatif, là où le Samsung Galaxy S5 ou le HTC One (M8) avaient précédé la sortie du processeur Snapdragon 800. Du coup, le gain de performances apporté par le Snapdragon 801 qui anime le nouveau Xperia est plus mince. On bénéficie d'une bande passante plus rapide pour la mémoire, qui se traduit en pratique par des performances sensiblement plus élevées sur les jeux, notamment, mais rien de réellement perceptible.

00fa000007326026-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
00fa000007326028-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


L'écran, en revanche, apporte une mise à jour significative et attendue, en passant enfin au LCD IPS : finis les angles de vision moyens du Z1 ! On constate malgré tout un défaut gênant : l'écran n'est pas des plus lisibles au soleil. Ça passe pour les pages web, mais ça peut être pénible pour la prise de photos ou pour la lecture vidéo.

Les options de stockage varient peu : on reste sur 16 Go en standard, ce qui est un peu juste, certes, mais on peut étendre cette capacité via le slot Micro SD, qui gère désormais les cartes jusqu'à 128 Go. La mémoire vive passe à 3 Go.

Pas de changement sur la partie circuits sans fil : on retrouve du Wi-Fi b, g, n et ac, du Bluetooth 4.0, et des puces GPS et NFC. La batterie bénéficie encore d'un petit gain en capacité et passe de 3000 à 3200 mAh.

À l'usage : le même en (un peu) mieux


Sans surprise, alors que ses concurrents misent sur de nouvelles fonctionnalités, quand elles ne sont pas associées à de nouveaux capteurs, Sony n'a pas grand-chose de nouveau à proposer sur son Z2, tout au plus une mise à jour de son interface Timescape, qui profite du passage à Android Kitkat.

00fa000007325972-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
00fa000007325974-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


Et là encore la mise à jour est assez minime : Sony a essentiellement nettoyé l'interface de ses quelques éléments encore un peu « vieillots » et standardisé certaines parties selon les conventions de Google, comme les réglages rapides, auxquels on accède désormais d'un balayage à deux doigts depuis le haut de l'écran.

00fa000007325982-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
00fa000007325984-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


Cette simplicité faisait déjà partie des points forts de ses prédécesseurs : la couche logicielle de Sony est sobre, élégante, et pas trop riche en fonctionnalités gadget. Elle propose en outre des optimisations toujours aussi pertinentes, comme le mode Stamina qui permet de préserver la batterie et les applications en arrière-plan lorsque l'écran est éteint. Associé au mode Batterie faible, plus agressif, il permet de gagner de précieuses heures d'autonomie.

Une interface réussie et encore affinée, des composants au top, un écran un peu plus grand : la recette d'une expérience utilisateur réussie ? On peut dire que c'est le cas ! Que ce soit pour le jeu, la lecture vidéo, le web ou la musique, le Z2 confirme la réussite de Sony.

012c000007326012-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
012c000007326008-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


L'utilisation du smartphone est parfaitement fluide, les performances graphiques sont au rendez-vous, les applications multimédias toujours aussi agréables à utiliser.

012c000007326002-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
012c000007326000-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


Côté son, les haut-parleurs stéréo en façade s'avèrent assez convaincants, mais tout de même un cran en-dessous de ceux du HTC One (M8) dont les basses étaient plus présentes. Il faut dire qu'ils occupaient un espace non négligeable : le M8 est aussi encombrant que le Z2 alors que son écran n'est que de 5 pouces.

00fa000007325990-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
00fa000007325992-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


La meilleure surprise provient des écouteurs : Sony livre des intras de bonne qualité, offrant un son équilibré, mais permettant surtout de filtrer les bruits ambiants, sans pour autant nécessiter de piles, le traitement étant effectué par le téléphone. Le résultat est plutôt efficace, et plusieurs paramètres permettent de désactiver le filtrage, ou de l'optimiser pour plusieurs environnements (trafic, avion ou bureau).

00fa000007325996-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg
00fa000007325994-photo-sony-xperia-z2-captures.jpg


Les micros intégrés aux écouteurs sont également mis à contribution pour les appels en mode kit mains libres. C'est plutôt ingénieux et assez efficace : les conversations dans ce mode se sont avérées intelligibles. En revanche, il manque une fonctionnalité pourtant capitale à ces écouteurs : un bouton de décrochage ! D'une manière générale, on a pu apprécier la qualité de la couche téléphonie, y compris en mode « classique ». Pas de problème à constater d'un côté comme de l'autre de la conversation.

On regrettera seulement les problèmes de visibilité de l'écran au soleil, et la prise en main que certains pourront trouver un peu rude : le contact de la bordure entre le verre et le métal est notamment un peu tranchant. La chauffe lors des sessions de jeu peut également être gênante.

Photo et vidéo


Sony n'a pas fait évoluer sa partie photo depuis le Xperia Z1, et on retrouve donc le capteur 20,7 mégapixels du Z1 et du Z1 Compact, le même qui équipe certains compacts de la marque comme le HX50. Au format 1/2,3 pouces, il est surmonté d'une lentille G ouvrant à f:2, et couplé à un processeur Bionz pour le traitement des images.

Pour être honnêtes, nous avions été très déçus des performances de ce capteur sur le Z1, notamment en raison de son accentuation agressive qui créait des effets de blocs très désagréables. Depuis Sony a pu revoir sa copie au niveau logiciel : le même capteur sur le Z1 Compact nous avait donné des résultats plus satisfaisants, ce qu'on reproduit sur le Z2.

0258000007325712-photo-xperia-z2-photo-exterieur.jpg

012c000007325716-photo-xperia-z2-photo-exterieur-detail-2.jpg
012c000007325714-photo-xperia-z2-photo-exterieur-detail-1.jpg


Les images restent imparfaites, mais comme sur le Z1 Compact (et probablement le Z1 depuis ses mises à jour intermédiaires), le post traitement, s'il reste visible, a la main moins lourde. Les couleurs sont toujours aussi chaudes, en revanche.

0258000007325718-photo-xperia-z2-photo-scene.jpg

012c000007325720-photo-xperia-z2-photo-scene-detail-1.jpg
012c000007325724-photo-xperia-z2-photo-scene-detail-2.jpg


Le smartphone conserve son principal avantage, un mode automatique qui suréchantillonne l'image. La photo finale est en 8,3 mégapixels, mais le sur-échantilllonnage permet de réduire sensiblement le bruit et renforcer un peu la netteté. La différence est minime, mais peut être perceptible sur des détails complexes, notamment en situation de faible luminosité. En abaissant la luminosité de nos projecteurs au minimum, l'image est certes nettement adoucie, mais conserve un niveau de détail correct.

012c000007325722-photo-xperia-z2-photo-scene-detail-1-low.jpg
012c000007325726-photo-xperia-z2-photo-scene-detail-2-low.jpg


Du côté de la vidéo, les principaux ajouts par rapport au Z1 résident dans la possibilité de filmer en 1080p/60 images par seconde, ou en « 4K », le terme étant à prendre avec des pincettes puisqu'il s'agit de Quad HD (3840x2160 pixels). Les images filmées dans cette définition nous ont semblé suffisamment propres, mais il faudra bien entendu disposer du matériel adéquat pour les restituer de manière fluide.

Le Full HD/60 images par seconde, en revanche, est un vrai plus qui manquait par rapport au LG G2 notamment. Pas de problème du côté de la qualité des vidéos dans ce mode ou en 30 images par seconde : c'est fluide, avec une mise au point automatique relativement réactive.



Performances


Avec son Snapdragon 801 et sa partie graphique Adreno 330, le Xperia Z2 offre de très bonnes performances. On ne trouve rien à redire sur l'interface qui s'avère d'une fluidité parfaite, et les jeux les plus gourmands s'exécutent généralement de manière optimale. On a pu constater quelques saccades sur Asphalt 8, lors de l'intro des circuits ou des replays notamment. Dead Trigger 2 ne pose aucun problème, et profite du niveau de détail maximum, tandis que Real Racing 3 ne souffre pas des baisses de régime constatées sur le Galaxy S5.

Les résultats obtenus sur les tests synthétiques sont sans surprise : sur Geekbench, on obtient des résultats extrêmement proches de ceux du HTC One (M8) et pour cause, puisque les 2 smartphones utilisent la même version du Snapdragon 801, cadencée à 2,3 GHz.

benchmark : 294-3372


Avec 3D Mark, les résultats sont évidemment biaisés dans la mesure où on sait que HTC optimise son smartphone pour ce test. En pratique, cet écart est tout sauf significatif de toute manière : on a observé des performances graphiques semblables sur les 2 smartphones.

benchmark : 294-3382


Autonomie


Equipé d'une batterie de capacité un peu supérieure à celle du Z1 ou de ses principaux concurrents, comment le Xperia Z2 tient-il la charge ? Au bout de 5 heures d'usage intensif (écran au maximum de sa luminosité, jeu, capture photo et vidéo en full HD et 4K, surf, téléchargement...), sa batterie est à 42%. C'est un peu mieux que le Galaxy S5 dans des conditions similaires, mais l'écart est réduit. À ce rythme, on pourrait tenir plus de 8 heures, mais on a également constaté une bonne tenue en veille : le smartphone ne se vide pas trop dans la poche, et le lendemain, la batterie était toujours à 37% alors qu'il était resté sans recharge la nuit.

En outre, les 2 modes d'économie d'énergie ont prouvé leur efficacité sur les précédents Xperia Z. Nous ne les avons pas activés lors de notre test, mais d'expérience, ils s'avèrent assez efficaces puisque le mode Stamina permet notamment de couper toutes les connexions d'applications en tâche de fond lorsque l'écran est éteint.

Conclusion


000000c807195328-photo-sony-xperia-z2.jpg
Il n'y a pas grand-chose à redire sur le Sony Xperia Z2 que l'on n'ait pas déjà dit sur le Z1. En fait, le Xperia Z2 n'apporte pas grand-chose de plus qu'une correction de certains défauts de ce qui était déjà (et demeure) un très bon smartphone. Son écran passe enfin à la technologie IPS, et même si on pourra pester sur sa lisibilité en plein soleil, les angles de vision améliorés sont un vrai plus. Et alors que son design est toujours aussi élégant, il n'oblige plus l'utilisateur à choisir entre sa garantie et l'effroi à chaque nouvelle rayure sur les protections plastiques très sensibles qui recouvraient le verre sur son prédécesseur.

Ce rythme soutenu pourra frustrer les acheteurs récents d'un Z1, mais c'est le jeu. Quoiqu'il arrive, il y aura toujours un meilleur modèle que celui que vous venez d'acheter. Ne boudez pas votre plaisir : le Z1 reste très performant, et a bénéficié récemment d'une mise à jour vers Android 4.4 qui apporte une bonne partie des améliorations logicielles du Z2.

En revanche, si vous êtes candidat à l'achat d'un nouveau smartphone, à condition de ne pas trouver sa taille trop volumineuse et son design trop aiguisé, il s'agit indéniablement d'un des meilleurs choix que vous pourrez faire en ce moment. Il faudra évidemment y mettre le prix : Sony ne marque pas sa différence par rapport à Apple, HTC ou Samsung sur ce point.

Sony Xperia Z3 Compact : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Sony Xperia Z2

Les plus
+ Très bonnes performances
+ Moins sensible aux rayures
+ Résistant à l'eau
+ Ecouteurs anti bruit efficaces
Les moins
- Encombrement
- Lisibilité moyenne au soleil
Fonctionnalités
Finition
Ergonomie
Autonomie
Puissance
4


Modifié le 20/09/2018 à 14h16

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top