Huawei P40 Pro : Kirin 990 5G et capteur principal 50 MP, on fait le tour de ses specs

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 mars 2020 à 10h03
0
Huawei P40 Pro
© Ishan Agarwal

À quelques jours de la keynote (en ligne) que tiendra Huawei pour nous présenter ses P40 et P40 Pro, toutes les caractéristiques techniques des flagships se font la malle sur le Web.

Très en forme ces dernières semaines, Ishan Agarwal nous gratifie aujourd'hui d'une fiche technique quasi complète pour les P40 et P40 Pro de Huawei. De quoi entrevoir les promesses que déroulera le constructeur jeudi prochain lors de son événement de lancement.


Un capteur photo principal de 50 mégapixels

À l'heure où davantage de constructeurs capitalisent sur des capteurs à la résolution démentielle (le Galaxy S20 Ultra de Samsung notamment), Huawei resterait plutôt sage sur son prochain smartphone dédié à la photographie.

Selon GSM Arena et Ishan Agarwal, le capteur principal du P40 Pro serait un modèle Sony de 52 mégapixels. Un capteur ultra large (1/1,28"), monté sur une matrice RYYB et opérant du pixel binning dit « Quad Quad Bayer ». Autrement dit : des clichés de 3,25 mégapixels, mais dont la taille des pixels dépasserait tout ce qui a déjà pu s'observer sur smartphone.

Huawei P40 Pro
Les différents capteurs photo du P40 Pro. © GSM Arena

Les autres capteurs photo se déclineront comme suit. Un module ultra grand-angle de 40 mégapixels (1/1,5"), un téléobjectif « classique » offrant un zoom 3x 12 mégapixels, et un zoom périscopique 10x (hybride 50x) — équivalent à une longueur focale de 240 mm. Pour compléter le tout : un capteur 3D ToF aidera pour la profondeur de champ, et un capteur de température aidera le P40 Pro à mieux calculer la chaleur globale des clichés.

Notez que, pour ce qui est du P40 classique, il devrait se contenter d'un module principal 52 mégapixels (identique ? On l'ignore encore), un ultra grand-angle de 16 mégapixels et un zoom optique 3x de 8 mégapixels.

À l'avant, on retrouvera chez le P40 un unique capteur 32 mégapixels, et sur le P40 Pro un capteur 32 mégapixels ainsi qu'un autre, ultra grand-angle, à la résolution encore inconnue.


Des smartphones entre 6,1 et 6,6 pouces

Le reste de la fiche technique est plus classique. Le P40 aura vraisemblablement droit à un écran de 6,1 pouces poinçonné, et rien n'indique qu'il bénéficiera d'une fréquence d'affichage au-delà de 60 Hz. Il bénéficiera de l'autonomie fournie par une batterie de 3 800 mAh, et pourra se recharger à 40 W en filaire, ou 27 W sans fil.

Côté P40 Pro, on passera sur un écran de 6,58 pouces (AMOLED, bien entendu), et à une batterie de 4 200 mAh — une nouvelle fois rechargeable à 40 et 27 W.

Côté performances, les deux smartphones compteront sur le Kirin 990 5G. On s'attend dès lors à des chiffres au moins aussi bons que sur le Huawei Mate 30 Pro, mais on attendra de voir combien de RAM Huawei a inclus à ses nouveaux mobiles pour en avoir le cœur net.

Huawei P40 Pro
Le P40 Pro aura des bordures extra-fines. © Ishan Agarwal

D'après GSM Arena, qui publie quelques rumeurs concernant le prix des appareils, le P40 démarrerait les enchères à 799 €, quand le P40 Pro s'afficherait à partir de 999 €. Toujours sans les applications et services Google, faudrait-il le rappeler.

Source : Ishan Agarwal
Modifié le 23/03/2020 à 10h10
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top