Samsung Galaxy S5 : le test

0064000007197556-photo-samsung-galaxy-s5.jpg
Samsung lance son Galaxy S5 un peu moins d'un an après le précédent. Un signe qu'il fallait vite dégainer un nouveau smartphone ? Sorti en mai 2013, le Galaxy S4 a connu un succès un peu en-dessous des attentes du constructeur. Le S5 arrive donc avec un besoin de renouveler sa formule de manière plus visible pour l'utilisateur.

Entre un nouveau design, une interface refondue et une tendance fitness encore accentuée, le nouveau smartphone phare de Samsung saura-t-il asseoir la domination du coréen ? La réponse dans notre test !



Une formule qui évolue en douceur




Peu avant la sortie du Galaxy S5, la rumeur voulait que Samsung ait enfin abandonné son plastique brillant pour des matériaux plus « haut de gamme » et une finition plus proche des modèles que sont Nokia, HTC ou Apple. Il y avait une part de vérité dans cette rumeur : le Galaxy S5 n'arbore plus de dos en plastique brillant, une partie qui vieillissait très mal sur les S3 et S4.

07296358-photo-tableau-s5.jpg

Pour autant, Samsung ne change pas ses habitudes : en fait, le Galaxy S5 est une variation du Galaxy Note 3. Il en reprend le dos toujours amovible, mais recouvert d'une texture caoutchoutée. Cette fois-ci, le constructeur a renoncé au faux cuir et à ses coutures en plastique pour une grille de points qui confèrent un look que Samsung appelle « modern glam ».

La journaliste américaine Joanna Stern, elle, a comparé l'aspect à celui d'un sparadrap. Nous ? On laissera le lecteur décider en fonction de ses goûts, mais nous avons trouvé les versions noires et blanches plus sobres que la version en bleu métallisé présentée initialement. Dans tous les cas, on est bien loin de l'élégance d'un HTC One (M8).


Comme toujours se pose la question du côté pratique : un smartphone est-il un bijou ou un appareil à utiliser au quotidien ? Dans ce cas, certains des choix de Samsung sont pertinents. La prise en main bénéficie de cette texture au dos, d'autant plus que le smartphone est, comme le S4, très léger. Le Galaxy S5 n'est pas un smartphone « précieux », et si on ne donne pas cher de la bordure en plastique chromé (pourquoi, Samsung, pourquoi ?!), le dos nous a semblé assez résistant aux rayures, évitant les drames bien connus des utilisateurs de Sony Xperia Z et consorts.

Le dos est donc toujours amovible, et donne accès à la batterie et aux slots micro SD / micro SIM. C'est un point sur lequel Samsung ne semble pas vouloir reculer, et qui fait sans doute une partie de son succès, alors que de plus en plus de constructeurs empêchent l'accès à la batterie.

0190000007297932-photo-samsung-galaxy-s5.jpg


La nouveauté du S5 réside dans la présence d'une trappe qui protège le connecteur micro USB 3.0 : eh oui, le smartphone est étanche ! Selon Samsung, le Galaxy S5 est bien capable de tenir dans l'eau pendant 30 minutes, à 1 m de profondeur, ce qui correspond à une norme IP67. Nous avons testé, il ne prend effectivement pas l'eau. Un joint fait tout le tour de l'électronique sous la coque amovible. Et la prise jack est traitée contre l'eau de l'intérieur, comme sur les Xperia Z de Sony.

Alors que HTC s'est mis aux touches virtuelles intégrées à l'interface, Samsung reste fidèle à son bouton physique de retour à l'accueil entouré de deux touches tactiles. Et le bouton gagne un nouveau rôle : il cache un capteur biométrique, comme l'iPhone 5S, mais avec un fonctionnement plus classique que le capteur Touch ID de ce dernier. Il faut ici faire glisser son doigt de haut en bas pour l'activer.

0190000007298138-photo-galaxy-s5-bouton-home-bio.jpg

Un autre capteur fait son apparition sous l'appareil photo au dos du S5 : il s'agit d'un capteur de rythme cardiaque, destiné à fonctionner de concert avec l'application S Health. Le capteur est légèrement renfoncé : il est donc assez aisé de le détecter à l'aveuglette, mais il s'avère tout de même très proche de la lentille de l'APN. Attention aux traces de doigts !

0190000007298140-photo-galaxy-s5-capteur-cardio.jpg


D'une manière générale, on aura compris que le Galaxy S5 n'impressionne pas par sa qualité de fabrication, qui reste dans la lignée des modèles précédents, ou par l'audace de son design. Il s'avère en outre un peu plus volumineux que le Galaxy S4, alors que Samsung nous avait habitués depuis celui-ci à augmenter la taille de l'écran presque sans toucher à celle du téléphone. On ne peut pas dire que le téléphone soit laid, ou désagréable, mais Samsung reste en-dessous de ses principaux concurrents haut de gamme sur ce point.

Samsung Galaxy S5 Mini : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !
Modifié le 06/06/2018 à 16h47

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top